Live : Découverte de NO MORE HEROES III sur Nintendo Switch !

Share

Bon… J’avais précommandé No More Heroes III, mais je ne l’ai reçu que mardi. Et entre les critiques négatives et les plaintes des performances techniques des joueurs sur le jeu (je ne vais même pas parler des commanditaires la horde de “ON VEUT UNE NINTENDO SWITCH PRO A 500 €”), j’avoue que j’avais même effacé ce jeu de mon cerveau.

Puis je l’ai reçu. Cette boite de No More Heroes III. Et dès l’ouverture et la découverte d’une jaquette de Death Drive sur le côté intérieur de la jaquette, j’ai eu ce sourire totalement con… Et eu envie d’y jouer directement !

Qu’à cela ne tienne, je bouleverse mon emploi du temps et j’en profite pour faire un stream et… C’était que du bonheur. J’ai même regretté d’avoir lancé un stream sur le jeu, ça ne m’a pas permis de bien profiter du début du jeu comme il l’aurait mérité !

Bref, No More Heroes III, c’est la suite de No More Heroes I et II, au sens strict du terme. Vous avez adoré les 2 premiers épisodes sur Nintendo Switch ? Eh bien ce troisième opus est exactement dans la même veine, le même jus. Et la même technique aussi…

D’ailleurs, j’ai été surpris de constater que le jeu tourne, la plupart du temps, entre 50 et 60 fps en réalité, sur les phases d’actions. Les cinématiques sont en 30 fps (certaines sont en vidéo en réalité), et le monde ouvert, ok, est en… 20 fps. Bon, dans les faits, le monde ouvert ne représente pas vraiment le cœur du jeu (et à la limite, il aurait pu être supprimé pour éviter toutes ces polémiques), mais putain cet univers…

Ces références à de nombreux jeux, qui demandent d’avoir une culture vidéoludique très poussée pour les comprendre. C’est simple, si vous êtes un trentenaire et que vous avez connu les jeux vidéo depuis l’ère de la NES, ce jeu devrait vous parler (et normalement, ayant connu les jeux N64 en 25 fps, vous devriez vous en sortir niveau technique). Le gameplay est ultra varié, le jeu speed à 200 à l’heure, nous faisant virevolter de scènes en scènes, dans un capharnaüm qui n’a ni queue ni tête, digne d’un Quentin Tarantino avec une Suda51 qui n’a de cesse de nous présenter ce jeu comme un film, brisant comme d’habitude le 4e mur dès qu’il le peut.

Et vous savez quoi ?

Ça fait du bien.

Oui, ça fait du bien de tomber sur un jeu décomplexé, un jeu qui est un jeu, pour divertir, faire sourire et… Je ne sais pas, il a vraiment un charme à lui, avec un charadesign que j’ai trouvé d’ors et déjà réussi, j’ai hâte de partir à l’assaut des 9 autres champions de la galaxie !

Bref, ce jeu, c’est un OVNI. À ne pas mettre entre les mains de tout le monde (non, il n’y aura pas d’effet woaw). Mais pour tout fan de No More Heroes I et II, et de Suda51 en général (coucou Lollipop Chainsaw), je sens qu’il serait dommage de passer à côté… En tout cas, j’y retourne, j’ai hâte de donner un avis plus étayé plus loin dans la partie, mais ces premières heures de jeu sont vraiment convaincantes et rassurante pour la suite du titre ^^ !

Bref, je voulais juste écrire cela pour vous dire que si vous hésitez à prendre ce jeu à cause des critiques, bah si vous avez une Nintendo Switch, vous n’êtes probablement pas plus attaché que cela à la technique, et si vous hésitez, c’est que l’univers du jeu vous plait donc je pencherais plutôt sur un “laissez vous tenter” ^^ ! Et, qui sait, ptet que dans quelque temps cette cartouche va valoir de l’or, un peu comme un Devil’s Third sur Wii U (Que j’avais adoré en plus, c’est bizarre, mais ce côté nanar ça m’avait tellement fait rire) ? 

Allez, j’ajoute 1 h de Gameplay “sans filtre”. Ouais, ouais, spoilers (enfin vu la gueule du scénario, vous n’allez pas comprendre grand-chose lol) mais ça donne un bel aperçu du jeu. Enregistré en résolution native (720p) et framerate natif (60fps).

🎮 Gameplay : 1h de No More Heroes (et sans filtres) !


J’en profite pour vous rappeler que :

Voilà ! J’avais oublié combien j’aime cette série au fond ^^ ! Et ça fait du bien de la revoir… Peut-être pour la dernière fois d’ailleurs…

Visitez notre boutique de jeux vidéo !

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.