0

Invasion russe en Ukraine : des studios de jeux vidéo également touchés.

Share

Je pense que l’actualité internationale ne vous a pas échappé, avec l’ordre de Vladimir Poutine, président de la Russie, d’envahir l’Ukraine en représailles aux multiples demandes d’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN, mais également à la répression de ces 8 dernières années dans le Donbass (également appelé « Guerre du Donbass »). Mais pourquoi en parler sur ce blog dédié aux jeux vidéo ?

Les jeux vidéo et l’Ukraine.

Au niveau de notre secteur, le jeu vidéo, s’il y a assez peu de studios russes. Nous, chez Otakugame.fr, on connait bien 1C Company, qui a est d’ailleurs plus un éditeur, ayant notamment publié Realpolitiks des Polonais de chez Jujubee. On notera également le petit studio indépendant Lazy Bear Games qui a réalisé le Beat’em’all Punch Club en 2016, et le plus connu est surement HeroCraft, qui a réalisé Warhammer 40,000: Space Wolf sur mobile.

Mais du côté ukrainien, ce n’est pas le même son de cloche… Il y a pas mal de studios ukrainiens que vous devez probablement connaitre, à commencer par GSC Game World ! Basé à Kiev (Київ, Kyïv ou Kyiv en ukrainien), ce studio est notamment à l’origine de la série de jeux Cossacks, mais s’est surtout fait connaître en 2007 pour S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl ! Leur prochain jeu, S.T.A.L.K.E.R. 2: Heart of Chernobyl est très attendu par la communauté PC, et également Xbox, puisqu’il sera disponible dès sa sortie dans le Xbox Game Pass (et le jeu est prévu pour le 8 décembre 2022). Vous l’aurez compris : De part sa localisation géographique, le studio, composé de 130 salariés, est directement concerné par ce conflit, aux portes de leurs locaux…

« À compter d’aujourd’hui, la Fédération de Russie a officiellement déclaré la guerre à l’Ukraine. Notre pays s’est réveillé avec les bruits d’explosions et de tirs d’armes, mais il est prêt à défendre sa liberté et son indépendance, car il reste fort et prêt à tout.

Nous nous adressons à tous nos collègues de l’industrie du jeu vidéo, aux joueurs, aux blogueurs, et à tous ceux qui verront ceci dans leur fil d’actualités : partagez cela, ne passez pas à côté de tout cela, et aidez ceux qui en ont besoin.

[…]

À travers la douleur, la mort, la guerre, la peur et la cruauté inhumaine, l’Ukraine persévérera. Comme elle le fait toujours. »

GSC Game World

GSC Game World appelle également à soutenir les forces armées ukrainiennes en mettant en avant un compte AID permettant de faire des donations allant dans ce sens. Quant à l’avenir du studio (et de ses projets), il est évidemment actuellement inconnu, les priorités et préoccupations étant, bien évidemment, ailleurs.

Des studios de jeux reconnus à l’international

D’autres éditeurs de jeux vidéo, connus à international, ont également des studios ou des antennes en Ukraine. On pense notamment à Wargaming (World of Tanks) ou Crytek (Crysis 4) mais également, plus proche de nous, Ubisoft, qui possède 2 studios sur place ! L’un est à Kyiv, l’autre à Odessa, une cité portuaire isolé depuis une offensive russe. On peut d’ailleurs lire sur le Twitter d’un des cadres d’Ubisoft une pensée pour ces employés situés en Ukraine :

C’est dur de travailler aujourd’hui alors que nos collègues ukrainiens sont envahis.

Si vous ne le saviez pas, les équipes de Kiev et d’Odessa ont joué un rôle central pour rendre les jeux que nous aimons plus accessibles depuis [Assassin’s Creed] Origins.

David Tisserand

Kotaku a eu des informations concernant les mesures prises par Ubisoft pour ses équipes sur place. Voici ce que l’on peut y lire :

Au cours des derniers mois, Ubisoft a suivi de près la situation et a mis en place des mesures pour aider à protéger nos équipes. La semaine dernière, nous avons recommandé à nos employés de se mettre à l’abri dans un endroit qu’ils considèrent comme sûr. Ubisoft a fourni à tous les membres de l’équipe en Ukraine des fonds supplémentaires pour les aider à couvrir les coûts exceptionnels, tels que ceux liés à leur voyage et à leur relocalisation, et a versé les salaires à l’avance pour tenir compte de toute perturbation potentielle des systèmes bancaires. Ubisoft fournit des logements dans les pays voisins où les équipes et leurs familles peuvent se réfugier si elles le souhaitent et le peuvent. Afin de rester en contact étroit avec toutes les équipes, nous avons mis en place des lignes d’assistance téléphonique pour répondre à leurs questions et à leurs besoins et avons mis en place un système de communication d’urgence si les infrastructures devenaient instables. Nous continuerons à adapter et à renforcer notre assistance en fonction de l’évolution de la situation.

Ubisoft

On va terminer avec un petit studio que vous devez, je pense, connaitre : le studio Frogwares, connus pour The Sinking City ! Évidemment plus petit, ils ont à peine eu le temps de terminer le portage de Sherlock Holmes: Crimes and Punishments sur Nintendo Switch (que je vais m’empresser d’acheter d’ailleurs) avant de se retrouver au cœur de ce conflit. Très patriote et très actif, le studio est très bavard, avec des positions claires :

Nous ne pouvons pas rester sans rien faire. La Russie attaque notre patrie et nie la souveraineté de l’Ukraine. Nous essayons de rester en sécurité, mais c’est la guerre, il n’y a pas deux façons de la faire.

Nous appelons tout le monde à forcer Poutine à se retirer de nos terres #StopRussianAggression

Nous sommes une nation pacifique, et depuis que nous avons acquis notre indépendance, nous n’avons jamais attaqué ou menacé qui que ce soit.

À cause de cette situation, notre travail sera affecté et nos vies peuvent être détruites.

Frogwares a également précisé que leurs équipes sont éparpillées aux 4 coins de l’Ukraine et que ces équipes vont s’adapter en fonction des besoins. Même si cela me semble difficile de continuer à développer dans ces conditions (il est possible que l’électricité soit manquante, ou que les communications soient coupées pour des stratégies militaires), on admirera le courage de ce petit studio Ukrainien.

Comme la situation ne cesse d’évoluer, Frogwares et l’équipe observent et s’adaptent en fonction des besoins. Le travail a ralenti ou s’est arrêté complètement dans certaines équipes, les employés faisant ce qu’ils doivent faire pour assurer leur sécurité en priorité. D’autres se sont connectés pour avoir au moins quelque chose à faire / pouvoir parler à leurs collègues et se permettre une sorte de distraction.

Il y a bien sûr aussi un sentiment massif de frustration et de colère. Notre pays a été envahi pour des raisons qui dépassent l’entendement et sous des prétextes ridicules. Et maintenant, tout le monde regarde avec horreur une situation qui nous épuise depuis presque 8 ans et qui empire encore.

Un représentant de Frogwares dans un email envoyé à Kotaku

On notera également que ce conflit intervient 8 ans après l’annexion de la Crimée par la Russie en 2014, qui avait déjà eu des conséquences sur l’industrie du jeu vidéo ukrainienne. Ainsi, 4A Games, connu pour la série des Metro, avait alors annoncé qu’ils feraient une relocalisation de ses studios à Malte. Aujourd’hui, une partie des studios de 4A Games reste cependant à Kiev, même si le directeur du studio Beatshapers, Alexey Menshikov, n’avait jamais imaginé que la situation aurait pu empirer au point de devenir celle qu’elle est aujourd’hui.

MAJ 01/03/2022 : Suite à notre article, Wargaming nous a contacté pour nous en dire plus sur les mesures prises pour ses employés situés en Ukraine. Pour rappel, Wargaming dispose d’un studio situé à Kyiv (Kiev), Persha Studio pour être très précis, composé d’environ 550 employés.

Chez Wargaming, la sûreté et la sécurité de nos employés sont la priorité absolue. Actuellement, toutes les ressources disponibles de l’entreprise aident et soutiennent nos 550 collègues : nous leur fournissons un logement de remplacement, des paiements anticipés de salaire, des fonds supplémentaires pour faciliter le voyage et la réinstallation.

Nous aidons les familles de nos employés à se rendre dans les pays voisins et organisons leurs hébergements.

Enfin, aujourd’hui, Wargaming Kyiv fait don d’un million de dollars à la Croix-Rouge ukrainienne. Ces fonds seront utilisés pour soutenir les hôpitaux et les médecins ukrainiens, les citoyens qui ont été déplacés et d’autres activités vitales de l’organisation humanitaire selon les besoins.

Nous serons en mesure d’apporter une aide humanitaire supplémentaire si la situation l’exige.

Wargaming

Faire un don pour l’Ukraine en achetant un jeu de 11 bit Studios

Enfin on va terminer ce long dossier en parlant d’un studio polonais cette fois-ci, 11 Bit Studios, connu pour leurs jeux Frostpunk et This War of Mine ! Le studio a signé un tweet #FuckTheWar où ils promettent de reverser les revenus liés aux ventes de leurs jeux à la Croix Rouge ukrainienne. Pour y participer, il vous suffit d’acheter un de leur jeu avant le 3 mars 2022 (l’opération dure une semaine), quelle que soit la plateforme. Je vous recommande « This War of Mine« , malheureusement terriblement en adéquation avec la situation actuelle, disponible notamment sur Nintendo Switch.

Je conclurais ce dossier en reprenant moi aussi cet hashtag #FuckTheWar, l’humanité n’a décidément pas tant évolué que cela depuis ses heures sombres, en réitérant les erreurs du passé…

Toute ma compassion aux victimes de cette guerre. Je fonde énormément d’espoir en la paix, que notre planète mérite définitivement. Nous sommes en 2022, soyons digne de la sagesse que nous aurions dû acquérir jusque-là…