Avis #9 : Avec Little Dragon Café sur Nintendo Switch, élevez un dragon en tenant un café dans votre main !

Share

Avis réa­li­sé à par­tir d’une ver­sion presse, four­nie par Cosmocover. Captures d’écran édi­teur et vidéos mai­son.

Little Dragon Café. Un titre bien étrange, mais avec une direc­tion artis­tique qui m'a plu ! Le truc, c'est que je dois l'avouer, de base, tenir un café et éle­ver un dra­gon sont deux choses qui me parais­sait bar­bant… Ce jeu pourra-t'il me faire chan­ger d'avis ?

Ce que j’ai aimé dans Little Dragon Café

  • Un petit conte pour enfants - Bon, on ne va pas se le cacher, j'me suis quand même atta­cher à l'histoire quand ma maman s'est mis à dor­mir telle une cen­drillon en atten­dant que notre petit dra­gon devienne énorme ^^ !
  • Graphiquement ori­gi­nal - Alors c'est vrai, ce n'est pas tota­le­ment nou­veau (ça me rap­pelle Yoshi's Island sur SNES), mais il faut avouer que ce genre "crayon­né" est plu­tôt ori­gi­nal dans nos pro­duc­tions actuelles ! Associés à des per­son­nages (une quin­zaine) avec un cha­ra­de­si­gn plu­tôt réus­si (je pense à Ipanema), c'est un plai­sir de se deman­der quels seront les pro­chains clients !
  • Petit dra­gon devien­dra grand - Petit à petit, notre dra­gon gran­dit ! Et là où le jeu uti­lise ça intel­li­gem­ment, c'est que selon son age, il pour­ra vous aider dans dif­fé­rentes tâches. Petit, il pour­ra se rendre dans les coins exi­gus pour récol­ter des ingré­dients, et plus grand, il pour­ra car­ré­ment vous déga­ger des pas­sages blo­qués par d'énormes pierres !
  • Assez simple pour les plus jeunes - Le jeu est vrai­ment très facile et non violent, il devrait donc conve­nir sans peine aux plus jeunes ! Les actions sont lentes, le jeu nous dit tou­jours ce que l'on doit faire, et on est constam­ment diri­gé dans l'aventure ! Avec le rythme plu­tôt lent, vos petites têtes blondes ne devraient pas du tout s'énerver 😉 !
  • Le jeu entiè­re­ment tra­duit en fran­çais - Mine de rien, avoir un jeu japo­nais avec autant de dia­logues, entiè­re­ment en fran­çais, c'est un gros plus, et on remer­cie Rising Star car cela per­met en plus de confor­ter le point juste au des­sus : il est idéal pour les enfants qui apprennent à lire par exemple 🙂 !

Ce que je n’ai pas aimé dans Little Dragon Café

  • Le concept ultra répé­ti­tif – Explore la zone, trouve les mor­ceaux de la recette de la zone, recons­ti­tue là, va dor­mir, ren­contre un nou­veau client, et découvre un zone plus grande de la carte avec une nou­velle recette. Répétez en boucle et ça peut vite deve­nir las­sant… Même la récolte des ingré­dients, néces­si­tant d'appuyer plu­sieurs fois sur "A" dans les arbres, peut se mon­trer rébar­ba­tive…
  • Le rythme du jeu et ses temps de char­ge­ment – Tant que l'on est dans le café, tout va bien, pas­ser du pre­mier au second étage se fait en un clin d'oeil ! Les pro­blèmes sont plu­tôt le temps de char­ge­ment ini­tial, vrai­ment long pour un jeu pas "open world", asso­cié aux mul­tiples temps de char­ge­ment in-game (après chaque mati­née, ou en sor­tant du café), cela casse le rythme d'un jeu qui est vrai­ment lent d'origine…
  • Aucun chal­lenge – Sautez sur un pou­let vou­lant pour obte­nir un pilon de pou­let. Donnez de l'engrais à votre jar­din pour ins­tan­ta­né­ment faire votre récolte. Et même quand vous devez choi­sir un plat qui repré­sente votre Café, c'est votre frère qui vous dit lequel choi­sir ! En tant qu'enfant, ça passe, mais adulte, ça enlève tout inté­rêt au jeu, mal­heu­reu­se­ment… Et ce n'est pas le mini jeu musi­cal lorsque vous cui­si­nez qui amé­lio­re­ront les choses, tant les par­ti­tions sont simples et dénuées d'intérêt !
  • Les inter­ac­tions limi­tées avec le Dragon – Si au moins on pou­vait trou­ver un aspect tama­go­shi au Dragon, mais non ! Même de ce côté, rien de spé­cial – celui-ci a une jauge de vie qui des­cend au fur et à mesures, les seuls façon de la faire remon­ter étant de le nour­rir… Ou de le cares­ser. On peut aus­si le faire aller cher­cher (quand il est petit) des ingré­dients dans des mini-grottes, mais c'est à peu près tout.
  • Les trop fré­quents ralen­tis­se­ments – Si les 30 fps sont loin d'être un frein vu la len­teur du titre, je ne peux pas en dire autant des fré­quents ralen­tis­se­ments dont souffre le jeu, sur­tout quand la camé­ra tourne, du moins dans cette ver­sion Nintendo Switch…
  • Des musiques beau­coup trop dis­crètes – Si au moins on pou­vait se délec­ter de quelques musiques à conso­nance japo­naise… Mais même pas ! La plu­part des musiques sont dis­crètes. Très dis­crètes… Trop dis­crètes, au point de toutes les oublier une fois que l'on a éteint sa console…

Verdict

Si je dois recon­naître que c'est un jeu plu­tôt relaxant, un peu comme un Stardew Valley, je dois éga­le­ment rele­ver qu'avec sa dif­fi­cul­té qua­si nulle, et son manque de pos­si­bi­li­tés, le joueur étant constam­ment gui­dé, il m'a été dif­fi­cile de ne pas m'ennuyer dans ce jeu. Il faut dire que je ne suis pas le public visé, qui semble être les enfants (pour peu qu'il sachent par­fai­te­ment lire) et les néo­phytes du jeu vidéo, du coup, le jeu me semble être à sa place sur Nintendo Switch. Reste que le jeu est plu­tôt joli, même s'il souffre de quelques pro­blèmes de per­for­mances.…

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de