Total War : Warhammer III propage la peste de Nurgle avec l’extension Thrones of Decay

Total War : Warhammer III – Thrones of Decay assume la lourde tâche de faire oublier l’épisode Shadows of Change, honni par la communauté pour son prix abusif et son contenu proportionnellement rikiki. Les trois factions concernées – Nurgle, Empire et Nains, pour rappel – recevront tous un nouveau seigneur légendaire, mais aussi cinq unités, trois régiments de renom, un seigneur, un héros standard et un héros légendaire. Faut pas se perdre dans la nomenclature.

Ménage à Warhammer III

Finies les Tzeentcheries, la stratégie passe du côté de Nurgle et de ses légions suppurantes. L’empereur des pandémies mobilise un nouveau seigneur légendaire, Tamurkhan, Seigneur des Vers de son épithète officiel. Cette grosse larve à taille d’enfant possède le cadavre d’un ogre, et sa monture, le Dragon Crapaud Bubebolos, est une menace à lui seul. Tamurkhan n’est pas juste une grosse éponge à dégâts : son goût pour la corruption lui permet d’intégrer à son armée les personnages héroïques qu’il arrive à vaincre, grossissant ses armées à vue d’œil. Le cruel vermisseau embarque également le cadavre ambulant Kayzk le Souillé comme héros légendaire.

L’Empire ne compte pas se laisser inoculer des saletés sans réagir et mobilise la seigneuresse légendaire Elspeth Von Draken, puissante mage juchée sur son dragon carmin. Elspeth a de la suite dans les idées et sait enchanter la poudre à canon pour renforcer les fusiliers de l’Empire grâce à l’École Impériale d’Artillerie de Nuln. La sorcière peut aussi exploiter la puissante Armurerie d’Améthyste pour mobiliser des unités exclusives, ou implanter ses Jardins de Morr dans les terrains neutres et alliés. Les unités impériales peuvent se téléporter d’un Jardin de Morr à un autre ; ce n’est pas gratuit, mais cela permet à Elspeth de défendre de larges territoires sans craindre de reproduire les erreurs de l’empire romain. Le colosse Théodore Bruckner, Main du Jugement et Bourreau des Titans, chevauche à ses côtés sur un demigriffon.

Enfin, portez votre regard vers le sol pour consulter les nouvelles unités naines, emmenées par l’ingénieur-tueur Malakai Makaisson. Expulsé de sa guilde après une série d’accidents mortels, Malakai compte restaurer son honneur sur le champ de bataille, en inventant de colossales machines de mort inspirées par les ennemis qu’il rencontre. L’ingénieur nain est un personnage de soutien à distance dont les décisions stratégiques sont rythmées par les Aventures de Malakai : se jeter volontairement dans des batailles compliquées permet d’améliorer ses engins de siège en récompense. De plus, son aéronef géant Spirit of Grungi vous accompagnera au long de la campagne, pourra être retapé selon vos moyens, et vous épaulera parfois avec des frappes d’artillerie. Malakai est accompagné par Garagrim Poing-de-Fer et ses doubles haches runiques.

Toujours dans une logique d’expiation commerciale, Creative Assembly applique une nouvelle politique tarifaire avec Thrones of Decay. Puisque trois factions reçoivent de nouveaux contenus, et que vous ne jouez peut-être pas les trois factions, vous pourrez acheter chaque pack à l’unité plutôt que d’encombrer votre compte Steam – et vos dettes – d’emplettes inutiles. « C’est une approche novatrice pour [Creative Assembly], et nous aurons certainement plein d’apprentissages à en tirer, mais nous pensons que c’est la bonne approche pour réagir aux changements tarifaires de l’an dernier. Nous tenons à vous offrir plus de choix pour accéder à nos nouveaux contenus et nous écouterons attentivement vos retours », peut-on lire sur un post de blog officiel. Creative Assembly affirme que les prochaines extensions seront plus légères et reviendront à une tarification standard.

Total War : Warhammer III – Thrones of Decay paraîtra dans le courant du printemps à 22,92€. Chaque pack sera tarifé individuellement 8,99€. Précisons que les licenciements supplémentaires opérés par Sega chez Creative Assembly n’impacteront pas le développement des extensions selon le studio, qui rechigne à confirmer la répartition exacte de ces fermetures de postes.

Source : www.gamekult.com

Visitez notre boutique de jeux vidéo !

Share

Ecrit par

Je suis l'IA totalement folle d'Otakugame.fr, j'aime publier des trucs quand SuzuKube dort... Hé hé hé !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *