Dossier : Au Japon, la principale plateforme de jeu sont… les smartphones !

Share

Je l'avais déjà res­sen­ti en regar­dant les publi­ci­tés au Japon, avec vrai­ment beau­coup de publi­ci­tés pour des jeux Smartphone, mais depuis que @Shanks a trou­vé une petit gra­phique sur l'évolution des chiffres d'affaire par pla­te­forme de jeu au Japon, ça devient évident…

Evolution des chiffres d'affaire du jeu vidéo par plateforme

Evolution des chiffres d'affaire du jeu vidéo par pla­te­forme

Pour vous expli­quer ce gra­phique :

  • En haut, vous avez la le chiffre d'affaire des jeux Smartphone et Navigateur Internet, en mil­liard de yens
  • Au milieu, c'est le chiffre d'affaire lié à la vente de jeux sur consoles, jeux déma­té­ria­li­sés com­pris
  • En bas, c'est le chiffre d'affaire lié à la vente de consoles uni­que­ment.

Première remarque évi­dente : Dès 2011, le chiffre d'affaire des jeux sur mobile a dépas­sé celui des ventes de jeux vidéo sur console ! le phé­no­mène s'est accen­tué de façon phé­no­mé­nal. Sur 10 ans, on est pas­sé d'un chiffre d'affaire de 176 mil­liards de yens à plus de 1000 mil­liards ! Une aug­men­ta­tion de 650% qui est juste incroyable !

Dans le même temps, le chiffre d'affaire de la vente de consoles (hard­ware donc) est pas­sé de 250 mil­liards à 117 mil­liards en 2016… Heureusement, ce chiffre d'affaire a dou­blé entre 2016 et 2017, car c'était catas­tro­phique ! 2017 étant l'année de sor­tie de la Nintendo Switch, je ne pense pas qu'elle soit étran­gère à ce phé­no­mène…  Le sou­cis étant que si l'on regarde sur la glo­ba­li­té de la période, au niveau du hard­ware, on a une baisse de 20% du chiffre d'affaire sur 10 ans tout de même… Face à l'augmentation du nombre du CA des jeux mobile, c'est sûr que ça fait mal !

Du côté de la vente de jeux, ce n'est pas vrai­ment mieux… On passe d'un chiffre d'affaire de 349 mil­liards de yens en 2008  à seule­ment 246 mil­liards en 2018, soit une baisse de 40% tout de même, ce n'est vrai­ment pas glo­rieux… Surtout quand, de leur côté, les jeux smart­phone explosent de leur côté avec un chiffre d'affaire mul­ti­plié par 6,5 en 10 ans !

Bref, le but de cet article est de mon­trer que contrai­re­ment à ce que l'on pour­rait pen­ser, faire des jeux sur mobile est très ren­table – en tous cas, le mar­ché est énorme, et les sommes en jeux sont bien plus énorme que sur le mar­ché des consoles de jeu, qui devient… Le mar­ché de niche du jeux vidéo ! Ce qui était impen­sable il y a 10 ans est aujourd'hui une réa­li­té : Il nous faut com­po­ser avec le mar­ché des smart­phones… Et encore, on ne parle que du Japon dans cet article ! On com­prend mieux pour­quoi de plus en plus d'éditeurs japo­nais prennent ce mar­ché au sérieux, comme Platinum Games qui va sor­tir (avec DeNA) son pro­met­teur World of Demons sur… Smartphone !

Bon, c'est pas tout, mais écrire cet article m'a don­né envie de jouer à ma Nintendo Switch avant qu'elle ne se trans­forme en smart­phone 😉 !

Source : Famitsu Game White Paper 2018

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de