Interview : Parlons fibre, ping et débit dans les Antilles-Guyane avec Orange Caraïbe !

Share
La Fibre aux Antilles
La Fibre aux Antilles

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, j’ai eu la chance d’avoir un entretien avec un expert réseau de chez Orange Caraïbe ! Au programme, on a discuté ping, débit et comment améliorer les connexions Internet en Martinique, Guadeloupe et Guyane ! Et n’ayez pas peur, je vous ai même préparé un petit glossaire pour bien comprendre tous les termes utilisés au cours de cette interview… On y va ?

Mais avant quelques petites notions

Avant d’entrer dans le sujet, commençons par définir des notions simples. Qu’est-ce que ce fameux ping dont nous parlent si souvent les gamers (indice : non, nous ne parlons pas de ping pong ici) ? Quel est sont rapport avec le débit ? Qu’est-ce que le FTTH ou la 4G ?

N’ayez pas peur, les notions de ping et de débit sont concepts bien plus simples que vous ne le pensez. Commencez par imaginer un tuyau d’arosage. Comme celui ci-dessous :

  • Votre connexion Internet est composé de flux d’informations (des paquets en jargon informatique). Ce flux, dans notre imaginaire, correspondra à l’eau qui circule dans notre tuyau.
  • Le débit correspondrait au volume d’eau arrivant à un instant T dans notre bassine (qui, elle, représente notre ordinateur, console de jeu ou téléphone). Évidemment, plus notre tuyau sera gros, plus notre débit sera important.
  • Et le ping, lui, correspondrait à la vitesse à laquelle se déplace l’eau dans notre tuyau.

Par une simple vision d’esprit, on se rend compte qu’on peut avoir un très bon ping, avec un débit peu élevé. Ce serait le cas d’un tuyau d’arrosage avec un diamètre minuscule dans lequel on enverrait de l’eau à haute pression, faisant certes peu d’information le traverser, mais celles qui transiterait le ferait extrêmement rapidement ! On peut avoir également l’inverse, à savoir un tuyau avec un diamètre énorme, mais dans lequel l’eau se déplacerait très lentement… On aurait alors plus d’informations arrivant dans notre bassine, mais chacune de ces informations prendraient alors énormément plus de temps à traverser le tuyau pour arriver jusqu’à nous…

La Fibre optique, c’est exactement cela. À la fois un tuyau énorme, combiné à une eau envoyée à haute pression ! La combinaison de la vitesse, de la réactivité, du haut-débit et une faible latence… Le meilleur du meilleur, sans compromis ^^ !

  • La notion de latence est le temps que met une information complète pour être transmise. C’est le délai de transmission. En anglais, latence se traduit par “lag”, je pense que c’est un mot que vous avez déjà vu et vous comprenez maintenant d’où cela provient ^^ ! Bref, vous l’aurez compris : latence et ping sont intrinsèquement liés, même si la latence peut aller plus loin puisque votre propre ordinateur, votre souris, voire votre écran peuvent ajouter du délai aux informations nécessaire ^^ ! Plus la latence est faible, et plus votre jeu sera réactif.
  • Et n’oublions pas le routage. Car Internet est une toile géante (d’ailleurs en anglais, une “toile” se dit “web”. Hasard ? Je ne crois pas !), il faut donc imaginer que notre tuyau possède en réalité de multiples chemins avec de petits aiguillages pour diriger à notre flux d’eau vers la bonne sortie, et donc bassine. Le routage, c’est exactement cela : la sélection du chemin physique que vont utiliser vos paquets d’informations pour arriver jusqu’à vous ^^ !
  • On parle également souvent, pour les connexions haut-débit, de FTTH et de FTTB. Il s’agit de deux façons différentes de donner l’accès haut-débit à Internet au client.
    • Le FTTH, pour Fiber To The Home, qui signifie « Fibre optique jusqu’au domicile », est une connexion haut-débit dont la fibre arrive jusqu’à la maison de l’internaute, c’est-à-dire jusqu’à sa box internet.
    • Par opposition, le FTTB, pour Fiber To The Building, qui signifie en français « fibre jusqu’au pied d’immeuble » , une une connexion haut-débit qui n’est pas fibrée jusqu’à la box de l’internaute. Son immeuble est bien raccordé au réseau Fibre Optique, mais la partie entre “le pied de son immeuble” et sa box Internet utilise d’autres moyens de câblage, souvent d’ancien réseau de télévision câblée (câble coaxial), ou le réseau cuivre du réseau téléphonique, quand il existe.
  • La 3G, la 4G ou la 5G sont, quand à elle, des normes de connexion sans fil, principalement réservées aux téléphones sans fil. On ne va pas rentrer dans les détails, mais sachez que :
    • La 3G, apparue en 2000, permet des débits théoriques de 2 Mbit/s à 21 Mbit/s (“UMTS” ou “HSPA“, aussi appelé 3G+).
    • La 4G, elle, est basée sur la technologie “LTE“. Ici, on peut monter à 1 Gbit/s soit 1024Mbit/s ! Le saut générationnel est énorme, d’où la nomenclature…
    • Et pour la 5G, tenez-vous bien : les débits montent carrément jusqu’à 10 Gbit/s, en utilisant des déclinaisons de la technologie “LTE” ! Les écarts de débits justifient là encore une nouvelle nomenclature pour cette norme.

Pour finir, voici un petit tableau récapitulatif de ces technologies d’accès à Internet mobile, qui servent principalement à l’accès à Internet, au visionnage de vidéos, voire d’émissions de télévision et la visiophonie :

GénérationAcronymeIntituléDébit indicatif en bit/s
1GAMPSAdvanced Mobile Phone Systemanalogique
2GGSMGlobal System for Mobile Communication9,05 kbit/s
2.5GGPRSGlobal Packet Radio Service171,2 kbit/s 
2.75GEDGEEnhanced Data Rate for GSM Evolution384 kbit/s 
3GUMTSUniversal Mobile Telecommunications System1,9 Mbit/s
3G+ ou HHSPAHigh Speed Packet Access14,4 Mbit/s
3G++ ou H+HSPA+High Speed Packet Access +21 Mbit/s
4GLTELong Term Evolution150 Mbit/s
4G+LTE-AdvancedLong Term Evolution Advanced1 Gbit/s
5GN/CN/C10 Gbit/s

Le ping aux Antilles

Maintenant que vous êtes à l’aise avec tout ce vocabulaire lié à Internet, on va pouvoir se lancer dans cette interview ! Je vous souhaite une bonne lecture, et n’hésitez pas si vous avez d’autres questions : je veille dans les commentaires pour vous répondre ^^ !


Bonjour Boris, entrons directement dans le vif du sujet, j’ai plein de questions à te poser ^^ ! La première question, qu’on me pose très souvent, A combien s’élève un bon ping entre les Antilles et les USA (New York ou Miami par exemple) ? À quel genre de ping doit s’attendre un joueur des Antilles ?

Difficile de répondre à la question, car le ping dépend entre autre du mode d’accès du client à Internet. En Martinique, Guadeloupe et Guyane, nous avons principalement 3 types d’accès chez Orange :

– L’ADSL
– Le FTTH
– La 4G

Un “bon” ping depuis la Martinique / Guadeloupe vers des serveurs situés aux États-Unis (New-York ou Miami la plupart du temps pour des serveurs de jeux) tourne entre 50 et 60 ms.

Une autre question concerne les 2 îles sœurs, la Martinique et la Guadeloupe. Les internautes me demandent souvent si les ping en Guadeloupe sont meilleurs qu’en Martinique (et vice versa) ?

On peut constater des différences de valeurs des ping selon l’emplacement de serveurs, mais également selon l’île où vous vous trouvez ! De façon générale, les paquets partant de Martinique transitent principalement par Miami, alors que les paquets de Guadeloupe ont tendance à transiter principalement par New-York. Résultat, selon le jeu auquel vous jouez, les résultats peuvent être différents.

Par exemple, si vous jouez à un jeu dont les serveurs se situent à Miami, alors que vous êtes connecté depuis la Guadeloupe, il est possible que les paquets passent par New-York avant d’utiliser des réseaux terrestres d’opérateurs américains pour aller jusqu’à Miami, ce qui ajoutera un peu plus de latence qu’un joueur connecté en Martinique avec une connexion directe à Miami ! Bien entendu, vous pouvez également avoir le cas inverse, avec un joueur en Martinique jouant cette fois-ci sur un serveur situé à New-York

Mais globalement, les ping entre les 2 îles sont très similaires. À noter que nous travaillons toujours à l’amélioration des ping et des débits sur nos réseaux, et que récemment, des changements sur les routes pour les connexions de la Guyane ont permis une amélioration des pings de nos clients basés en Guyane Française.

Quelle solution pour améliorer le ping des jeux dont les serveurs sont aux USA ou en Europe ?

Malheureusement, comme tu le soulignais dans ta vidéo, nous ne pouvons pas aller au-delà des lois de la physique. Cela ne nous empêche pas de travailler quotidiennement à l’amélioration des connexions, en améliorant le routage des paquets par exemple.

Cela dit, une des pistes que nous explorons, c’est de rapprocher les contenus vers la Caraïbe. Miami nous semble être idéalement placé pour cela. Nous travaillons avec de très gros groupes, dont certains faisant partie des GAFAM, à cela. Il y a toujours la problématique de la taille de nos marchés, minuscule au regard ce que représente un marché comme les USA ou l’Europe, mais cela avance petit à petit.

L’idéal serait, bien entendu, des serveurs au niveau local, directement implémentés dans la Caraïbe.

Wifi ou Câble Ethernet, quelle solution a un ping inférieur ?

Les connexions Wifi on fait d’énorme progrès ces dernières années. Désormais bidirectionnelles (NDLR : cela veut dire qu’elles peuvent simultanément émettre et recevoir des paquets), elles offrent des ping et des débits satisfaisants. Cependant, pour des joueurs, nous recommandons de vous connecter à l’aide d’un câble Ethernet (NDLR : C’est le nom donné au câble que vous branchez de votre ordinateur à votre box Internet) afin de bénéficier d’une connexion plus stable et surtout d’une meilleure latence ! En effet, un des soucis récurrent des connexions par Wifi, c’est la perte de paquet qui sont réémis par la carte. Nous avons testé avec différents appareils, à différentes distances et positions de la box, et le résultat est sans équivoque : le débit et le ping varie considérablement selon la position, la distance ou les obstacles entre la box Internet et le périphérique Internet.

Moralité : Si vous êtes un joueur et très sensible à la latence, jouez câblé !

Et la dernière question : “Les connexions Internet par Satellite sont-elles une solution pour améliorer le ping aux Antilles ?”. J’avoue connaître la réponse, car j’ai moi-même fait cette erreur d’interprétation dans ma vidéo ^^ !

En réalité, les satellites de communication Internet sont situés à une altitude extrêmement haute : 36.000 km ! Et si vous vous souvenez du début de l’interview, et bien plus on ajoute de la distance, et plus le ping est élevé ! Il faut compter 700 ms de ping sur une connexion satellitaire de ce genre… Et si le ping des connexions satellitaires sur des satellites en orbite terrestre basse (comme Starlink, à 500 km d’altitude), il faut savoir que ces satellites n’ont pas la possibilité de renvoyer les flux de données sur de très grandes distances, et s’appuient donc sur des récepteurs terrestres à leur portée, qui relaient le flux de donnée à travers des chemins terrestres ! Finalement, même avec ces solutions, pas sûr d’obtenir un ping supérieur à la Fibre optique, qui reste pour nous le moyen le plus efficace d’obtenir d’excellent ping dans la Caraïbe.

Et bien merci Boris pour cet échange riche en information, ça fait vraiment plaisir de rencontrer des experts aussi pointu et documenté sur le domaine !

Plaisir partagé ! Et si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas !

Voilà pour ce petit échange avec un des experts réseaux de l’équipe d’Orange Caraïbe ! J’espère que cette petite entrevue vous aura permis de comprendre un peu mieux les enjeux de la fibre dans la Caraïbe et la Guyane, d’en comprendre ses atouts, mais également ses limites, tout en gardant en tête les défis technique que représente la mise en place d’un réseau aussi performant en Martinique, Guadeloupe et Guyane !

En complément, je vous propose une petite explicative sur les raisons pour lesquels notre ping dans la Caraïbe est différent de celui d’un Parisien ou d’un New-Yorkais par exemple. Bon visionnage à tous !

👩‍🚀 Pourquoi notre Ping est aussi élevé en Martinique, Guadeloupe, Guyane ou Réunion ? (Fibre)
Visitez notre boutique de jeux vidéo !

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.