Test : Le délicieux Until Dawn (garanti sans spoilers)

Ah... Les jeunes et leurs smartphones...
Ah... Les jeunes et leurs smartphones...

Ce test a été réalisé à partir d’une version commerciale, achetée sur le Playstation Store via Playstation-Plus-Now.com. Captures d’écran maison.

Cela fait une semaine que j’ai commencé Until Dawn ! Au début, je voulais simplement vous faire un petit Quick’Test, histoire de vous donner un avis rapide sur ce « petit » jeu. Mais plus j’y jouais, plus je trouvais que ce jeu avait de la profondeur… J’ai attendu de m’en lasser pour vous faire un compte rendu et finalement, il aura su me tenir en haleine une petite dizaine d’heure ! Voici donc mon avis complet sur le jeu !

Cet avis vous parle du jeu comme je vous parlerais d’un film sans spoiler. Je tente de vous retranscrire ce que j’ai ressenti en jouant au jeu, mais sans non plus vous gâcher le plaisir de la découverte, car je l’ai testé sans avoir lu aucune critique sur Internet, sans avoir regardé de trailers non plus, et en y aillant joué à la Gamescom sur une petite phase (que j’ai retrouvé dans le jeu d’ailleurs) !

On commence direct avec Sam en serviette, histoire de faire connaissance !

On commence direct avec Sam en serviette, histoire de faire connaissance !

Until Dawn est-il vraiment un jeu ?

La question peut se poser, mais elle n’a, au final, pas besoin de réponse. Un jeu, est une expérience interactive. Et justement, Until Dawn va au-delà du jeu : il est une expérience cinématographique interactive ! Plutôt que de vous parler de son framerate (qui chute parfois, en 30fps), je préfère vous parler de la profondeur de champ, extrêmement bien gérée, ainsi que des effets de lumières, avec le faisceau de votre lampe torche éclairant en temps réels les décors en 3D temps réel, tout en étant dirigé par le gyroscope de votre DualShock 4 ! De même, le jeu s’inspire beaucoup du premier Resident Evil (ou de Resident Evil Zero) pour ses plans de caméra, car on ne contrôle pas librement la caméra dans ce jeu… Cependant, à la différence de celui-ci, les plans ne restent pas fixe, mais sont bel et bien en mouvement avec les personnages, nous donnant de superbes travellings… Les amateurs de cinéma apprécieront !

Les plans utilisés dans le jeu sont très variés et très réussis !

Les plans utilisés dans le jeu sont très variés et très réussis !

Tu cautionnes ce manque de liberté ?

Tout à fait ! Car Until Dawn se rapproche plus du film que du jeu à proprement dit. Le jeu veut volontairement nous pousser à explorer des endroits précis, déclenchant des scènes faisant grimper votre taux de stress à ses sommets ! Il m’est arrivé de ne PAS vouloir aller dans certaines pièces, par peur, mais que le jeu nous pousse à nous y rendre tout de même ! De ce côté là, le jeu possède un petit côté Silent Hill PT (dont on ne peut plus télécharger la démo… Merci Konami), peut être en moins glauque et dérangeant. Et cette implication dans le jeu est également du à sa façon d’utiliser la DualShock 4 : Parfois nous devons ne pas bouger pour ne pas se faire repérer (et c’est ultra sensible ! j’arrête même de respirer dans ces moments), parfois c’est le pavé tactile qui nous sert à gratter une allumette, quand ce n’est pas carrément la manette que l’on bouge pour regarder l’arrière d’un objet…

Rise of The Until Dawn... Au passage, devinez comment on allume ces fumigènes ?

Rise of The Until Dawn… Au passage, devinez comment on allume ces fumigènes ?

Toujours pas convaincu…

Je comprends que vous ne le soyez pas, car le principal point fort du jeu, c’est sa narration ! Ne courrez pas à la fin de ce test, je ne spoilerais toujours pas… Je vais juste poser les bases. Dans Until Dawn, vous êtes 8 protagonistes dans un chalet, et il s’y passe des choses étranges. Le jeu est un Slasher-Games, il se base donc sur les mêmes principes : Sexe, alcool, jolies filles, mecs mignons, je suis sûr que vous y trouverez votre compte ! Il y a également une méta histoire, avec un psychologue, qui tente de faire un profil de vous, joueur. Ces scènes entrecoupent les scènes à la villa, ce qui donne encore du relief à cette histoire (d’ailleurs, c’est qui ce psy ? Il est si intriguant…) ! Ce psy essaye donc de comprendre quels sont vos peur à nous, joueurs, dans notre monde réel. Solitude, araignées, sang, serpents et j’en passe… Plus on avance dans le jeu, plus il arrive à déterminer vos craintes dans le monde réel et à les utiliser dans le jeu pour vous glacer le sang… Et ça fonctionne très bien ! Je suis d’ailleurs plutôt surpris de cette idée, qui devrait, à mon avis, être encore plus poussée !

Hum. A défaut de psy, je préfère me détendre dans la neige...

Hum. A défaut de psy, je préfère me détendre dans la neige…

Mon seul bémol viendrait du choix narratif : En effet, les premières heures de jeu jouent sur la tension, le mal être, en restant toujours très subjectif, quand les 2 dernières heures de jeu tente trop de jouer sur la peur panique, en tentant de nous faire sursauter. Si ça marche les 3 premières fois, ça finit par en devenir lassant, au point que lors de la dernière scène, j’ai perdu un membre de l’équipe quasiment sciemment car j’avais vraiment envie que cela se termine (c’est également du aux va & vient des dernières heures de jeu). Il y a également des choix narratifs que je trouve stupide. Pour ceux qui ont fait le jeu, sans spoiler, c’est à cause de cet objet que l’on doit chercher, et qui construisent les deux dernières heures de jeu alors que si on y réfléchit bien, il n’a AUCUN intérêt à le retrouver… Du coup, ça tombe bien, car la dizaine de durée de vie colle très bien au jeu, quitte à le refaire pour avoir des choix totalement différents 😉 !

J'adore m'amuser avec les visages sur l'écran titre : Ils réagissent aux mouvement de votre manette ! Ça me rappelle Mario 64 ;) !

J’adore m’amuser avec les visages sur l’écran titre : Ils réagissent aux mouvement de votre manette ! Ça me rappelle Mario 64 😉 !

Et donc verdict ?

On arrive rapidement au verdict sur ce test… Mais c’est difficile d’en parler sans spoiler, car c’est justement la découverte du jeu qui fait tout son charme. Je vous déconseille fortement de chercher des images du jeu sur Internet, il y a énormément d’éléments que vous NE DEVEZ PAS SAVOIR avant de lancer le jeu. Sachez que pour moi, il est passé maître dans l’art de l’épouvante, et que les prochains Resident Evil devrait grandement s’inspirer du système de caméra de ce jeu, qui me rappelle vraiment les premier Resident Evil. Au final, on se retrouve dans un jeu où l’on doit survivre par ses choix, par sa vigilance en écoutant et en fouinant à la recherche d’indice dans le décor, et également par les réflexes via les QTE. Si vous aimez les survivals horrors sans le côté action, ou que vous avez adoré Heavy Rain, Beyond 2 Souls, ou un jeu comme The Walking Dead de TellTale, ne ratez surtout pas cette expérience, qui est pour moi la meilleure exclusivité PS4 de l’année 2015 (Avec Teraway Unfolded, mais je l’ai fait sur PS Vita). Rien que ça… Disons qu’à 70€, j’aurais minoré sa note à cause de sa durée de vie, mais à 40€, c’est clairement un Must Have !

Tout commence avec un petit téléphérique...

J’vous le dit : Vous détesterez les téléphériques… Ou pas :p !

Les images de la galerie sont issue de toute la campagne du jeu, mais ne sont pas des spoils hors contexte. Cependant, si vous voulez garder totalement la surprise, ne cliquez pas sur ces miniatures 😉 !

Classe S

Incontournable ! Vous devez avoir ce jeu dans votre bibliothèque !

Points positifs

Points négatifs

L’ambiance du jeu, juste parfaite pour un Slasher ! Mais j’étais blasé sur les 2 dernières heures de jeu…
Le caractère de chaque personnage, bien développé. J’aurais aimé que les choix du psychologue aient plus d’impact sur le jeu.
La bande son, juste parfaite. Sur certains plan, il est difficile de contrôler son personnage.
Les choix ont une réelle incidence sur l’histoire
J’ai flippé pendant 8h sur le jeu !
Prix: EUR 25,98

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

7
Poster un Commentaire

avatar
6 Fil des commentaires
1 Réponse à la discussion
0 Followers
 
Les commentaires avec le plus de réactions
Le commentaire le plus populaire
2 Commentaires de l'auteur
Test : 2h avec Everybody's Gone The Rapture, le simulateur de marche - Otakugame.frAeonsSuzuKube Commentaires récents de l'auteur

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de
Aeons
Habitué

pour la durée de vie, on a l’impression qu’elle est courte et longue à la fois.

longue, car on est comme au cinéma a des moments.
courte, car au final on ne « joue pas » comme on jouerait un uncharted par exemple et que tu ne vois clairement pas le temps passé en jeu.

concernant sa durée sinon, une 10aine d’heure, c’est au final comme TLOU ou même Halo5 (9h pour ma part).

pour faire un aparté sur la durée de vie, au final, a-t’elle réellement changé sur les différentes gen ?

sur NES / Master system, on avait pas de save, mais un sonic / alex kidd / mario, au final, tu torchais cela en une AM.
si tu fais abstraction des rpg où là, ou, il peut y avoir une tentative réussi de nous baiser la gueule (un FF7, même en ptit rush, tu ne kill pas le end boss en 20h comme un tales of te fait maintenant).

les fps n’ont jamais réellement durée plusieurs 10aines d’heure.
les jeux d’aventures / plateforme, au final, quand on regarde les jeux depuis la 64 / gamecube / ps1 / dreamcast et maintenant, on reste sur du plus ou moins similaires.

dernier aparté : 343 a essayé de bien niquer la gueule des joueurs.
les anciens halo : 10 mission
halo 5 : 14 ou 15 truc comme ca.
343 industries super fier de s’en vanter, « ce halo sera le plus long, regarder le nb de mission, on a ajouté 50%! »
mais oui, c’est bien les gars … mais quand sur ces 5 ajouts, y a 4 missions qui se font sur une seule ligne droite en 30-45sec montre en main, et la 5eme en 5mn, on l’ouvre pas trop là sur les détails non ? 😀

UD perso, je l’ai payé 49.99 (offre paypal : 50e de recharge psn, 10e remboursé) et je ne le regrette carrément pas. même à 59.99 je l’aurais pris 😉

Aeons
Habitué

c’est pas le fait que cela ne dure que 10h qui me gène (et encore, perso, si …) mais qu’ils se pavanent « ce halo sera plus long, regardez on a ajouté 4 missions » qui se torchent en fait en 5mn temps cumulé… on reste sur une durée de campagne très similaire au final aux précédents opus…

c’est ca qui m’emmerde le plus, les mecs te font des prez en mode VRP pour te raconter de la grosse merde pour nous enfumer de A à Z…
Le jeu est pas mauvais mais pas exceptionnel, j’ai du mal à cerner la hype autours de cette licence.
quand tu joues à MCC, le gameplay est mega rigide, c’est vieillot et carrément rien d’innovant dans les jeux.

trackback

[…] à avoir un taux d’interactivité proche de zéro, autant regarder un film… Et pourtant, j’ai adoré Until Dawn par exemple, mais là, j’ai lâché l’éponge, même si je pense rater un gros morceau […]