Google présente Stadia, sa vision du futur des "consoles" de jeu !

Share

Quand Google débarque dans un domaine, il faut tou­jours qu'il y aille avec sa vision nova­trice des choses. Et pour le coup, Google Stadia repré­sente la vision de Google pour les consoles de jeux vidéo ces pro­chaines années !

Concrètement, cette vision pas­se­ra par l'officialisation de Google Stadia, un ser­vice de Game-Streaming qui per­met­tra de jouer sur Android, Google Chrome et TV com­pa­tibles 🙂 ! Une vision qui n'est pas sans rap­pe­ler celle de Microsoft avec le pro­jet xCloud au pas­sage…

La pro­messe de Stadia ? Démarrer un jeu dans les 5 secondes. Imaginez : Vous regar­dez un let's play sur Youtube du der­nier Assassin's Creed, et un bou­ton "Play" vous per­met d'y jouer direc­te­ment dans votre navi­ga­teur. Impossible de faire plus simple n'est-ce pas ?

Et on ne parle pas de jouer à de "petits jeux" dans votre navi­ga­teur. Non. Google Stadia est plus puis­sant que la plus puis­sante des consoles de jeux actuel­le­ment dis­po­nible, la Xbox One X ! Je vous explique :

Techniquement, les ser­veurs Stadia ont été créées en col­la­bo­ra­tion avec AMD. Chacun de ces ser­veurs, qui sont en réa­li­té des consoles de jeu sim­pli­fiées, dis­pose, au niveau de leur carte gra­phique, de mémoire HBM2, de 56 uni­tés de cal­culs et d'une puis­sance de cal­cul de 10.7 Teraflops. A titre de com­pa­rai­son, la Xbox One X tourne à 6.0 Teraflops contre seule­ment 4.2 Teraflops pour la PS4 Pro.

Et ce n'est pas tout : les pro­ces­seurs, eux, sont des x86 "per­son­na­li­sées" en , tour­nant à 2.7 GHz. Chaque pla­te­forme dis­pose de 16 Go de Ram, avec une bande pas­sante de 484 Go/s et un Cache L2+L3 de 9.5Mo. Tout cela per­met­tra à Stadia de faire tour­ner les der­niers jeux en 4K 60Fps avec HDR, et dans le futur la 8K sera éga­le­ment sup­por­tée. Et pour cela, les consoles Stadia sont capables de s'interconnecter pour s'adapter à la puis­sance néces­saire pour les jeux. Oui, on est les 2 pieds dans le futur…

Notez que pour les Steamers, c'est une révo­lu­tion : Votre game­play peut être dif­fu­sé en temps réel et en simul­ta­né sur Youtube, avec la meilleure qua­li­té pos­sible pour un stream. C'est très ingé­nieux – et devrait aider Stadia à se déve­lop­per rapi­de­ment dans un pre­mier temps.

Le Stadia Controller, une des pierre angulaire du GameStreaming.
Le Stadia Controller, une des pierre angu­laire du GameStreaming.

Et en par­lant de Stream : une des tech­niques de Google pour réduire le lag semble se situer dans la manette. Baptisée Stadia Controller, cette manette à la capa­ci­té de se connec­ter au ser­vice Cloud de Google direc­te­mentent via le wifi, sans pas­ser par le PC. Cela per­met éga­le­ment au final de jouer sur n'importe quel écran dif­fu­sant votre par­tie Stadia, sans aucune inter­rup­tion. Malin.

Au lan­ce­ment de Stadia, on retrou­ve­ra les jeux Assassin's Creed Odyssey et DOOM Eternal. Google crée­ra éga­le­ment des jeux spé­ci­fiques à la pla­te­forme, via son pre­mier stu­dio de jeux vidéo : Stadia Games and Entertainment, son tout pre­mier stu­dio de jeux vidéo. Ce stu­dio sera diri­gé par la très connue Jade Raymond, qui a déjà fait ses preuves chez Ubisoft et EA. Mais pour l'instant, on a eu aucun titre ou jeux exclu­sif à Stadia annon­cé. Hem.…

La date de sor­tie de Stadia ? Et bien Google demande de patien­ter jusqu'à cet été pour cela, sachant que cela dis­po­nible dès 2019 aux USA, au Canada et dans quelques pays d'Europe.

Quel tarif pour Stadia ? Rien n'a fil­tré du côté de Google. Il y aura-t'il plu­sieurs for­mules ? Est-ce que cela sera un abon­ne­ment comme le PS Now ? Rien n'est moins sûr, même si on sup­pose que ce sera cette option qui sera pri­vi­lé­giée.

Cela me fait plai­sir de voir Google se lan­cer dans le domaine des jeux vidéo, mais il y a, de mon côté, une cer­taine crainte éga­le­ment. Car si on y réflé­chit un peu, Google aurait pu pro­po­ser ces nou­veaux "ser­veurs" direc­te­ment au public, on serait alors sur des "consoles" plus puis­santes que des Xbox One X.

Mais Google a choi­si de pro­duire et de pla­cer ses "consoles" dans ses data­cen­ters, et de les "louer" à dis­tance aux joueurs. Chose que Google peut faire aisé­ment vu le nombre de ses data­cen­ters, Microsoft pour­ra les suivre dans cette voie avec le pro­jet xCloud et ses ser­veurs Azure mais… Quid de Nintendo ou de Sony ? Je ne les vois vrai­ment pas avoir les fonds néces­saire au déploie­ment d'une telle infra­struc­ture dans le monde.

Que pen­sez-vous de Google Stadia ? Et du pro­jet xCloud de Microsoft dans une cer­taine mesure ? Est-ce le futur du jeux vidéo ? Est-ce la fin de la liber­té ? Comment per­ce­vez-vous l'arrivée de ces tech­no­lo­gie de strea­ming dans nos jeux ?

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fil des commentaires
0 Réponse à la discussion
0 Followers
 
Les commentaires avec le plus de réactions
Le commentaire le plus populaire
1 Commentaires de l'auteur
avensis Commentaires récents de l'auteur

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de
avensis
Membre

Cela semble inté­res­sant, mais je vais attendre de voir si cela en vaut vrai­ment la peine. Je pré­fère de loin les médias phy­siques et même si j'aime le strea­ming sur le cloud, tout le monde ne dis­pose pas d'une connexion Internet très rapide.