Faison la part belle à mon ex-Mini Seven ^^ !
Faison la part belle à mon ex-Mini Seven ^^ !

Test : Gran Turismo 7 sur PS5, sans surprise, est toujours aussi excellent !

Faison la part belle à mon ex-Mini Seven ^^ !
Faison la part belle à mon ex-Mini Seven ^^ !
Test réalisé à partir d'une version dématérialisée, fournie par Playstation France. J'ai une dizaine d'heures de jeu à mon actif sur le jeu à l'heure où j'écris ce test.

Gran Turismo 7. Le grand retour de celle qui est probablement la plus connue des séries de jeux de voiture, aux côtés de la série Need of Speed, mais aussi de Forza, qui a su se faire son nom au fil des années malgré son jeune âge. Mais du coup, du haut de ses 25 ans, est-ce que Gran Turismo tient toujours la tête aux nouveaux ténors du genre ? C’est ce que l’on va voir à travers ce test…

Beau comme un camion (pouet pouet) !

Alors que Gran Turismo Sports avait été salué pour ses graphismes de haute volée, le titre a été quelque peu boudé par les joueurs. En effet, l’orientation eSport et multijoueur du titre n’a pas plu à tout le monde, et ce, malgré un contenu gargantuesque qui s’est étoffé au fil des mois. Gran Turismo 7 reprend ces fondations techniques, en les améliorant. Même si l’on pourrait pester contre l’absence du Ray Tracing en course, force est de constater que le titre a toujours su distiller une patte graphique qui lui est unique, avec cet aspect photoréaliste, avec un juste choix de ses textures, couleurs et reflets. Ce Gran Turismo 7 n’échappe pas à la règle, et régale les yeux, en particulier lors de ses replays, et ce, sur PS4, PS4 Pro comme sur PS5 ! Plus que la technique pure, c’est la direction artistique du jeu qui sert à merveille ce véritable musée de l’automobile… Même si les collisions et la gestion des dégâts toujours aussi ridicule nous sort vite de l’immersion. Associez cela aux mêmes crissements de pneu que l’on a dans la série depuis des années et… vous obtenez presque une ambiance vintage dans un écrin du 21e siècle ! Mais cela fait aussi partie du charme de la série, je pense…

On reconnait le "style" Gran Turismo à 3 kilomètres...
On reconnait le « style » Gran Turismo à 3 kilomètres…

J’aimerais tout de même féliciter les développeurs pour son mode Photo Scape, qui réussi l’exploit d’intégrer les véhicules du jeu à de véritables photos… Un véritable tour de force, encore plus bluffant sur PS5 grâce au Ray-Tracing ! La liste des décors est juste énorme, elle va du Japon à Tahiti, en passant par la France et les États-Unis. En tout, vous pouvez photographier vos véhicules dans pas moins de 2571 lieux différents… une dinguerie !

Le mode Scape est très impressionnant !
Le mode Scape est très impressionnant !

Bref, au concours du plus beau jeu de course de l’univers, les photos issues de ce mode ne trouveront tout simplement pas de concurrence à l’heure actuelle ! Mieux encore, une fonctionnalité nommée « Video Scape » permet carrément d’intégrer les voitures dans des vidéos (enfin un mélange de 3D et de photos en mouvement), et je dois avouer que cela fait son effet les premières fois ! J’ai passé des heures à observer mes véhicules dans ces décors dignes des plus belles cartes postales ^^ !

Un contenu énorme (comme ma… euh non).

Gran Turismo 7 marque le retour d’énormément de fonctions et de modes de jeu au sein même du jeu ! On commence d’ailleurs le jeu par le mode « Rallye Musical », une nouveauté plus anecdotique qu’autre chose. Il vous propose de faire une course en devant parcourir la plus grande distance possible, durant le temps que dure la musique que vous aurez choisie… Un mode « Arcade contre la montre » déguisé en somme.

Le Rallye musical est vraiment un gadget dispensable...
Le Rallye musical est vraiment un gadget dispensable…

On oubliera vite ce mode pour entrer dans le mode principal « carte », qui nous propose une carte en 3D dévoilant au fil du temps les différents modes de jeu !

La fameuse "Carte" de GT7 !
La fameuse « Carte » de GT7 !

On commencera par le GT Café, qui nous donnera des défis pour avancer dans notre aventure (des défis à thème au passage, comme les petites tractions japonaises). C’est d’ailleurs 39 menus que l’on retrouvera – pour une trentaine d’heures de jeu. Vous pourrez bien entendu étendre la durée de vie presque à l’infini en collectionnant les véhicules, au nombre de 425 tout de même !

Le GT Café et son ambiance apaisante...
Le GT Café et son ambiance apaisante…

Pour acheter ces véhicules, vous devrez soit passer par le vendeur d’occasion (qui vous proposera 15 véhicules de n’importe quelle année), soit par le vendeur de véhicule neuf (uniquement les modèles après 2001), soit par la maison de ventes Hagerty qui ne vous proposera que des véhicules ultra chers (comptez 1 million de crédits en moyenne).

On notera un système de « lootboxes » intégré au jeu, via un système de loterie. S’il m’est arrivé de pester contre les récompenses des premiers tickets 1 étoile (le plus petit lot étant 2000 Cr… mouaip), force est de constater que cela s’améliore par la suite… Heureusement !

Bien entendu, on retrouvera les permis (où vous devrez réaliser votre meilleur temps sur des portions de circuits avec des véhicules imposés pour décrocher l’or), au nombre de 5 :

  • Permis B
  • Permis B International
  • Permis A
  • Permis A International
  • Permis Super

Ces permis vous seront indispensables pour accéder aux 90 courses du jeu, que l’on retrouvera à travers le mode circuit mondiaux, qui vous proposera des courses arcade, des championnats, un mode contre la montre etc.

Pour finir, il y a le mode « Sport », où vous pourrez participer à une course, avec un roulement toutes les 24 heures, où vous devrez concourir contre d’autres adversaires en ligne et le mode multijoueurs, où vous pourrez retrouver les lobbys ! En fait, ces deux modes multijoueurs sont extrêmement semblable à ce que l’on avait dans Gran Turismo Sport, donc il n’y a pas vraiment de surprise à ce niveau. Mais ça reste très efficace et surtout fiable dans le cadre de l’eSport.

Gran Turismo et les microtransactions…

Alors je vous préviens : je n’ai pas encore terminé Gran Turismo. Mais sachant que certains véhicules coûtent plus de 3 millions de crédits, et que les courses les plus rentables vous payent environ 65.000 crédits pour une course de 5 tours, il peut devenir fastidieux de gagner de l’argent. Et vous ne pourrez même pas compter sur la revente des véhicules que vous avez gagnés : en effet, la revente de ceux-ci est impossible ! À la place, vous pouvez payer environ 2,49 € pour 100.000 crédits. De mon côté, c’est une pratique qui me gêne sur un jeu vendu 80 €, et se constituer un garage digne de ce nom avec des Supercars peut vite devenir fastidieux, surtout quand on compare à un Forza Motorsport (je ne vais même pas parler de Forza Horizon), ou même à un Gran Turismo 4 où l’on pouvait au moins utiliser le mode « B-Spec » pour farmer des crédits… Et c’était bien plus généreux ! J’émettrais également un petit bémol sur le video de certaines marques, comme MINI, qui ne dispose que de 3 modèles (Une Mini de 1965, une autre de 2005 et un concept car) alors que la marque méritait tellement plus (Mini Coupe, Mini Countryman, Mini JCW)… et les développeurs le savent, puisqu’ils ont même réalisé un véritable musée sur la marque, qui est d’ailleurs plein d’informations pertinentes ! Et il y a ce genre d’expositions pour les principales marques historiques du jeu ^^ !

Mais le principal est là : le plaisir de jeu.

On papote, on papote, mais on en viendrait à oublier l’essentiel : les sensations de conduites. Et « The Real Driving Simulator » porte bien son nom, tellement les sensations sont bonnes ! Sachant que plus de 75% des votants de mon sondage ont déclaré jouer au jeu à la manette, cela montre à quel point la jouabilité à la manette est importante pour la série. Et… c’est une véritable réussite ! Contrairement à un Assetto Corsa, extrêmement réaliste, mais également peu agréable à la manette, Gran Turismo 7 semble avoir été conçu pour la DualSense. La retranscription des vibrations, que ce soit pour le volant moteur se collant à l’embrayage, les irrégularités du sol, les vibreurs ou, les vibrations de l’ABS à travers les gâchettes de la DualSense, est juste bluffante – même si je dois avouer que l’impressionnant WRC 9 sur PS5 arrive à donner un résultat encore plus impressionnant au niveau de ces mêmes gâchettes. Mieux encore : Même sans volant, vous pourrez utiliser le gyroscope de votre DualSense pour en simuler un ! Et vous savez quoi ? Cela fonctionne curieusement à merveille ! Je vous recommande d’essayer au moins une fois cela ! Sinon, le titre fonctionne également très bien avec la croix directionnelle ou les Joysticks. Il faut dire qu’il y a 25 ans de peaufinage du gameplay du titre derrière…

Verdict

Pas beaucoup de surprise pour ce Gran Turismo 7. Mais voulait-on vraiment que Gran Turismo 7 soit autre chose qu’un… Gran Turismo ? Evolution de Gran Turismo Sport, avec une reprise des recettes solo qui faisaient le succès de la série, ce Gran Turismo 7 est pourtant le meilleur épisode de la série. Utilisation intelligente de la DualSense, graphismes tutoyant avec le photoréalisme, reportage sur les différentes marques, bande son de qualité, Gran Turismo 7 cumule les qualités. 2 bémols pour moi : l’introduction de microtransactions dans un titre vendu 80 €, mais également des manquements incompréhensibles dans le catalogue automobile… Je précise au passage qu’il y a une connexion obligatoire (même pour le solo), sans que cela ait eu une quelconque incidence de mon côté (à vrai dire, je ne m’en serais pas rendu compte si on ne me l’avait pas dit). Mais je pense que vous l’aurez compris : je suis amoureux de ce Gran Turismo 7, qui devient tout simplement ma nouvelle référence du jeu de course à l’heure actuelle…

Notation Classe C
Un jeu honnête, sans plus.

J’ai aimé

  • Le système de combat, intéressant
  • Les thématiques abordées

J’ai détesté

  • Vraiment très bavard…
  • Pas de VOSTFR
  • Les phases d’explorations pas très agréables
  • Très répétitif

Visitez notre boutique de jeux vidéo !

Share

Ecrit par

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Sur la même thématique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.