Avis #9 : Avec Little Dragon Café sur Nintendo Switch, élevez un dragon en tenant un café dans votre main !

Franchement, elle fait peur quand elle est vénèr :/ !
Franchement, elle fait peur quand elle est vénèr :/ !

Avis réalisé à partir d’une version presse, fournie par Cosmocover. Captures d’écran éditeur et vidéos maison.

Little Dragon Café. Un titre bien étrange, mais avec une direction artistique qui m’a plu ! Le truc, c’est que je dois l’avouer, de base, tenir un café et élever un dragon sont deux choses qui me paraissait barbant… Ce jeu pourra-t’il me faire changer d’avis ?

Ce que j’ai aimé dans Little Dragon Café

  • Un petit conte pour enfants – Bon, on ne va pas se le cacher, j’me suis quand même attacher à l’histoire quand ma maman s’est mis à dormir telle une cendrillon en attendant que notre petit dragon devienne énorme ^^ !
  • Graphiquement original – Alors c’est vrai, ce n’est pas totalement nouveau (ça me rappelle Yoshi’s Island sur SNES), mais il faut avouer que ce genre « crayonné » est plutôt original dans nos productions actuelles ! Associés à des personnages (une quinzaine) avec un charadesign plutôt réussi (je pense à Ipanema), c’est un plaisir de se demander quels seront les prochains clients !
  • Petit dragon deviendra grand – Petit à petit, notre dragon grandit ! Et là où le jeu utilise ça intelligemment, c’est que selon son age, il pourra vous aider dans différentes tâches. Petit, il pourra se rendre dans les coins exigus pour récolter des ingrédients, et plus grand, il pourra carrément vous dégager des passages bloqués par d’énormes pierres !
  • Assez simple pour les plus jeunes – Le jeu est vraiment très facile et non violent, il devrait donc convenir sans peine aux plus jeunes ! Les actions sont lentes, le jeu nous dit toujours ce que l’on doit faire, et on est constamment dirigé dans l’aventure ! Avec le rythme plutôt lent, vos petites têtes blondes ne devraient pas du tout s’énerver 😉 !
  • Le jeu entièrement traduit en français – Mine de rien, avoir un jeu japonais avec autant de dialogues, entièrement en français, c’est un gros plus, et on remercie Rising Star car cela permet en plus de conforter le point juste au dessus : il est idéal pour les enfants qui apprennent à lire par exemple 🙂 !

Ce que je n’ai pas aimé dans Little Dragon Café

  • Le concept ultra répétitif – Explore la zone, trouve les morceaux de la recette de la zone, reconstitue là, va dormir, rencontre un nouveau client, et découvre un zone plus grande de la carte avec une nouvelle recette. Répétez en boucle et ça peut vite devenir lassant… Même la récolte des ingrédients, nécessitant d’appuyer plusieurs fois sur « A » dans les arbres, peut se montrer rébarbative…
  • Le rythme du jeu et ses temps de chargement – Tant que l’on est dans le café, tout va bien, passer du premier au second étage se fait en un clin d’oeil ! Les problèmes sont plutôt le temps de chargement initial, vraiment long pour un jeu pas « open world », associé aux multiples temps de chargement in-game (après chaque matinée, ou en sortant du café), cela casse le rythme d’un jeu qui est vraiment lent d’origine…
  • Aucun challenge – Sautez sur un poulet voulant pour obtenir un pilon de poulet. Donnez de l’engrais à votre jardin pour instantanément faire votre récolte. Et même quand vous devez choisir un plat qui représente votre Café, c’est votre frère qui vous dit lequel choisir ! En tant qu’enfant, ça passe, mais adulte, ça enlève tout intérêt au jeu, malheureusement… Et ce n’est pas le mini jeu musical lorsque vous cuisinez qui amélioreront les choses, tant les partitions sont simples et dénuées d’intérêt !
  • Les interactions limitées avec le Dragon – Si au moins on pouvait trouver un aspect tamagoshi au Dragon, mais non ! Même de ce côté, rien de spécial – celui-ci a une jauge de vie qui descend au fur et à mesures, les seuls façon de la faire remonter étant de le nourrir… Ou de le caresser. On peut aussi le faire aller chercher (quand il est petit) des ingrédients dans des mini-grottes, mais c’est à peu près tout.
  • Les trop fréquents ralentissements – Si les 30 fps sont loin d’être un frein vu la lenteur du titre, je ne peux pas en dire autant des fréquents ralentissements dont souffre le jeu, surtout quand la caméra tourne, du moins dans cette version Nintendo Switch…
  • Des musiques beaucoup trop discrètes – Si au moins on pouvait se délecter de quelques musiques à consonance japonaise… Mais même pas ! La plupart des musiques sont discrètes. Très discrètes… Trop discrètes, au point de toutes les oublier une fois que l’on a éteint sa console…

Verdict

Si je dois reconnaître que c’est un jeu plutôt relaxant, un peu comme un Stardew Valley, je dois également relever qu’avec sa difficulté quasi nulle, et son manque de possibilités, le joueur étant constamment guidé, il m’a été difficile de ne pas m’ennuyer dans ce jeu. Il faut dire que je ne suis pas le public visé, qui semble être les enfants (pour peu qu’il sachent parfaitement lire) et les néophytes du jeu vidéo, du coup, le jeu me semble être à sa place sur Nintendo Switch. Reste que le jeu est plutôt joli, même s’il souffre de quelques problèmes de performances….

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de