Test : 1h avec Snake Pass sur Switch, le frustrant puzzle-platformer de Sumo Digital !

Cette image n'est malheureusement pas issue de la version Switch...
Cette image n'est malheureusement pas issue de la version Switch...
Review of: Snake Pass
Product by:
SuzuKube
Price:
49€

Reviewed by:
Rating:
3
On 2 avril 2017
Last modified:21 juin 2017

Summary:

Test réalisé à partir d’une version commerciale, achetée sur l’eShop. Captures d’écran maison.

Snake Pass… J’avoue, ce n’est pas un jeu que j’aurais acheté en temps normal, mais disons qu’en ce moment, c’est tellement la misère sur Nintendo Switch, que je me suis dit : Pourquoi pas ! Après avoir franchi le pas, est-ce un jeu que je recommande, ou un simple passe temps ?

Noodle Snake 3310…

Allez Noodle !

Allez Noodle !

Lors de mes premières parties, je n’ai pu m’empêcher de penser à Snake sur mon Nokia 3310. En effet, le serpent doit avaler de petites boules bleues le long de son chemin, bien qu’ici, cela ne le fasse pas grandir, mais augmente simplement notre score en fin de niveau. Et pourquoi je parle de Noodle dans le titre me demanderez-vous ? Parce que c’est son nom à ce serpent, Noodle ! Et je dois dire que j’adore le charadesign de Noodle ainsi que le leveldesign. Les graphismes sont d’ailleurs plutôt propre mais voilà : le tout est gâché par une résolution dégueulasse de 844×475 pixels en mode portable (et 1200×675 en mode dock… Autant dire que c’est pas très joli sur un écran 1080p ou 720p…). Si encore cela justifiait un framerate de 60 fps, mais non, on doit se contenter d’un 30 fps stable en mode portable, mais avec des baisses régulières en mode dock… Sachant qu’en plus, il ne s’agit pas d’un monde ouvert à la Zelda, mais de petits niveaux demandant de la dextérité et des réflexes, cela nuit clairement au fun du jeu…

Le serpent, ça va, mais les caméras…

Cette pierre risque d'être difficile à récupérer...

Cette pierre risque d’être difficile à récupérer…

Le but du jeu est donc de terminer les niveaux  en récupérant 3 pierres précieuses pour débloquer la sortie de ceux-ci. Pour cela, vous allez devoir penser comme un serpent avec Noodle. Il est donc très lent, et pour vous élancer, il va falloir “serpenter” en ligne droite en zigzagant de gauche à droite : original et on a vraiment la sensation de diriger un serpent ! Le bouton A permet de relever la tête, le bouton L de resserrer votre corps (sur les bambous) et le bouton R d’avancer. C’est avec ces contrôles que vous devrez évoluer dans le jeu !

Franchement, j'en ai marre de chuter.

Franchement, j’en ai marre de chuter.

Seulement dès le second monde, vous allez vous retrouver confronté à des difficultés, car la caméra a tendance à être un peu capricieuse, ne se repositionnant jamais automatiquement… Elle est plutôt lente à manipuler, et l’avoir dans un mauvais angle ne vous permettra pas de vous enrouler correctement autour d’un bambou. Pourquoi cela ne pose problème qu’à partir du second monde ? Et bien parce que c’est à partir de ce monde qu’il y a énormément de passage sur le vide, vous obligeant à recommencer du dernier checkpoint chaque fois que vous tombez dans le vide, ce qui arrive assez souvent pour peu que vous vous emmêliez les pinceaux, où bien encore que vous tentiez de repositionner la caméra en étant au dessus d’un précipice… La suite, je pense que vous l’avez devinée ! Personnellement, j’ai abandonné au niveau 6 (sur les 15 disponibles) tellement ce fut frustrant…

Par contre, j’adore les musiques !

Par contre, j'adore nager avec Noodle ^^ !

Par contre, j’adore nager avec Noodle ^^ !

Un des gros point positif du jeu, ce sont les musiques composées par David Wise ! Pour ceux qui ne l’auraient pas reconnu, David Wise a notamment travailler longtemps chez RARE, et a fait les musiques de Battletoad, Donkey Kong Country, diddy Kong Racing, Donkey Kong 64, Viva Pinata, et même Donkey Kong Tropical Freeze ! Autant vous le dire : C’est du lourd, et j’ai adoré la bande son de ce titre ^^ ! Cela contraste d’ailleurs énormément avec le caractère très agaçant du titre…

Verdict

A moins d’être un calamar ou un poulpe, difficile de contrôler à la fois le serpent et la caméra. Ajoutez à cela les problèmes de framerate, la résolution rendant le piqué de l’image “mou” et la difficulté générale du titre, et vous vous retrouvez avec un jeu qui a un bon potentiel, mais devient très rapidement frustrant… Dommage ! Espérons que les problèmes graphiques soient au moins réglé via une mise à jour, avec l’ajout de quelques checkpoints avant les passages vraiment difficiles afin de profiter au mieux de ce jeu qui s’annonçait prometteur !

Classe C

Un jeu honnête, sans plus.

Points positifs

Points négatifs

La sensation de contrôler un vrai petit serpent ^^ ! La résolution, immonde pour un jeu de 2017.
Le charadesign, sympathique. Le framerate faiblard malgré cela…
Les musiques, vraiment magnifiques ! La caméra qui ne se positionne que rarement correctement.
Le prix (19€99), contenu. Seulement 15 niveaux.
Le pic de difficulté dès le niveau 6.
Photo du profil de SuzuKube
Gamer depuis 1984, j'ai connu la majorité des consoles sorties jusque là. De la Master System à la Nintendo Switch, ma passion pour les jeux vidéo n'a fait que grandir, tout comme mon envie de la partager avec vous ! Fan de Zelda, Halo et Overwatch.

Vous avez aimé ? Ces articles sont pour vous !

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Test : 1h avec Snake Pass sur Switch, le frustrant puzzle-platformer de Sumo Digital !"

Notification de
avatar
Jeanouillz
Invité
Jeanouillz

C’est vrai qu’il s’agit d’un jeu très exigeant.
Surtout le systeme de check point qui est un peu lourdingue à la longue

wpDiscuz