Test : 1h avec Super Bomberman R, une 1ère déception sur Nintendo Switch ? (MAJ)

Franchement, les Artworks donnaient envie d'y croire...
Franchement, les Artworks donnaient envie d'y croire...
Review of: Bomberman R
Product by:
SuzuKube
Price:
49€

Reviewed by:
Rating:
3
On 22 mars 2017
Last modified:22 juin 2017

Summary:

Test réalisé à partir d’une version commerciale, achetée chez Amazon. Captures d’écran maison.

33 ans. Oui, ça fait 33 ans que Bomberman balance ses bombes sur nos écrans ! Et le voilà de retour après plusieurs années sans avoir mis les pieds sur une console (personnellement, mon dernier Bomberman remonte à l’époque de la N64 tout de même…) sur… Nintendo Switch !

Tout commençait si bien…

Avouez, ça donne envie d'acheter ce Bomberman R !

Avouez, ça donne envie d’acheter ce Bomberman R !

J’avoue, lorsque l’on voit la pochette du jeu en rayon, on a qu’une envie : L’acheter ! L’artwork est vraiment superbe, et le premier lancement du jeu fait effet : On retrouve directement Bomberman ! J’ai commencé par lancé le mode solo et une cinématique de style manga nous accueille, avec un humour pipi-caca amusant, qui donne de bons espoirs quand à la suite !

Le monde de la foret... Je confirme, c'est moche.

Le monde de la foret… Je confirme, c’est moche.

Puis arrive le premier moment de gameplay et le premier choc : C’est moche ! Les textures sont granuleuses, voire baveuses, les couleurs ternes, les niveaux ne ressemblent à rien (en terme de level design), j’ai l’impression que la version 64 du jeu était plus belle, et surtout avec des arènes plus inspirés ! En plus, on hérite du framerate de l’époque N64, c’est à dire 30 images par secondes sur un jeu aussi dynamique… Je ne suis pas spécialement tourné vers la technique, mais quand un jeu utilise une centaine de polygones (ok, j’avoue, je trolle) pour modéliser ses décors, la moindre des choses serait qu’il soit au moins au framerate maximal (60 images par seconde donc) proposé par la console !

Et finalement on pose des bombes en enfer -_- !

On peut bien sûr retrouver du fun dans ce Bomberman R entre potes ;) !

On peut bien sûr retrouver du fun dans ce Bomberman R entre potes 😉 !

Si au moins on avait droit à des arènes amusantes… Mais non. On a droit à des arènes carrées et basiques de l’époque Super Nintendo. Bref, rien de bien intéressant, et au final, on va en venir au (rare) point positif du jeu : On peut y jouer à 8 avec 8 Joycons connectés ! L’idée est bonne, d’autant plus que Konami a réussi l’exploit de garder les actions lisibles à l’écran, sur la Nintendo Switch comme sur l’écran de la TV ! Par contre, petit bémol dans ce mode : Le jeu est conçu pour être jouer à la croix, et jouer avec les sticks analogiques très sensibles de la Switch rend le jeu injouable, et conduit quasi forcément à foncer dans un mur au moindre changement de direction, et par conséquent à se prendre une bombe (et conduire à la mort) dans un jeu aussi frénétique ! Alors certes, cela s’arrange un peu en jouant avec les « boutons de direction » de la Switch en mode solo (pas aussi mauvais que je ne le pensais), cela n’arrange pas la réactivité « étrange » de ce Bomberman…

Voici les paramètres multijoueur de ce Bomberman R sur Switch...

Voici les paramètres multijoueur de ce Bomberman R sur Switch…

On peut également paramétrer les parties multijoueurs, bien que certaines options essentielles sont curieusement aux abonnés absent. Pas moyen de jouer en équipe, certaines options des anciens Bomberman ont disparus (Dinosaures ? Tapis roulants ?), impossible de personnaliser les Bomberman eux-même (mais ça, je peux comprendre, il y a 8 Bomberman avec des personnalités et des couleurs différentes)… Ajoutez à cela la molesse globale du titre (si si j’insiste), et vous vous retrouvez devant un jeu moins fun qu’un 1-2 Switch ! Un comble !

Verdict

Franchement, je ne vais pas vous mentir, j’ai tout juste eu le temps de terrasser le premier boss du jeu avant d’abandonner ce Bomberman pour retourner jouer à Zelda. Alors certes, le jeu n’est pas terrible, j’aurais pu encore lui laisser une chance si son tarif était maîtrisé. Mais à 50€ pour 8 arènes en multijoueur, 7 mondes en solo, et 12 arènes alternatives achetable sur le store avec la monnaie du jeu, je ne peux définitivement pas vous recommander ce jeu. Surtout sur une console à 300€ – Car on ne parle pas d’un vulgaire jeu iPad à 2€99 ici ! Bref, sauf si vous êtes un méga-fan de Bomberman, passez votre chemin. Vous voilà prévenus…

Classe F

Clairement mauvais. Économisez vos euros 😉 !

MAJ : Le jeu avait reçu une appréciation « Classe F » pour « Clairement mauvais. Économisez vos euros 😉 ! », mais une mise à jour 1.2 est sortie peu de temps après le test ! J’ai donc rejoué au jeu avec cette MAJ sans trop y croire et figurez-vous que les choses se sont grandement améliorées ! Les ralentissements ont disparus (même si le jeu est toujours en 30 fps), les personnages se déplacent plus rapidement (rendant le jeu moins mou), et surtout, la maniabilité a été améliorée, on arrête donc de pester en se cognant dans les murs au lieu d’emprunter d’autres couloirs ! Le jeu reste toujours cher pour son contenu, mais à 4 voir 8 joueurs, il devient enfin fun ! Pour être honnête avec cette mise à jour que j’apprécie grandement, j’ai donc décidé d’augmenter l’appréciation à une Classe C, les défauts étant toujours présents, mais la technique gâche un peu moins le tableau.

Voici le contenu intégral de cette mise à jour 1.2 de Bomberman R :

  • Des ajustements ont été effectués pour améliorer les contrôles.
  • Des ajustements ont été effectués pour réduire le temps de réaction des contrôles.
  • Les contrôles sont désormais plus précis et provoquent moins de changements inopinés de direction.
  • La vitesse des personnages a été ajustée, afin que les joueurs puissent agir plus rapidement et de façon plus agile.
  • Les personnages réagissent désormais plus naturellement en face d’un pilier ou d’un bloc.
  • Il est désormais plus facile de tourner en courant le long d’un bloc ou d’un pilier.
  • Une bombe lancée par un coup de pied peut être arrêtée avec plus de précision.
  • Les paramètres des contrôles ont été améliorés afin de réduire les latences durant le jeu en ligne.
  • Correction d’un bug à cause duquel le jeu ne réagissait pas à certains contrôles lors de pertes de paquets.
  • Les latences ressenties lors du posage de bombe ont été réduites.
  • Il est désormais plus facile de changer soudainement de direction.
  • Correction de bugs mineurs
Classe C

Un jeu honnête, sans plus.

Points positifs

Points négatifs

8 joueurs sur une même console, c’est convivial !Les graphismes pas à la hauteur de la plateforme.
Le mode solo est jouable à 2 simultanément.Et malgré cela, on se traîne en 30 fps…
Les dessins animé narrant l’histoire sont vraiment marrant.La maniabilité est perfectible.
Le contenu chiche
Le prix : 49€99 !
Super Bomberman R
Prix officiel :EUR 36,99
Prix promo :EUR 36,99
Gamer depuis 1984, j'ai connu la majorité des consoles sorties jusque là. De la Master System à la Nintendo Switch, ma passion pour les jeux vidéo n'a fait que grandir, tout comme mon envie de la partager avec vous ! Fan de Zelda, Halo et Overwatch.

Vous avez aimé ? Ces articles sont pour vous !

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Test : 1h avec Super Bomberman R, une 1ère déception sur Nintendo Switch ? (MAJ)"

Notification de
avatar
Aeons
Habitué

« la première daube de la Nintendo Switch  »
tiens, on parle pas de 1-2 switch pourtant …

« un jeu moins fun qu’un 1-2 Switch » on a pas du jouer aux 2 mêmes jeux alors… une honte que 1-2 switch soit payant, cela aurait du être le wii sport de la console.

Sinon, je trouve que niveau contenu, il est similaire à Street 5 par exemple (quasi que du online ? même pas un story mode standard décent, à 60e à sa sortie je le rappelle avec gros season pass ou sinon tu passes un mois pour un perso unique, blindé aussi de merde dans le shop payable en cash ou monnaie IG … donc comme bomberman un jeu axé multi, avec bomberman surtout en couch gaming) qui a des graphismes dignes d’une DC (je trouve Ultra Street 4 tout aussi beau et techniquement aussi efficace) qui lui a un classe A ?

Street est donc un jeu axé multi, donc le peu de contenu autre lui a pas été reproché et l’absence de solo a pas l’air d’avoir pénalisé grandement sa note finale.
Bomberman a toujours été, pour moi, un jeu également axé multi ou gaming rapide et pas pour un solo. Seul, je me suis tjs super vite fait chier sur un bomberman, qui prend son ampleur à 3-4 ou plus du coup (par contre, bonjour le budget manette).

J’espère qu’un pallier G sera créé rien que pour 1-2 switch qui est déplorable à souhait (je l’ai déjà revendu …. mini jeux pas intéressant, mal expliqué, et assez « redondant » tu as pas envie d’y retourner quoi) 😀 (à 39 ou 49 sur le eshop aussi), et que dire des jeux wii U passé à prix fort sur le shop switch (coucou shovel knight à 24.99 + 9.99 le DLC ou fast neo à 19.99 et zelda à 69.99 !!) des jeux neo geo à quasi 10e également etc 😀

wpDiscuz