Dossier : Xbox arrête les consoles et devient éditeur tiers ? Ce n’est pas si simple…

Xbox arrête les consoles et se lance dans les vêtements ?
Xbox arrête les consoles et se lance dans les vêtements ?

Si vous êtes là, c’est probablement que vous voulez en savoir plus sur les dernières rumeurs d’Internet : Il paraitrait qu’Xbox cesserait de faire des consoles et deviendrait éditeur tiers… S’il n’y a pas de fumée sans feu, ces déclarations ne viennent pas de n’importe où, et si l’ampleur des rumeurs me semble démesurée, les fondements, eux, sont déjà connus !

Depuis 2020, Microsoft a commencé à présenter Xbox comme un écosystème et non plus comme une console. Ina Gelbert présidente de Xbox France, a même dit :

Comment définiriez-vous la stratégie de Xbox pour cette nouvelle génération ?

Ina Gelbert : La stratégie de Xbox repose avant tout sur le choix. D’abord le choix entre deux consoles : la Xbox Series X ou la Xbox Series S, mais aussi le choix de jouer depuis son canapé ou en mobilité grâce au cloud, de pouvoir retrouver un catalogue riche de quatre générations dès le lancement. C’est également le choix de commencer un jeu sur PC pour le finir sur Xbox avec le Xbox Play Anywhere, ou enfin d’affronter vos amis, même s’ils jouent sur d’autres plateformes, via le cross-play.

Lancement Xbox Series X|S : retour sur l’écosystème Xbox avec l’équipe Xbox France – Xbox Wire en Francais

Ce qui veut dire ce que ça veut dire : les consoles Xbox ne sont qu’une brique dans l’ADN de Xbox, qui plus que jamais souhaite mettre le PC, mais surtout le service au premier plan !

Il ne faut pas oublier d’où provient l’arrivée sur le marché console de Microsoft : la menace de Sony, qui présentait sa PS2 comme un outil multimédia qui allait devenir la pierre angulaire de la maison, permettant de regarder et de télécharger des films, de jouer en ligne et d’écouter de la musique à une époque où Microsoft investissait à fond dans l’Internet ! Il ne fallait pas laisser Sony faire cavalier seul – après une collaboration avec SEGA sur sa Dreamcast qui fut un échec, et il fallait que Microsoft soit sur ce nouveau marché qui risquait de bouleverser le monde du PC, où Microsoft avait un quasi-monopole avec Windows !

Alors évidemment, avec les années, la concurrence entre le marché console et PC fut finalement bien moindre, et ces dernières années, on a même une complémentarité entre les 2. Microsoft est revenu à ses premiers amours avec, sur la Xbox One, l’arrivée du Xbox Game Pass sur console… mais également sur PC, avec une sortie de plus en plus systématique des jeux sur les deux supports, chose qui s’est d’ailleurs accélérée avec la sortie des jeux sur Xbox Series et le « Xbox Play Anywhere » !

Microsoft est une entreprise spécialisée dans le software (et le service désormais, comme on peut le voir avec la Suite Office 365). L’idée est de vendre des abonnements liés au jeu vidéo, et non plus de dominer le monde des consoles – Phil Spencer a avoué lui-même qu’ils ont perdu la génération de console à ne pas perdre, celle de la Xbox One / PS4, où les joueurs ont commencé à se constituer des bibliothèques de jeux au format dématérialisé, mais également celle où les consoles étaient plus que jamais proches des PC en termes d’architecture, facilitant par là même les portages entre les différentes plateformes (cloud, PC, PS4 et Xbox One).

Tout cela pour en venir à quoi ? Aux derniers investissements de Microsoft. Bethesda a été acheté 7.5 milliards de dollars. Activision 75 milliards de dollars. Et les premiers essais avec Starfield, qui devait être une bombe pour la fin 2023, a plutôt eu l’effet d’un pétard mouillé : les ventes de Xbox n’ont pas drastiquement augmentées, tout comme les ventes d’Xbox Game Pass… Et ceci arrive après un Redfall, un Ghostwire Tokyo ou un Death Loop qui n’ont pas forcément rencontré le succès espérés, y compris en rentrant dans le Game Pass…

Mais vous remarquerez que Bethesda, tout comme Activision, restent indépendant de Xbox Game Studio en terme de « Publishing » : Ces deux entités restent indépendantes en matière d’édition de jeu, et possède toujours leurs accords avec Sony et Nintendo à ce niveau ! C’est pour cela que je pense que, désormais, Microsoft souhaite devenir l’éditeur de jeu vidéo numéro un dans le monde ! Et pour cela, les jeux Activision et Blizzard doivent sortir sur un maximum de plateformes. Cela va de Call of Duty sur Nintendo Switch, en passant par Starfield et le nouveau Indiana Jones ! Avec bien entendu en balai d’ouverture Hi-Fi Rush, de Zenimax, sur Nintendo Switch et PS5 ! Pour moi, il est évident que ces jeux, qui n’ont pas réellement l’identité Xbox, doivent continuer de sortir sur les autres plateformes (au prix fort, malheureusement), tout en étant disponible sur le Xbox Game Pass pour rendre celui-ci le plus attrayant possible !

Mais je ne pense pas que Microsoft soit non plus totalement idiot (c’est une société qui pèse 3000 milliards de dollars quand même), et qu’ils ont tout à fait conscience que les consoles Xbox restent la locomotive de la branche gaming de Microsoft, et qu’il leur faut une identité ! C’est pour cela que je ne pense pas que les séries Forza, Halo ou Gears of War (les jeux des studios internes de Microsoft) seront concernés par ce changement de stratégie, à l’exception peut être de Sea of Thieves, juste parce que son système de jeu service s’y prête bien, mais sa création via RARE me parait incompatible avec une telle vision.

Je ne vois pas non plus Microsoft sortir du marché hardware des consoles, par contre, je ne vois plus l’avenir des PC et des consoles séparés. À l’image de la Steam Deck, qui a finalement une architecture très proche d’une Xbox Series, j’imagine plutôt une machine hybride, réutilisant des composants PC et surtout un OS, le Xbox OS, basé sur le store Xbox disponible sur PC, exactement à l’image du Steam OS ! L’avantage, c’est qu’il n’y a plus besoin de maintenir et de développer des jeux pour une version console Xbox, juste… créer et distribuer la version PC du jeu sur les Xbox. Mieux encore, des certifications Xbox pourraient être donné à des constructeurs (comme c’est un peu le cas pour la Logitech G-Cloud ou la ROG ALLY souvent citée par Microsoft), permettant à chacun de s’acheter une machine qui lui correspond, extrêmement puissante et onéreuse, ou à très bas prix et accessible ! Un peu comme les Xbox Series S et X, mais avec une infinité de possibilités, et la possibilité de régler soi-même ses jeux au-delà du mode qualité et performance…

Alors, bien entendu, je peux totalement me tromper, je me base sur mes connaissances du marché, mais également sur ma méfiance des rumeurs… De toute façon, on en saura plus la semaine prochaine, puisque Phil Spencer, head of Microsoft Gaming (notez bien que je ne parle pas de Xbox, mais de Microsoft Gaming), prendra la parole pour éteindre cet incendie.

Share