6

Dossier : J’ai testé pour vous le SAV de la Nintendo Wii U en France !

Share

Pour débuter, soyons franc : je l’ai testé malgré moi… Et pas vraiment pour vous. En effet, à force d’appuyer comme un bourrin sur le bouton ZR en jouant avec l’epinceau dans Splatoon (ceux qui y jouent comprendront…), ce qui devait arriver arriva : Le bouton ZR du gamepad de ma Wii U a cessé de fonctionner, d’abord par intermittence, puis de façon constante, signant définitivement son arrêt de mort. Paix à son âme.

Mon bouton ZR ne fonctionant plus, je ne peux même pas lancer Splatoon... Rageant.

Mon bouton ZR ne fonctionant plus, je ne peux même pas lancer Splatoon… Rageant.

Physiquement, tout semble ok, et ma console n’étant plus garantie (elle est de décembre 2013, nous sommes en août 2015), j’ai donc entrepris de réparer moi même ce défaut. Il est relativement aisé d’ouvrir le gamepad avec un tournevis Tri-Wing, il faut juste penser à retirer la batterie, et à retirer les caches des différentes vis… Vous pouvez vous inspirer de ce tutoriel pour démonter votre gamepad !

A savoir : La garantie commerciale est d’un an, et la garantie de conformité européenne est de 2 ans. Le soucis de cette garantie de 2 ans est qu’elle est complexe à mettre en œuvre : En effet, elle a pour but de protéger le consommateur d’un défaut de fabrication, et dans mon cas par exemple, cela peut être considéré comme une mauvaise utilisation ou une utilisation abusive du matériel… De plus cette procédure n’étant pas systématique, elle est beaucoup plus longue que la prise en charge immédiate dans le cadre de la garantie commerciale d’un an de la Wii U.

La fameuse pièce defectueuse...

La fameuse pièce défectueuse…

J’ai donc constaté que le gamepad possédait un combo où repose les boutons et le stick, et je suppose que c’est cet élément qui est défectueux… Ne pouvant pas trouver cette pièce en ligne, je décide tout simplement d’envoyer le Gamepad à Nintendo. On redirige alors vers le site nintendo-sav.fr, un site très intuitif, où l’on m’a d’ailleurs donné l’ensemble des tarifs pratiqués :

ConsoleType de panne
Petite panneGrosse panne
NINTENDO DS LITE36€70€
NINTENDO Dsi40€80€
NINTENDO Dsi XL46€86€
NINTENDO 3DS66€100€
NINTENDO 3DS XL76€110€
NINTENDO 2DS61€96€
Wii / Wii Mini40€70€
Wii U (console)100€190€
Wii U (gamepad)80€150€

Les prix sont entendus frais de ports compris, via Chronopost (Société avec laquelle je n’ai pas de chance, j’ai même déjà eu une facture de 100€ pour envoyer un colis avec une tablette 8″ qui n’est jamais parti de son lieu de départ et est revenu à son expéditeur, sans possibilité d’être remboursé !) et le refus de devis vous est facturé 13€ avec les frais de ports de retour de votre produit inclus. Les paiements sont effectués en ligne via le site internet et par carte bancaire uniquement. En cas de non réponse dans les 2 mois qui suivent, votre produit est tout simplement détruit…

Ceci étant dit, mon Gamepad ayant pour moi une petite panne, je me dis que 80€ (fdpin) pour le réparer reste raisonnable… Je continue donc la procédure. Nintendo nous permet d’imprimer un bordereau d’expédition, qu’on a juste à coller sur le paquet contenant uniquement le Gamepad sans aucun autre accessoires. J’habite en Martinique, et le colis est arrivé en 48h chrono, parti le 3 aout, arrivé le 5 août et un devis fait le jour même ! A ce niveau, c’est un SAV extrêmement efficace, sur ce point j’applaudis haut et fort ! Cerise sur le gâteau : Pas d’embrouilles avec Chronopost (qui voulait tout de même une facture du produit accroché à l’extérieur du produit…), je tiens à le préciser 😉 !

Mais… Car il y a toujours un mais : Nintendo considère le non fonctionnement d’un bouton comme une panne lourde, avec un devis à 161€ ! Ça fait cher le bouton HS ! Après m’être présenté et avoir présenté également mon site internet (ben oui, on grappille comme on peut), mon interlocuteur a présenté le dossier à ses supérieurs qui confirment le problème… Et le devis. « Problème de connectique » selon eux… Mouais. Pas trop convaincu. Surtout que pour le coup, je me demande bien ce qu’est une petite panne pour eux au final…

J'ai voulu ajouter un gyroscope au pro controller, mais ça ne marche qu'en multi !

J’ai voulu ajouter un gyroscope au pro controller, mais ça ne marche qu’en multi !

Bref, vu le montant du devis, je décide de racheter une Wii U avec Skylanders Trap Team à 200€ à la fnac, histoire de repartir sur du neuf avec une garantie d’un an, et d’avoir des pièces de rechange pour ma première Wii U, car je soupçonne la console d’être abandonnée en 2016… Et donc de récupérer mon Gamepad en refusant le devis établi.

Et là, petite surprise : le refus de devis est à 24€ ! Là encore, on m’explique que je suis dans les DOM et donc que les frais de ports sont plus élevés… Soit. Ça doit également expliquer que la panne lourde est facturée 161€ contre 150€ en France hexagonale… Je vais donc payer cette somme et probablement recevoir mon gamepad sous 48h après paiement, qui sera donc toujours défectueux, certes, mais il reste fonctionnel dans certains jeux, et comme en plus c’est une édition collector, ça me ferait mal au cœur qu’il soit détruit…

Si ça venait à vous arriver, envisagez clairement de racheter une Wii U...

Si ça venait à vous arriver, envisagez clairement de racheter une Wii U…

Tout cela pour vous dire que le SAV de Nintendo est vraiment efficace, surtout dans la période de garantie, mais hors période de garantie, selon la panne, certains forfaits ne sont vraiment pas avantageux, voir même abusif. Aucune négociation possible, pas de geste, une interface assez froide et industriel… Personnellement, je suis resté sur ma faim (d’autant plus qu’on ne peut pas acheter les pièces détachées du Gamepad…). Réfléchissez donc à deux fois avant d’envoyer votre Gamepad, il peut être plus judicieux de trouver une Wii U HS d’occasion à 100€ plutôt que de passer par le SAV Nintendo (à mon avis, il doit être rare d’avoir un devis « petite panne » sur le Gamepad, et si c’est le cas, c’est que c’est quelque chose de facilement remplaçable, comme les contacteurs etc….) !

Images : ifixit & Wired