Test : 4h avec Devil’s Third sur Wii U (MAJ)

J'ai mis cette image en illustration pour que vous veniez lire ce test...
J'ai mis cette image en illustration pour que vous veniez lire ce test...
Review of: Devil's Third
Author:
SuzuKube
Version:
Wii U
Price:
49€99

Reviewed by:
Rating:
1
On 28 novembre 2015
Last modified:1 janvier 2016

Summary:

Test réalisé à partir d’une version commerciale achetée chez Amazon.fr.

Javais prévu de faire un test entier de Devil’s Third, c’est un dire un test après avoir fini le jeu… Et finalement, ça sera un quick’test. J’ai donc joué 4h à Devil’s Third. Et je vais donner mon verdict dès maintenant…

Alors, on suit la notation des autres sites ?

Pas du tout. A la base, j’ai repéré quelques avis positifs sur le jeu, donc j’ai voulu lui donner sa chance. Et bien que je savais qu’il ne s’agissait pas d’un jeu exceptionnel, je me suis pris au jeu. En outrepassant l’horreur visuelle (on dirait un jeu PS2 en HD avec un framerate instable… Je vais même pas épiloguer la dessus), on s’attache tout de même à son charadesign. L’introduction fait son effet : Tous les appareils électronique de la planète sont détruits par des terroristes (tiens donc) à l’aide d’une arme qui va jusqu’à détruire l’ensemble des satellites de la Terre et on contrôle justement un des anciens membre de ce gang de terroristes…

Et bien sûr, c'est un anti-héro ultra badass !

Et bien sûr, c’est un anti-héro ultra badass !

A partir de là, c’est de l’ultra violence, et… Ma foi, c’est plutôt défoulant ! Après un tuto plutôt agréable et des scènes de combat alternant corps à corps (plutôt réussi), cover shooting (plutôt moyen) et FPS (plutôt lent et raté), on se retrouve au premier boss… Et au premier glitch : en se mettant  couvert, on peut tirer sur le boss sans que lui ne puisse nous répliquer dessus… Moyen.

Si je me planque, ils ne me verront plus...

Si je me planque, ils ne me verront plus…

Et c’est ce genre de détails qui gâche constamment le jeu. L’intelligence artificielle est digne d’une huître (en fait, si un mec se planque derrière une caisse, soyez sûr que jamais il en ressortira) et parfois carrément kamikaze… Mais à la limite, c’est plutôt marrant. Ça rappelle les Ghost Squad ou Time Crisis de Sega sous certains aspects.

Niveau charadesign, ça passe. Même si c'est loin d'être subtile...

Niveau charadesign, ça passe. Même si c’est loin d’être subtile…

Cependant, sur un jeu vendu au prix fort, et en plus créé par ‎Itagaki, le papa de Dead or Alive (ça se ressent dans les combats au corps à corps), je ne peux définitivement pas conseiller le solo à qui que ce soit. Malgré son côté décalé plutôt sympa… En tous cas, je n’ai pas accroché, vu le nombre de jeux que je possède…

Maj 2 décembre 2015 : Il s’est produit un truc incroyable… J’ai passé la semaine à jouer chaque soir au mode solo du jeu. Tout d’abord par curiosité, pour voir la suite… Puis, m’étant habitué aux graphismes et à la maniabilité imprécise, c’est tout simplement l’intrigue qui m’a accroché. Elle est tellement charismatique, que ça ne peut qu’être fait exprès ! Plein de stéréotypes, de répliques mythiques (mais mythiques dans le sens What The Fuck), des ennemis qui restent coincé derrière un élément du décors, d’autre qui se planquent derrière des barils explosifs, en fait, ce jeu respire la nostalgie des jeux de l’époque 128 bits. J’ai presque l’impression de jouer à un jeu Dreamcast, IA comprise. Et ce côté non prise de tête confère au jeu un côté arcade que je ne trouve pas désagréable (pourtant j’ai The Order à terminer, Star Wars Battlefront à tester, Dragon Quest Heroes à compléter…). Mention spécial à la modélisation des personnages, pas mauvaise ! Au final, si vous aimez les défouloir et êtes capable de fermer les yeux sur l’aspect technique, vous pouvez tout de même vous laisser prendre au jeu malgré la mauvaise note que je lui ai attribué (et que je ne vais pas changer, objectivement, le jeu n’est vraiment pas à la hauteur de son support…) ^^ ! J’en ai profité pour vous faire une myriade de captures d’écran en fin d’article 😉 !

Ben il parait que le multi est sympa…

Et c’est vrai ! A vrai dire, j’allais fixer une classe C au jeu, il aurait donc été un honnête, sans plus. Car le online est très sympa à jouer ! 13 cartes immenses, 10 modes de jeux, certains étant carrément délirants, d’autres très sérieux, une personnalisation de son avatar sympa… Sauf que tous les avatars sont d’une mochitude et d’un générisme sidérant.

MAJ 29 novembre 2015 : J’ai pu jouer avec un peu plus de monde (le week end, les serveurs sont un peu plus fréquenté), sans avoir pu atteindre 16 joueurs. Je peux donc confirmer que le mode multijoueur est fun, avec des modes de jeu très varié, une verticalité vraiment intéressante, et un jeu qui, au final, offre des sensations inédites. Toujours est-il que le nombre de joueurs sur le serveur est insuffisant. Il en faudrait au minimum 32 simultanément à toute heure de la journée…

Voici les différents modes de jeu, et le nombre de joueurs requis pour chacuns d’eux :

  • Minimum deux joueurs :
    • Close Combat (Mode de jeu où on se bat à main nue)
  • Minimum trois joueurs :
    • Battle Royal (Mode classique, chacun pour soi, le plus populaire)
    • Basse-cour (Dans ce mode y’a des poules partout ! Il faut en récupérer le plus possible et les garder avec soi le plus longtemps possible)
    • Corps à corps (Similaire au Close Combat, mais avec des armes blanches)
  • Minimum cinq joueurs
    • Match à Mort en équipe (Comme en chacun pour soi mais en équipe)
    • Fête foraine (Il faut récupérer des fruits et des légumes et les jeter dans un mixeur géant…)
    • Livraison Express (Il faut sécuriser des colis venant du ciel, avec de puissantes armes à l’intérieur)
    • Contrôle (Classique mode où il faut contrôler une base en restant 60 secondes dessus
    • Raid (Classique jeu du drapeau, ou il faut voler une malette dans le camp adverse et la ramener chez soit)
    • Incursion (Un peu comme Counter-Strike : Une équipe doit poser une bombe, l’autre doit empêcher cet attentat)

Tout ceci concerne le mode exercice. Il y a ensuite le mode siège, le gros du jeu multijoueur apparemment, mais il est grisé et je n’y ai pas accès… C’est un peu cruel, il faut atteindre le niveau 5 (je suis niveau 2, presque 3 ^^) et du coup, ben… Il est difficile de monter en classe dans ces conditions de jeu online…

Pire : Si le level design des cartes est bon, et qu’il est amusant d’alterner des attaques au katana et du sniper dans une même map, on se retrouve très souvent à 5 ou 8 joueurs sur l’ensemble des serveurs ! Les cartes étant prévues pour 16 joueurs, je vous laisse imaginer la sensation de vide que l’on a… Je n’ai pu jouer qu’en mode « Chacun pour soi », le mode où se rendent ces (nombreux) joueurs en ligne…

Alors, ce n’est pas la faute de Valhalla (enfin quoique), mais j’ai appris que la version PC, en Free To Play, qui aurait pu amener du monde sur la version Wii U, ne sera pas Cross Play. Pire, cette version Free To Play ne sortira pas sur Wii U ! Le online de ce jeu est donc condamné à disparaître, et je ne peux donc pas vous conseiller d’acheter ce jeu pour son multijoueur, malgré ses qualités et son fun…

Enfin pour terminer, notons que la vue FPS est lente et dispose d’une visée imprécise (mieux vaut tirer sans passer en mode FPS, un comble !) et le jeu dispose d’un framerate instable (je dirais entre 20 et 30 fps de visu, ça me rappelle l’époque Goldeneye 007…). Bref, ici encore, Itagaki aurait du viser du 60 fps constant, quitte à faire des arènes plus petites ou encore moins détaillées…

J'avais tellement envie d'essayer ce mode de jeu ! Il a l'air hyper fun !

J’avais tellement envie d’essayer ce mode de jeu ! Il a l’air hyper fun !

Verdict

S’il reste un jeu assez fun rappelant les vieux jeux de tir d’antan et des salles d’arcade, sa réalisation datée et son manque de finition font vraiment tâche pour un jeu édité par Nintendo et créé par Itabaki. Reste le mode multijoueur, vraiment fun, qui mériterait qu’on s’y attarde… S’il n’était pas totalement vide, empêchant d’en profiter dans de bonnes conditions. Frustrant… D’autant plus que rien n’est fait pour le remplir (Free To Play ?). Bref, bien qu’il aurait mérité une classe C pour son multijoueur, c’est bien d’une classe F que je sanctionne le manque de suivi (et de bon sens) de la part du suivi de ses créateurs. J’espère vraiment qu’ils vont se remettre en question et mettre la version Free To Play sur l’eShop, je remonterais alors la note à une Classe C 😉 !

Classe F

Clairement mauvais. Économisez vos euros 😉 !

Points positifs

Points négatifs

Les modes multijoueur fun et bien pensés. Le mode multijoueur vide…
La maniabilité en mode combat. La maniabilité en vue FPS.
La nostalgie des BTA de l’époque 128 bits ! Les glitches en pagaille…
Techniquement indigne de 2015.
 Les instabilité de framerate (multi / solo)
Devil's Third
Prix officiel : EUR 59,99
Prix promo : EUR 38,45
Economie : EUR 21,54

 

Photo du profil de SuzuKube

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis quasiment un expert en jeux vidéo, jouant notamment sur Wii U, PS Vita, 3DS, PS4 et Xbox One. Je suis aussi le chef incontesté d'Otakugame.fr !

Vous aimerez peut-être aussi...

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Test : 4h avec Devil’s Third sur Wii U (MAJ)"

Notification de
avatar

Liquidashi
Redac'
7 mois 2 jours plus tôt

et ben, comme quoi hein…

Liquidashi
Redac'
7 mois 2 jours plus tôt

Lui donnerai sa chance sur payçay

trackback

[…] que j’attendais patiemment mon Xenoblade Chronicles, tout en essayant de terminer Devil’s Third (ben oui, je l’aime bien mine de rien), je vois mon facteur arriver avec une jolie […]

wpDiscuz