Dossier : Les jeux dématérialisés, une véritable bénédiction pour l’industrie du jeux vidéo ?

On ne va pas se mentir : C'est super joli et rassurant d'avoir ses jeux au format physique !
On ne va pas se mentir : C'est super joli et rassurant d'avoir ses jeux au format physique !

En tant que vieux gamer, du haut de mes 34 ans, j’avais tendance à diaboliser à la génération Xbox 360 les jeux dématérialisés. Chers, ils occupaient un espace disque vital à une époque où celui-ci était restreint sur nos consoles… Depuis, de l’eau à couler sous les ponts, et désormais, même si vous achetez vos jeux au format physique, vous devrez allouer le même espace disque sur votre console que si vous l’aviez acheté en dématérialisé, puisque désormais nos Blu-Ray acheté dans le commerce ne sont que des Blu-Ray d’installation ! Du coup, mon regard a bien changé sur les jeux dématérialisés, au point que plus de la moitié des jeux que je possède sont dans ce format !

Une meilleure accessibilité aux jeux vidéo

Ce dossier est écrit d’un point de vue international. Car bien souvent, la première objection, c’est le prix des jeux sur les Stores Playstation, Xbox One et eShop. Pour une raison simple : les jeux y sont toujours vendus au prix de vente conseillé, hors promotions ! Alors c’est sûr, si l’on habite en France métropolitaine, la concurrence est tellement dure entre magasins qu’il est très facile de trouver des jeux moins cher que ce fameux prix de vente conseillé. Mais sachez qu’aux Antilles, les jeux les moins chers sont vendus 79€ (contre 69€ sur les store dématérialisé), et cela peut monter jusqu’à 99€, toujours pour un jeu dont le prix de vente conseillé est pourtant de 69€ ! Il faut dire qu’on a pas vraiment le choix : si le prix ne nous plait pas, nous pouvons soit prendre un billet d’avion pour aller acheter ce jeu dans un autre pays, soit… Le commander sur Internet. J’y viendrais plus tard… Mais en tous cas, vous pouvez le constate dans ce cas : acheter un jeu au format dématérialisé peut revenir à moins cher dans certains pays (ou régions éloignées). Et je ne parle même pas des périodes de promotions où vous pouvez faire des affaires, quelque soit l’endroit du monde où vous vous trouvez ! Regardez un peu les offres Black Friday sur Xbox One et sur PS4

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Bon plan : les jeux Bandai Namco sur PS4 sont à 5€ à #Carrefour Cluny en #Martinique !

Une publication partagée par Otakugame.fr (@otakugamefr) le

Autre détail : dans les DROM-COM, cela permet de pouvoir jouer aux jeux le jour de leur sortie, car bien souvent, en commandant sur Amazon ou la Fnac, on obtient les jeux au mieux 2 jours après leur sortie (moyennant une quinzaine d’euros de frais de port), au pire 7 jours après ! Il faut savoir que la taille de nos territoires (Martinique & Guadeloupe en tous cas) permettent une très bonne infrastructure Internet, la plupart des habitants ayant accès à la fibre optique, qui est d’ailleurs toujours en cours de déploiement ^^ !

Un gain de place inestimable

Le deuxième argument en faveur des jeux dématérialisé est le gain de place. Et là, je parle d’un gain de place physique, en faisant abstraction de ces fameuses petites jaquettes qui encombrent nos placards. Sur ma Nintendo Switch, je possède environ 140 jeux (non, ne me regardez pas comme ça), alors que je vis dans un studio de 25m²… Je vous laisse imaginer le volume que représenterait ces 100 pochettes de jeux dans mon appartement !

Et encore, je ne parle que de ma Nintendo Switch, mais il faut y ajouter ma PS4 et ma Xbox One, mais également mes Nintendo 3DS, Wii U, Xbox 360, PS3 etc… Je ne vais même pas pousser le vice à parler de ma bibliothèque Steam qui atteint la somme vertigineuse de 514 jeux ! Là encore, il serait tout simplement impossible de ranger tous ces jeux sans en ranger 90% à la cave où ils seraient tout simplement oubliés… Les jeux dématérialisé permettent de se forger sa collection de jeu, sans se préoccuper de la place qu’elle occupera ^^ !

Plus de simplicité

Ca peut paraitre bête, mais depuis que j’ai Steam sur mon PC, il me paraît inconcevable de mettre un DVD dans mon PC pour démarrer un jeu – et de toutes les façons, mon dernier Laptop Gaming ne dispose même pas d’un lecteur ! Le gros avantage, c’est que où que je me déplace avec mon PC, je peux jouer à n’importe lequel de mes jeux ! Mieux encore, il est tellement plus simple de cliquer sur un jeu et de le voir se lancer plutôt que de devoir chercher le DVD du jeu (et constater qu’en plus, il n’est pas dans la bonne pochette)… Et si vous pensez que cela ne s’applique qu’aux jeux PC, détrompez-vous : si un jour, vous jouez à la Nintendo Switch dans l’avion, vous verrez à quel point c’est agréable de pouvoir changer de jeu sans changer de cartouche que vous devez chercher dans votre sac, alors que vous êtes dans un espace exiguë…

De même, être sur son canapé à jouer à Red Dead Redemption 2, puis prendre une petite pause en jouant à Killer Instinct sans lever ses fesses du canapé est un bonheur sans prix. L’effet Netflix quoi ! Enfin bref, vous l’aurez compris : ne pas introduire de disque physique (ou de cartouche) dans notre console est un gain de temps et un confort gagné, sans compter que cela augmente la fiabilité de nos consoles en se passant de ces fameuses lentilles BluRay…

De nouvelles façons de consommer

Et en parlant de Netflix, beaucoup l’oublie, mais les nouvelles façons de consommer du jeu vidéo, que ce soit via les jeux offerts (Game With Gold, Playstation Now, jeux NES Nintendo Switch Online), où via les catalogues de jeux au téléchargement et/ou en streaming (Xbox Game Pass, PS Now) sont belles et bien possibles uniquement grâce au dématérialisé ! Il serait impossible d’envoyer aux joueurs 2 jeux par mois dans leur boite au lettre, en leur demandant de renvoyer les jeux dès la fin de leur abonnement… D’ailleurs, c’est ici les DRM qui permettent cela, puisqu’ils permettent de contrôler que le joueur a bel et bien la licence pour jouer à son jeu !

D’ailleurs, sur Xbox One, si vous possédez un jeu au format physique et que vous l’installez, sachez que la console contrôlera si vous possédez la licence du jeu soit par le Blu Ray, soit par votre compte Xbox Live ! Ce qui veut dire que vous pourrez démarrer ce jeu sans le Blu Ray si, par exemple, vous possédez un abonnement Xbox Game Pass et que votre jeu est dans cette bibliothèque ! La classe ! Et je pense que ces nouvelles façons de consommer sont bénéfiques pour l’industrie, car cela sort les joueurs de leur zone de confort pour essayer des jeux auxquels ils n’auraient jamais joué sans ces services ! Cela permet de diversifier l’offre de jeu vidéo en faisant découvrir aux joueurs d’autres types de jeux que les habituels FIFA, MADDEN et autre Call of Duty qui trustent les charts en occident…

L’émergence de la scène indé

Sans dématérialisé, par de jeux indés. La scène indé a explosé ces dernières années, et ça fait plaisir à voir. Et bien sachez que cela est entièrement dû au dématérialisé qui a permis de baisser drastiquement les coûts de distribution des jeux ! Pour vous donner un ordre de grandeur, publier un jeu sur Steam coûte 100€, alors que publier un jeu sur PS4 coûte au moins 2500$, le prix du kit de développement, et il faut ajouter 5$ par jeu physique à expédier (on parle ici du coût des royalties + le packaging + le support) ! Pire encore, concernant la Nintendo Switch, si publier un jeu sur une cartouche de 8go a un coût similaire à celui des jeux PS4 (avec un kit de développement facturé seulement 400$ en revanche chez Big N), en publier un sur une cartouche de 32go aurait un coût 60% plus élevé que ce même jeu sur un Blu Ray de 50Go (on parle de 8$/cartouche) ! Et si vous ajoutez le fait qu’il vous faut commander un nombre minimum de jeux (2000 chez Sony, 6000 pour la Nintendo Switch) on se rend bien compte que le coût global pour publier un jeu physique sur PS4 est d’environ 12.500$, et quasiment 30.000$ sur Nintendo Switch (48.000$ sur une cartouche 32go) ! Une somme que peu de studio indé peuvent se permettre ! C’est pourquoi des jeux comme Celeste, Undertale ou bien encoreTowerfall n’auraient probablement jamais pu voir le jour sans le dématérialisé (et, dans une moindre mesure, le monde du PC…). Et vu que les jeux indépendants ont tendance à être plus originaux que les jeux AAA, je pense que ce vent de fraîcheur est indispensable à notre média !

Pour finir, voici le coût des jeux physiques sur les différentes plateformes (ce sont par contre des échos de NeoGaf) :

  • Nintendo Wii :
    • Commande minimale : 3000 disque (1200 disques pour le réassort)
      • Prix de vente de $0 à $23.99 – Prix de vente du disque + packaging : $5.50 (6$ en double couche)
      • Prix de vente de $24.00 à $39.99 – Prix de vente du disque + packaging : $5.50 (8$ en double couche)
      • Prix de vente de $40.00 et plus – Prix de vente du disque + packaging : $5.50 (9$50 en double couche)
  • Nintendo 3DS
    • Cartouche de 128MB + 128KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $7.10
    • Cartouche de 128MB + 512KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $7.60
    • Cartouche de 256MB + 128KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $8.10
    • Cartouche de 256MB + 512KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $8.60
    • Cartouche de 512MB + 128KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $9.10
    • Cartouche de 512MB + 512KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $9.60
    • Cartouche de 1GB + 128KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $10.10
    • Cartouche de 1GB + 512KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $10.60
    • Cartouche de 2GB + 128KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $11.10
    • Cartouche de 2GB + 512KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $11.60
    • Cartouche de 4GB + 128KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $13.10
    • Cartouche de 4GB + 512KB Flash ROM – Prix de vente de la cartouche + packaging : $13.60
  • Nintendo Wii U :
    • Commande minimale : 6000 disque (1200 disques pour le réassort)
      • Prix de vente de $0 à $23.99 – Prix de vente du disque + packaging : $6.50
      • Prix de vente de $24.00 à $31.99 – Prix de vente du disque + packaging : $7
      • Prix de vente de $24.00 à $39.99 – Prix de vente du disque + packaging : $8
      • Prix de vente de $40.00 et plus – Prix de vente du disque + packaging : $9
  • Playstation 4 :
    • Prix de vente du disque + packaging : $5

Voilà pour ces informations ! Alors bien entendu, il y a également des inconvénient, comme la préservation des jeux pour le futur (Silent Hills PT, par exemple, n’existe plus du tout puisqu’il n’a été distribué qu’au format dématérialisé),  la libre concurrence inexistante donnant des prix élevés (sur Xbox One, Nintendo Switch et PS4, seuls les stores des constructeurs permettent d’acheter des jeux dessus, d’où un monopole inévitable), l’impossibilité de revendre ses jeuxsans parler de ceux qui n’ont tout simplement pas accès à une assez bonne connexion Internet pour ne pas passer une semaine à télécharger un jeu, surtout que ceux-ci sont de plus en plus grand, dépassant très souvent les 30Go… Mais ne nous le cachons pas : les jeux dématérialisé, c’est l’avenir, tout simplement… Ce n’est pas pour rien qu’il se murmure d’ailleurs qu’une nouvelle Xbox One, 100% orientée dématérialisée et vendue 100€ moins chère que l’actuelle Xbox One S, devrait arriver en 2019 dans nos chaumières ^^ ! Ne serait-ce pas la meilleure façon de profiter du Xbox Game Pass, non ?

Source : GoNintendo, Inverse.com

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de