Test : Days Gone, un mois après sa sortie, il s’est bonifié !

Share
Test de : Days Gone
Développeur :
Bend Studio
Version :
PS4
Prix :
69.99

Testé par :
Note :
4/5
Le 23 mai 2019
Modifié le :4 juin 2019

Résumé :


Test réalisé à partir d'une version commerciale, fournie par Sony. Captures d'écran éditeur et vidéos maison.

Sorti il y a tout juste un mois, j’ai pris mon temps pour parcourir l’univers passionnant de Days Gone. Du coup, j’ai pu écrire ce test en ayant eu la mise à jour 1.09, qui pèse 12,08Go tout de même, pour un jeu qui fait 70Go de base (et qui a eu un patch « day one » de 20Go)…

https://www.youtube.com/watch?v=bpLPmEjExp0

Des bugs à foison ? De l’histoire ancienne !

Premier point, car c’est ce qui revient le plus souvent : je n’ai pas le souvenir d’avoir été confronté à des bugs dans ma partie. Certains trouveront cela bizarre, mais je pense que c’est du à 2 facteurs.

  • Les 9 patchs sortis à ce jour ont corrigés pas mal de choses.
  • J’ai tendance à simplement suivre les missions, sans forcément explorer le moindre recoin de la carte.

Le suivi du jeu, en terme de corrections et d’améliorations, est exemplaire. Voici à titre d’exemple, le contenu du patch 1.09 :

– Correction du problème impliquant certaines des missions secondaires de la trame « Chasseur de Maraudeurs ».
– Amélioration de l’éclairage pour le combat de boss dans la région de Crater Lake.
– Correction de divers crashs.

Reddit

Et encore, ce n’est pas grand chose face au patch 1.08, qui lui, contenait encore plus de correctifs !

Problèmes de progression
– Résolution d’un problème empêchant les joueurs de sauvegarder, de voyager rapidement ou de faire une pause après avoir déclenché la cinématique sur « J’ai connu des jours meilleurs ».
– Correction du problème qui empêchait les joueurs de terminer « Peur de la concurrence ». Les joueurs pourraient avoir besoin de retourner au lieu où réside le Collecteur de Primes et de revenir à l’objectif de la mission pour déclencher la cinématique.
– Correction d’un problème qui empêchait les joueurs de terminer « À la recherche de Lisa ». Les joueurs qui ont été impactés verront maintenant l’écran de réussite de la mission.
Corrections générales
– Des améliorations globales ont été apportées au streaming et aux performances.
– Le problème de désynchronisation audio pendant les cinématiques a été résolu.
– La fonction de sauvegarde automatique enregistre maintenant le nombre correct de sauvegardes sur votre compte cloud.
-Avec cette mise à jour, nous n’avons supprimé aucune de vos sauvegardes automatiques actuelles. Vous pouvez accéder à (Paramètres) > [Gestion des données enregistrées de l’application] > [Télécharger automatique] pour gérer vos sauvegardes automatiques de Days Gone.
– Le jeu ne devrait plus planter lors de la tentative de réécriture de la sauvegarde la plus ancienne.
– Les mises à jour de correctifs conservent maintenant vos paramètres de difficulté.
– Correction de divers bugs et crashs.

Reddit

Pour rappel, Days Gone est un jeu de survie réalisé dans un monde ouvert par BEND Studio de Sony, connu pour avoir créé la série des Syphone Filter mais également Uncharted Golden Abyss sur PS Vita ! C’est un petit studio d’environ 100 employés (Red Dead Redemption est l’oeuvre de plus de 1000 personnes), et il est évident que créer un monde ouvert avec un effectif réduit est une tâche titanesque… Et le studio s’en sort extrêmement bien à ce niveau, surtout lorsque l’on voit le résultat après ces 9 patchs !

Graphiquement et techniquement impressionnant !

Basé sur de l’Unreal Engine 4, le monde de Days Gone est graphiquement plutôt joli. Se déroulant dans le Haut désert du Pacifique Nord-Ouest (autant dire l’Oregon, où se trouve le studio), Days Gone a réussi à me faire repenser à Horizon Zero Dawn, en raison de la présence prédominante de la nature dans les 6 régions qui constituent notre terrain de jeu.

La nature a une place centrale dans Days Gone
La nature a une place centrale dans Days Gone

Là où le jeu est impressionnant techniquement, c’est que ce monde n’est pas « figé » comme celui d’un Horizon Zero Dawn. Non. Au contraire, il vit, et on a droit à une météo très évoluée, en temps réel, passant de la brume à la pluie avec des effets vraiment convaincu, le tout sublimé par un cycle jour nuit stressant.

Croyez-moi, lorsque vous voyez une telle horde de mutants, vous n'avez qu'une alternative...
Croyez-moi, lorsque vous voyez une telle horde de mutants, vous n’avez qu’une alternative…

Car comme vous le savez, Deacon (le héro du jeu) va devoir survivre face à des humains infectés, qu’on appelle des mutants, tout simplement ! Et si ceux-ci sont cachés dans des grottes la journée (attention à ne pas y mettre les pieds), ils sortent la nuit pour se nourrir et s’abreuver… Evitez donc les points d’eau et les fleuves le soir, si vous le pouvez. S’ils ne sont pas les seuls dangers présents dans le jeu (méfiez vous des autres humains, comme on vous l’a montré dans The Walking Dead…), il faut avouer qu’ils sont les plus impressionnants. Car ces infectés sont plus proches des zombies de World War Z que de ceux de The Walking Dead : Ils sont vifs, rapides, et surtout… Ils vivent en horde ! Des hordes allant de 50 à 500 « freakers », le nom officiel des mutants, qui rendent extrêmement bien à l’écran !

Lorsque vous tombez nez à nez avec une horde, la plupart du temps, il n’y aura qu’une solution : fuir ! A noter que vous pouvez très bien tuer toutes les hordes du jeu, puisque chaque individu tué l’est définitivement dans votre partie. Encore de quoi renforcer le réalisme du jeu !

Un jeu sans âme ?

La deuxième chose que l’on reproche souvent au jeu, c’est d’être trop générique. Et c’est vrai : Days Gone ne réinvente pas l’OpenWorld. On doit toujours se rendre dans des villages, parles à des PNJ pour faire des missions Fedex. Mais Days Gone le fait bien, avec des missions scénarisées qui ressemble d’ailleurs à une série avec ses cinématiques et ses arcs narratifs. Cela est renforcé par le fait que le jeu dispose d’un doublage français de très bonne qualité, qui, là encore, pousse l’immersion dans le jeu à son paroxysme.

Le doublage français est de qualité, et notre héro est très bavard !
Le doublage français est de qualité, et notre héro est très bavard !

Et qui dit jeu, dit également Gameplay. Celui-ci est plutôt typé « Arcade », avec un Deacon qui répond au doigt et à l’oeil. Basé sur l’infiltration (car Deacon aime se la jouer solo et être en infériorité numérique la plupart du temps), le jeu est plutôt agréable même si je déteste l’impossibilité de faire des « attaques rapides » (tuant les ennemis en un coup si on les surprends de dos) si l’ennemi est adossé à un arbre… Les combats sont techniques et équilibrés, sauf lorsque l’on se retrouve face à des animaux infectés, coriaces (j’ai vu un loup courir plus vite que ma moto), ou d’énormes freakers résistants aux cocktails molotov… Ca peut paraître frustrant… Mais c’est bel et bien voulu.

Pour vous déplacer, la moto sera toujours le moyen le plus rapide.
Pour vous déplacer, la moto sera toujours le moyen le plus rapide.

La moto est également un élément important de ce jeu. Ex-Biker, Deacon est très attaché à sa moto, qu’il perdra dès le début du jeu. Vos premières missions consisteront donc à retrouver votre moto, et je ne vous en dirait pas plus pour ne pas vous spoiler. Cela dit, sachez qu’il existe un arbre de compétence pour celle-ci, vous permettant de l’améliorer à condition que les mécanos vous fassent confiance. Et pour cela, il va falloir faire les missions que l’on vous proposera dans ces fameux camps !

Le capitalisme ? C’est fini !

Et pour améliorer votre moto, pas d’argent. C’est la fin du monde, et celui-ci n’a aucune valeur, la seule radio émettant encore, anti-capitaliste, n’aura cesse de vous le répéter. C’est donc la confiance et l’échange avec les différents protagonistes qui va vous permettre d’évoluer. Échanger des pansements contre de la nourriture, nettoyer un nids de Freaker en échange d’une pièce pour votre moto, ce mode de vie est cohérent avec l’univers créé, et ça fait plaisir de voir que les développeurs ont vraiment pensé à la façon dont fonctionneraient des humains dans un monde post-apocalyptique….

Nettoyrez les zones des hordes d'infestés pour être récompensé !
Nettoyrez les zones des hordes d’infestés pour être récompensé !

Mais il est parfait ce Days Gone ?

Malheureusement non. Ce qui m’a le plus gêné, au final c’est la notion « d’essence » que l’on doit mettre dans notre moto. Si le réservoir de celle-ci peut être amélioré, force est de constater que le système me semble plus contraignant qu’autre chose. A la base, ce système est censé vous mettre une pression supplémentaire – imaginez vous poursuivi par une horde de mutants, et de tomber en rade d’essence ! En pratique, les bidons rouge contenant de l’essence sont des bidons magiques, toujours remplis d’essence de façon « infinie ». Dès que vous avez compris où sont placés ces bidons (dans les checkpoints quoi), vous y remplirez systématiquement votre réservoir, ce qui deviendra plus un automatisme qu’une véritable recherche d’or noir… Et c’est dommage. D’un autre côté, la carte étant immense, si l’essence était vraiment rare, il aurait été compliqué de la parcourir. A noter que les déplacement instantanés dépendent là encore de l’essence de votre moto, pas moyen de tricher à ce niveau.

La deuxième chose, c’est que le jeu est peut être un peu trop ambitieux pour l’Unreal Engine 4 sur la PS4 Pro. Il subsiste encore des ralentissements, la plupart du temps à moto et à pleine vitesse, qui ne gâche pas le jeu, loin de là, mais je sais que certains d’entres vous y sont très sensibles.

La distance d'affichage de Days Gone force le respect !
La distance d’affichage de Days Gone force le respect !

La troisième chose, c’est que curieusement, les missions sont scriptées, un peu comme dans un Red Dead Redemption 2. Par exemple, lors d’une infiltration, impossible d’entrer comme on veut dans une zone définie – en effet, vous éloigner trop de votre objectifs aura pour effet de vous faire recommencer la partie, ce qui nous sort de l’immersion et nous rappelle que l’on est dans un jeu, et qu’on doit respecter les règles, dans un univers où l’on nous rappelle sans cesse qu’il n’y a justement plus aucunes règles…

La durée de vie est, par contre, énorme. Il faut compter 35 à 40 heures de jeu pour le terminer, durant lesquels on ne s’ennuie pas une seconde, grâce à la scénarisation, même si les quêtes ont tendance à se ressembler, à savoir :

  • Balade à moto (ou à pied si vous avez du temps à perdre).
  • Tuer des mutants ou des humains.
  • Revenir au camp pour récupérer sa récompense.

Pas de miracle à ce niveau, si la formule de l’OpenWorld (et des Zombies) ne vous plait pas, Days Gone ne risque pas de changer votre opinion à ce sujet ^^ !

Verdict

Alors que c’est un jeu auquel je ne me suis jamais intéressé, même lors des salons que j’ai pu faire depuis 2016, date de l’annonce du jeu, Days Gone a tout de même su me captiver par son ambiance cohérente et son univers post-apocalyptique bien scénarisé. Bénéficiant d’un suivi (technique) sans faille, on sent que le studio a envie de livrer la meilleure expérience possible aux joueurs, permettant au jeu de s’être beaucoup amélioré depuis sa sortie. La plupart des bugs majeurs se sont effacés, laissant place à quelques ralentissements, heureusement rarement vraiment gênants. S’il vous intrigue, laissez lui sa chance ! Je suis sûr qu’il ne vous décevra pas.

SuzuKube
Classe A
Un excellent jeu, vous devez au moins l’essayer !

J’ai adoré

  • L’ambiance lourde et oppressante bien restranscrite.
  • Deacon, ex-biker, est plus charismatique qu’on pourrait le penser.
  • Le doublage en français intégrale, de bonne qualité.
  • Les hordes de mutant, impressionnantes.
  • 40 heures de durée de vie.

J’ai détesté

  • L’essence, faussement réaliste et devenant une contrainte.
  • On aurait aimé du 60 fps en mode solo.
  • Durant les missions, on est vraiment balisé…

En tant que Partenaire Amazon, nous réalisons un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Un zeste de publicité...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de
%d blogueurs aiment cette page :