Let’s Play : Rise Race The Future sur Nintendo Switch !

Share

Sortant le 22 juillet 2019 sur Nintendo Switch, Rise : Race The Future est un jeu de course futuriste assez mal connu. Déjà sorti sur PC, la version Nintendo Switch apportera son lot d’innovation.

L’intelligence artificielle y est meilleure (elle évite de vous rentrer dedans par exemple), mais également de la physique de certains véhicules qui étaient injouables. Il y a l’ajout discutable d’une fonction permettant de freiner automatiquement (bouaip), mais surtout, le jeu a été considérablement compressé, passant de 4,3 Go sur PC à 1,7 Go sur Nintendo Switch ! On appréciera les efforts du développeur à ce niveau !

Je suis un peu moins convaincu par le changement sur les menus consistant à changer les options avec ZL/ZR, mais visiblement c’était un casse tête auparavant. Enfin, pour ce qui est du contenu, on nous proposera :

  • 64 challenges avec des objectifs multiples
  • 8 championnats (pour 64 courses)
  • 4 environnements différents, avec 16 combinaisons de pistes par monde, pour 40 km de course au total et 3 types de courses,
    • Rapide
    • Intermédiaire
    • Sinueux
  • Mode Time Attack
  • 10 voitures différentes
  • 4 types de météo
    • jour
    • nuit
    • pluvieux
    • brouillard
  • 3 modes de boost
    • Vitesse
    • Déparage
    • 3 par tour
  • 5 caméras
  • 4 niveaux de difficulté

Voilà ! Il ne me reste plus qu’à continuer d’avancer dans le jeu pour vous proposer un petit test de celui-ci =o) ! Pour l’instant, vous pouvez voir mes premières impressions en vidéo.

On rappellera que le jeu n’est vendu que 18 €, et que pour son prix, le contenu est étonnant !

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de
%d blogueurs aiment cette page :