Test : TT Isle of Man Ride on the Edge sur PS4, le jeu pour les « otakus » du Tourist Trophy ?

TT Man of Isle, l'épreuve mythique est jouable sans aucun danger sur PS4 ^^ !
TT Man of Isle, l'épreuve mythique est jouable sans aucun danger sur PS4 ^^ !

Test réalisé à partir d’une version commerciale fournie par BigBen. Captures d’écran et vidéos maison.

Bon, commençons directement en posant le contexte : Si je suis bien un otaku, le monde de la moto me laisse totalement indifférent. Cela ne m’empêche pas de jouer avec des motos dans Mario Kart 8 Deluxe, ou d’avoir apprécié DriveClub Bike, mais je tenais à vous le dire pour comprendre l’état d’esprit dans lequel j’écris ce test. Il me sera difficile de vous dire si le jeu conviendra à un passionné de moto, mais de mon côté, j’ai eu pas mal de plaisir à découvrir ce titre… Et je vous explique pourquoi dans ce test !

TT Isle of Man ? Mais kézako ?

Etant de nature assez curieux, ma première réaction fut de me demander : Mais ça veut dire quoi TT au juste ? Et bien TT, ça veut dire Tourist Trophy, qui, si il m’évoque le nom d’un lointain jeu de moto de Polyphony Digital, est en fait une épreuve prestigieuse (et dangereuse) de moto ! Elle se déroule sur l’île du Man, qui est d’ailleurs un Etat indépendant…  La particularité de cette épreuve ? Elle se déroule sur des routes pas du tout prévues pour la course, des routes de tous les jours, un peu comme en Rallye automobile !

TT Man of Isle sur PS4

Les pistes de TT Man of Isle donnent l’impression de visiter l’île du Man ^^ !

Et attention : Cette épreuve fait exactement 60,725 kilomètres pour 264 virages… qui ont tous été reproduits dans le jeu à l’aide de la technologie du scan laser, un peu à l’image du travail qui a été fait sur Forza 5, 6 et 7 ! Bref, vous l’aurez compris, les français de Kylotonn ont pris cette simulation très au sérieux, sur la forme comme sur le fond. Le mode carrière vous invitera à utiliser une interface proche d’une tablette, vous permettant de lire vos emails pour participer à différentes épreuves. De mon côté, je trouve cette interface fouillie, je préfère largement l’accompagnement du joueur à la Forza aux menus austères à la Gran Turismo… Mais ce ne sont pas les menus qui font la force d’un jeu me direz vous !

VROAAAAAAAAAM !!!!

Et c’est bien sûr la piste que l’on va juger ce jeu ! Et les premières minutes furent catastrophique de mon côté : on ne pilote pas une moto comme on conduit une voiture ! Ayant joué à des jeux très assistés et très « arcade » (comme DriveClub Bike), je n’avais pas l’habitude de pouvoir tomber en accélérant trop fort avec ma moto par exemple… J’ai également appris à être doux avec la moto au freinage, sous peine de me vautrer au sol. Ce qui peut sembler être un point négatif est en fait un point positif : le comportement des motos est fidèle à la réalité, puisque le jeu est orienté simulation. Cela dit, comme dans toutes les bonnes simulations, vous pourrez activer des aides à la conduite (notamment l’anti-wheelies et l’anti-stoppies) ce qui simplifiera grandement le gameplay pour les néophytes comme moi.

TT Man of Isle sur PS4

Il y a pas mal de paramètres à modifier pour une expérience de jeu adaptée à chacun !

Et si vous faites l’erreur de jouer comme moi en vue externe, la première proposée par le jeu, changez la immédiatement pour la vue cockpit : Les sensations de jeu sont décuplés, avec une caméra faisant des mouvements dynamiques donnant une sensation de vitesse folle ! C’est bien simple, on se croirait parfois dans un petit « Wipeout », tellement tout défile vite à l’écran… Et avec les effets de tangage dans les virages, les sensations sont biens plus amplifiées que dans un jeu de voiture, ce fut d’ailleurs une grosse surprise pour moi !

Niveau moto, on retrouve quoi ?

De ce que j’ai pu lire dans les menus, on retrouve des « Supersport » et des « Superbike ». Si je n’ai pas très bien saisi la différence entre les 2 catégories (la puissance manifestement, puisque toutes les Supersport font plus de 200ch), sachez que des « Side-Car » rejoindront plus tard le jeu, via un DLC gratuit. En tout, ce sont donc 40 motos qui sont jouables, et le niveau de modélisation sur celles-ci est vraiment réussi. On distingue tout, du moindre petit boulon en passant par la chaîne, jusqu’aux compteurs, je pense que les fans de moto pourront passer des heures à les observer. On aurait d’ailleurs bien aimé avoir un mode « Autovista », ou devrais-je dire « Motovista », pour apprécier encore plus ces engins… De plus, le rendu des sons de motos est juste bluffant, et je conseille vivement de jouer avec une casque pour profiter à 200% du jeu, avec le bruit grisant sifflant dans nos oreilles…

TT Man of Isle sur PS4

Les motos sont vraiment bien réalisées !

Par contre, au niveau des décors, même si le jeu est optimisé PS4 Pro et Xbox One X, force est de constater que cela reste un peu terne et n’impressionne pas vraiment. Je précise que je joue sur PS4 Fat, et que la vitesse d’affichage est fixé à 30 images par seconde, et même si elle est relativement stable, certaines phases ont tendance à être légèrement en dessous de cette limite fatidique. La modélisation des décors est sommaire, les arbres sont figés (ils ne réagissent pas au vent), les fougères ne sont pas « aspirés » à notre passage, le public est plutôt « mou » et on ne retrouve jamais cet effet « Woaw » que l’on a en jouant à un Forza ou un DriveClub Bike. Pour pinailler un peu plus, sachez que les écrans de chargement sont de simples images fixes (bon, ok, avec une vue à 360° que l’on peut déplacer), pas particulièrement long, mais qui ont tendance à casser le rythme, d’autant qu’ils ne sont accompagnés d’aucune musique… Pour finir, lors des chutes, l’effet « Ragdoll » est loin d’être convaincant, que ce soit pour le pilote ou pour la moto elle même… Et pourtant, le jeu tire tout de même son épingle du jeu !

Mais c’est pas trop monotone ?

Personnellement, je compare le circuit de l’île du Man au circuit du Nürburging. Sauf que le Nürburging fait 20 kilomètres quand le parcours du Tourist Trophy, lui, en fait 60… Cela vous donne une idée du travail titanesque réalisé par Kylotonn ! Du coup, les tracés sont variés, mais pas forcément l’environnement, qui reste le même sur ce parcours. Pour parer à ce soucis, figurez-vous que les développeurs ont eu la superbe idée d’ajouter 9 pistes totalement fictives dans le jeu, permettant d’apporter encore de la diversité à celui-ci !

Voici le seul tracé réel du jeu : Le Snaefell Mountain course !

Voici le seul tracé réel du jeu : Le Snaefell Mountain course !

Car lancé à 200 km/h sur l’île du Man, vous n’aurez pas le temps de faire attention à tous ces détails. Imaginez : Une course de 20 minutes, où la moindre seconde d’inattention vous coûtera la mort, ou de sévères blessure. Sachez qu’il y a eu 255 coureurs morts sur cette piste, depuis 1907, année de création de cet événement. Cette épreuve a même été en 1976 retirée du MotoGP à cause de sa dangerosité ! C’est bien là l’essence même du jeu, et je vous laisse juger de cela à travers cette vidéo qui ne représente qu’un tour de ce circuit mythique (même si avouons le, je serais mort une dizaine de fois en « vrai »)…

Bref, si j’aurais envie de regretter la gestion des dégâts inexistante dans le jeu, l’absence de gestion de la météo, ou bien encore l’intelligence artificielle beaucoup trop agressive pour un jeu de moto, je me consolerai en me disant qu’en réalité, une moto « cassée » ne roule plus du tout, que le TT est souvent reporté en cas de pluie, et que la course étant un « contre la montre », on est pas vraiment censé concourir au coude à coude avec 10 autres pilotes… Par contre, je ne peux pardonner les téléportations de la moto dès que l’on fait une sortie de piste de plus de 30 cm du bas-côté et encore moins les baisses de framerate, même si elles restes rares. Les plus exigeants pourront cependant se tourner vers la version PS4 Pro, qui elle, tourne en 60 fps…

Verdict

Si au début, je pensais ne pas être du tout intéressé par ce jeu de moto, force est de constater qu’il possède sa propre âme, liée au Tourist Trophy et à l’île du Man ! S’il ne brille pas par ses graphismes, sa reproduction remarquable du tracé mythique de l’île du Man vaut le détour. Associé à des sensations de vitesse et de danger bien reproduites (surtout en vue cockpit), ce jeu a su me captiver pendant de longues heures, à la découverte d’un univers qui m’est inconnu ! Alors oui, je pourrais pester contre certaines broutilles (la moto qui se téléporte lorsque l’on sort de la piste et le framerate) mais je ne peux que souligner que le but, rendre hommage au Tourist Trophy, est largement atteint ! Et qui sait, peut-être qu’un second épisode corrigera les défaut de cet épisode ?

Classe A

Un excellent jeu, vous devez au moins l’essayer !

Points positifs

Points négatifs

La reproduction au pixel près de l’immense circuit du TT de l’île du Man ! 30 fps, avec quelques baisses de framerate malheureusement. (PS4 Fat)
La sensation de vitesse, juste faramineuse ! La liberté de mouvement, quasi nulle.
Le comportement des motos, réaliste et difficile à maîtriser… La qualité des textures et de la modélisation de la piste, pas toujours au top.
Les circuits créés par l’équipe de développement, diversifiant l’offre.
La modélisation des motos, juste excellente !

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

7
Poster un Commentaire

avatar
3 Fil des commentaires
4 Réponse à la discussion
0 Followers
 
Les commentaires avec le plus de réactions
Le commentaire le plus populaire
2 Commentaires de l'auteur
SuzuKubeGuillaume Commentaires récents de l'auteur

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de
Guillaume
Invité
Guillaume

Bon test mais il faut vraiment être plus vigilant sur l’orthographe et la grammaire ! Pour info le tracé mythique du Nürburgring (pas le circuit gp, je parle de la boucle du Nordschleife) fait un peu plus de 20km, pas 5km. Je pense que c’est à ce circuit auquel vous faites allusion et que vous comparez à celui du jeu. Quant à la capture d’écran où il est marqué « ce circuit n’existe pas du tout », il s’agit en fait du seul circuit qui n’est pas fictif dans le jeu, le tracé de l’île de Man justement.

Guillaume
Invité
Guillaume

Début de l’épreuve: 1907 pour la première édition.

Guillaume
Invité
Guillaume

Je chipote pas mal je reconnais aussi. Jeu exigeant mais tellement kiffant quand il est « maîtrisé » (à peu près lol). En mode simu c’est l’enfer par contre. Mais quel travail d’orfèvre réalisé par le studio de développement ! Titanesque ! Merci pour le test et dsl pour le chipotage lol