Test : Trailblazers, le mélange indé détonnant de F-Zero et de Splatoon tient-il ses promesses ?

Tient tient ! Mais ne serait-ce pas une "bootleg" DeLorean DMC-12 :p ?
Tient tient ! Mais ne serait-ce pas une "bootleg" DeLorean DMC-12 :p ?

Test réalisé à partir d’une version presse fournie par Rising Star Games. Vidéo et captures d’écran maison.

Quand l’éditeur Rising Star Games m’a contacté pour tester le tout nouveau Trailblazers du studio SUPERGONK, j’ai tout de suite dis oui bien sûr ! Trailblazers est un jeu que j’avais repéré il y a quelques mois, notamment pour sa version Nintendo Switch et son ambiance Cel Shading couplé à des mécaniques de Splatoon, un jeu que j’adore, et de F-Zero, un jeu que j’aimerais bien revoir… Cela dit, j’étais curieux de savoir si la sauce prenait…. Réponse dans ce test !

Splatoon et F-Zero, c’est pas comme mélanger une pizza 3 fromages et du chocolat ?

Ces portes vous octroieront du Turbo !

Ces portes vous octroieront du Turbo !

J’avoue que cette idée folle ne m’étais jamais passer par la tête, mais en voyant les premiers trailers du jeu, je me suis dit : Pourquoi pas ! D’ailleurs, la première impression est plutôt bonne. Les musiques du menu sont de la Future Funk entrainantes, rappelant un peu le bon vieux Jet Set Radio. Après s’être lancé dans un mode histoire pas si passionnant que cela, racontant l’histoire des différents protagonistes à travers de petites scénettes et permettant d’appréhender le jeu, je me suis vite retrouvé dans le mode « personnalisé ». L’occasion de découvrir les 5 modes de jeux qui sont :

  • Course par équipe
    • 3 contre 3 (2 équipes)
  • Contre la montre
    • Seul, contre… la montre. Etonnant non ?
  • Binôme
    • 2 contre 2 contre 2 (3 équipes)
  • Chacun pour soi
    • Ai-je besoin de préciser ce dont il s’agit ?
  • Course à la porte
    • On ne peut peindre le sol que via les portails

Le principe de Trailblazers est simple : Vous parcourez à 6 joueurs les pistes du jeu, tout en ayant la possibilité de peindre celle-ci de la couleur de votre équipe (ou de votre couleur en cas de contre la montre ou chacun pour soi) sachant que si vous roulez sur une zone peinte de votre couleur, vous aurez votre turbo qui se déclenche ! Mieux encore : plus vous resterez sur une zone à votre couleur, et plus votre turbo sera puissant ^^ ! Jusqu’à 4 niveaux de boost sont ainsi disponible. De plus, pour gagner, sachez qu’à la fin du parcours vous aurez 3 façons de gagner des points :

  • Selon la surface que votre équipe aura peinte,
  • Selon le temps passé en turbo par votre équipe,
  • Selon les positions d’arrivée
Hum, là c'est sûr, les verts ont l'avantage.

Hum, là c’est sûr, les verts ont l’avantage.

Le tout vous donnera le score finale de votre équipe ! L’idée est, comme dans Splatoon, de ne ne pas toujours savoir qui a l’avantage en jeux, et de découvrir le résultat sur le tableau des scores à la fin. Malheureusement, là où cela fonctionne super bien sur Splatoon, ici, le résultat est brouillon. Difficile de jauger si l’on a plus ou moins peint le sol que l’autre team à cause de la taille des cartes (et je ne parle même pas du mode chacun pour soi), et établir des stratégies pour peindre plus au détriment d’être premier relève de la gageure… Au final, celui qui a la plus grande surface peinte est souvent celui qui passe le plus de temps en turbo, et donc qui finit premier. Un équilibrage douteux, mais une fois que l’on s’y plie, on respecte notre objectif : Arriver en tête de la course ^^ !

Wipeout me manque un peu…

Ce sont bien des véhicules anti-gravité ^^ !

Ce sont bien des véhicules anti-gravité ^^ !

En fait, passer du temps en turbo nous permet de voir l’aspect « F-Zero » ou « Wipeout » du jeu, dont il reprend d’ailleurs les mécaniques de machines anti-gravité ! Cependant, les collisions manquent consistances. Cela a de fâcheuses conséquences sur le gameplay : une des techniques permet de projeter la peinture devant nous pour « tirer » sur l’adversaire devant nous, mais cela se solde souvent par une collision rendant incontrôlable notre vaisseau et donc… pénalisante ! Du coup, on y réfléchit à deux fois avant d’attaquer son ennemis, sachant que l’effet est le même si vous rentrez malencontreusement dans le cul de votre prédécesseur… Rageant. Même constant au niveau des collisions avec les barrière, que je trouve beaucoup trop punitives. Les véhicules auraient beaucoup à gagner à avoir plus de « poids », à l’image d’un FAST RMX sur Nintendo Switch, je suis sûr que le jeu serait encore plus fun ^^ ! Enfin, pour terminer, la sensation de vitesse est présente, mais on reste à des années lumières (oui, c’est une unité de vitesse) d’un F-Zero, Wipeout ou FAST RMX… Dommage, car on aurait bien aimé avoir un digne concurrent à ces jeux ! Même s’il faut avouer que la plupart des pistes de Trailblazers sont beaucoup trop tortueuses pour permettre la vitesse des jeux cités précédemment…

Enfin un jeu pour jouer ensemble !

Plusieurs modes de jeu sont disponibles, pour s'amuser à 4 joueurs ^^ !

Plusieurs modes de jeu sont disponibles, pour s’amuser à 4 joueurs ^^ !

On va terminer sur l’aspect technique. Le jeu n’est pas spécialement bien optimisé. S’il reste joli, il n’est pas non plus impressionnant techniquement. Cela ne serait pas un soucis si le jeu arrivait facilement à se maintenir à 60 fps, sauf que sur mon ordinateur (Core i5 6300 & GTX 1060 3go), le jeu a de fréquentes baisses de framerates, assez frustrantes sur un jeu de course. C’est un peu mieux sur PS4, qui possède un framerate plutôt stable pour le coup. On peut y jouer jusqu’à 4 joueurs en écran splitté, y compris en ligne, chose assez rare pour être soulignée. D’ailleurs, à l’heure où j’écris ces lignes, le jeu n’étant pas encore disponible, le online est plutôt vide, mais je pense que cela devrait changer d’ici peu. Notez qu’il est crossplay, permettant de jouer avec les joueurs PS4 et prochainement Nintendo Switch ^^ !

Go go boosting au gadget

Go go boosting au gadget <3 !

Niveau contenu, c’est plutôt juste pour la trentaine d’euros demandés. On retrouve donc 8 véhicules (et pilotes) différents, pouvant parcourir 10 circuits, disponible en mode inversé, miroir ou les 2 combinés ^^ ! Une petite technique à l’ancienne pour rallonger la durée du soft, mais avouons le, refaire les circuits à l’envers permets de les redécouvrir. On notera tout de même un léger manque de diversité au niveau des circuits, même si j’adore les circuits en ville, un peu plus tortueux que les autres.

Verdict

Vendu 29€99, Trailblazers est un peu chiche dans son contenu. Si les mécaniques de Splatoon appliquées à un F-Zero sont marrantes, et qu’on salue l’initiative de proposer quelque chose de différent, on aurait aimé un jeu plus profond, avec des collisions plus précises et une sensation de vitesse plus poussées. Les différents modes de jeu sont au final très semblables, et l’action est beaucoup difficile à lire dans sa forme qu’un Splatoon, additionné de quelques soucis de performances sur certaines pistes, qui se règleront probablement avec les mises à jour. Bref, jetez-y un oeil si vous êtes curieux, sans non plus vous attendre à des miracles.

Classe B

Un bon jeu, sans être exceptionnel.

Points positifs

Points négatifs

Le croisement de concepts, plutôt original ! … qui peut vite devenir gênantes sur les pistes plus étroites !
4 joueurs en écran splitté, un régal ! Les collisions, vraiment brouillonnes et frustrantes.
L’ambiance musicale, juste un délice. Le concept du jeu, difficile à appréhender au début.
Le charadesign plutôt recherché Les ralentissements sur une machine correcte.
La sensation de vitesse en boost MAX sur les larges pistes…

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de