Test : Back 4 Blood sur PS5, Xbox Series S|X et PC, le retour de Left 4 Dead ?

Share
Ok Boomer. (bon, techniquement, c'est un Ogre)
Ok Boomer.
Test de : Back 4 Blood
Développé par :
Turtle Rocks
Version :
PS5, Xbox Series S, Xbox Series X, PC
Prix :
59

Testé par :
Note :
5/5
Le 8 octobre 2021
Modifié le :11 octobre 2021

Résumé :


Bon… Là, pour le coup, je dois avouer que Turtle Rock Studios m’a vraiment gâté. Alors que j’attendais patiemment la sortie de Back 4 Blood le 12 octobre prochain sur ma petite Xbox Series S, via le Xbox Game Pass, les gars sont passés dans ma boîte email en mode Ninja en me demandant si ça me tenterais pas de tester le jeu un peu avant sa sortie… J’ai bien entendu répondu oui, et, surprise : au lieu de me proposer de tester le jeu sur une plateforme au choix, j’ai carrément pu tester le jeu sur 4 plateformes : la Xbox Series S (bien sûr), la Xbox Series X, la PS5 et le PC (bon, techniquement, c’est 8 plateformes en réalité car je peux également y jouer sur Xbox One S, Xbox One X, PS4 et PS4 Pro) ! Voyons cela en détail…

🎮 PS5 : Back 4 Blood, c'est l'heure de retourner le 1er acte ! [Let's play - 4K 60 fps]

Oh non. Des Zombies. Encore. Ca fait beaucoup là non ?

Planète Terre dans un futur proche. Une violente pandémie s’est déclenchée et une grande partie des humains ont été tués ou infectée par celle-ci. Cette fois-ci, pas de pangolin, pas, de chauve-souris. Non, c’est un parasite, le Ver du Diable, qui est notre nouvel ennemi ! Et à défaut de vaccin, les infectés, qu’on appelle ici les infestés, envahissent le monde en détruisant notre civilisation…

Votre mission, si vous l’acceptez, sera d’être un Nettoyeur. Vous êtes le dernier rempart de l’humanité pour reconquérir nos terres des mains (enfin quand il leur en reste) de ces infâmes “zombies qui n’en sont pas” depuis notre dernière lueur d’espoir : le Fort Hope, qui porte bien son nom…

Le Fort Hope
Le Fort Hope

Et ça fait Bim, Bam, Boum…

Bon… Ben, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’après une alpha rondement menée, et plusieurs bêta, je commence à le connaître par cœur ce Back 4 Blood ! Et la première chose qui m’a frappé, c’est le degré de finition du titre. Fini les chutes de framerate ou les textures en basses résolution ça et là. Le jeu bénéficie d’une finition exemplaire, le tout sans patch day one... On applaudit s’il vous plait ! Les mois supplémentaires de travail payent, et le jeu, sur Xbox Series S, Xbox Series X, PC comme sur PS5 régale les yeux ! Mention spéciale à la version Xbox Series S, qui n’a pas à rougir face à ses grandes sœurs, puisqu’à part la résolution, on a exactement les même sensations de jeu… et c’est tout ce qu’on demande à la Xbox Series S !

🎮 Xbox Series S : Back 4 Blood, le retour de l'esprit Left 4 Dead ! [Gameplay - FHD 60 fps]

Sur Xbox Series S, le jeu reste fluide en toute circonstance le jeu tourne un peu au-dessus du 1080p en 60 fps (1296p selon certains, je n’ai ni les outils ni l’œil pour cela), et possède une véritable touche Next-Gen avec sa fluidité, même quand c’est rempli d’ennemis à l’écran ! Le jeu pèse 34,4 Go sur Xbox Series S.

Sur PS5, l’utilisation de la DualSense est agréable, et les gâchettes adaptatives sont bien de la partie, mais les effets, surtout sur les vibrations, restent loin d’égaler les ténors que sont Astrobot et Call of Duty dans le genre (et, dans une moindre mesure, Fortnite). Les vibrations manquent de finesse, même si certaines armes arrivent à nous surprendre sur l’utilisation de celles-ci. Sinon, le jeu tourne en 4K, 60 fps, et le résultat est très propre à l’écran. Mais n’étant pas Digital Foundry, je ne pourrais pas vous compter le nombre de pixels à l’écran ! Le poids du jeu est de 32,84 Go.

Sur Xbox Series X, le jeu est très similaire à ce que l’on a sur Xbox Series S, mais en 4K / 60 fps. Dit autrement, ça me semble identique à la version PS5 du jeu. A noter que (et c’est pareil pour la version Xbox Series S) le travail sur les vibrations est très appréciable, avec notamment l’utilisation des gâchettes vibrantes. Alors évidemment, cela n’a rien à voir avec la DualSense, mais je voulais donner un bon point aux développeurs pour cette petite attention ^^ ! La taille de Back 4 Blood sur Xbox Series X est de 34,4 Go, comme sur Series S.

Sur PC, Back 4 Blood occupe 26,95 Go (oui, moins que sur Xbox Series S). Je joue sur une configuration moyen de gamme à base de GTX 1660 TI et de Core i5 9400F, et le jeu, en 1080p, reste très fluide et peu gourmand en ressources. Il est en plus compatible avec le AMD FSR et le DLSS de nVidia pour aider à atteindre de haut framerate ou viser les 60 fps sur de petites configurations. On peut le combiner avec le fidelity FX pour des résultats qui forcent le respect ! Evidemment, l’apport du clavier souris (il faudra que je teste, mais ça ne semble pas fonctionner sur Xbox / PS5) est un gros avantage pour un FPS…

Bref, je parle beaucoup de technique, mais comprenez bien un truc : ceux qui adorent Left 4 Dead, mais qui sont rebutés par les graphismes (ou lassés par leurs niveaux, comme moi, le jeu étant sorti il y a 12 ans déjà), risquent d’adorer ce Back 4 Blood ! Au programme, des hordes de zombies à affronter, et même si leur nombre est moins impressionnant que ce que l’on peut voir dans World War Z, il faut avouer que le jeu à sa propre identité, ce qui en fait un titre complémentaire à ce dernier, et même supérieur en plusieurs points…

4 joueurs en coopératif…

L’intérêt principal de Back 4 Blood, c’est de regrouper 4 potes pour parcourir le jeu online. Et pour cela, le jeu a l’excellente idée de proposer du cross-plateforme et une disponibilité Xbox et PC dans le Xbox Game Pass ! On a plus aucune excuse pour ne pas trouver de potes puisque sur PS5, Xbox Series, PS4, Xbox One ou PC, on peut rejoindre une partie et jouer ensemble, ce qui rend le jeu bien plus accessible qu’un Left 4 Dead à l’époque, qui nécessitait (dans un premier temps) que chacun possède un PC assez puissant pour le faire tourner ! D’ailleurs, si vous êtes vraiment un néophyte dans le genre, sachez qu’un mode facile (Recrue) est proposé, et qu’un mode cauchemar est également présent, il devrait bien faire rager notre ami Locklear si vous voulez mon avis (moi, je ne vais pas y toucher à ce mode lol). Personnellement, j’ai utilisé le mode recrue pour farmer dans le jeu… Mais on y reviendra plus tard !

Bon, il y a bien un point qui vient ternir le tableau : c’est l’IA. Et pas l’IA des zombies, qui est curieusement satisfaisante, mais celle de nos alliés. En effet, on ne peut pas “réellement” jouer en solo, les autres joueurs (les 3 qui vous accompagnent) étant remplacés par l’IA ! Alors, c’est vrai qu’on ne leur demande pas d’être des dieux non plus (sinon, il suffirait de poser la manette au sol pour voir un niveau être terminé), mais il n’y a rien de plus rageant que de voir ses coéquipier bugger et se retrouver sans bouger dans certaines zones du jeu… Alors certes, je n’ai jamais été confronté à une situation où les CPU m’ont bloqué dans le jeu, mais il arrive qu’il ait un comportement qui casse l’immersion, en restant derrière une porte que vous avez refermé juste avant par exemple.

Cela dit, c’est un “faux” problème dans le sens où le matchmaking du titre est très efficace. Et si le jeu n’est pas cross-save sur toutes les plateformes (uniquement PC / Xbox), on rappelera qu’il est cross-play, ce qui permet, même en cette période d’accès anticipé, de trouver une partie en quelques secondes, avec des joueurs qui jouent vraiment le jeu – chat vocal compris ^^ ! Je joue sur les serveurs américains, donc l’anglais reste de rigueur…

🎮 Xbox Series X : Back 4 Blood, on protège les medocs pour la pharmacie... [Gameplay - 4K 60 fps]

Left 4 Dead 2021

Toujours pas convaincu et envie de retourner sur Left 4 Dead ? Ca va être difficile une fois qu’on a gouté à Back 4 Blood. Et pour cause, le jeu propose un tas d’innovations qui modernise et sublime l’expérience. Le fait de pouvoir pinger un objet, pour le montrer à ses amis. Les différentes couleurs attribuées aux armes et accessoires qu’on loot (gris, vert, bleu, violet et or), que tous les joueurs de Battle Royale reconnaîtront instantanément, et même la possibilité de créer son propre deck de cartes (si si) pour vous octroyer des avantages au cours des missions, donnant un petit aspect stratégique au jeu. On pourrait même parler de progression à la façon d’un RPG, avec les ravitaillements permettant des améliorations permanente sur votre personnage, pour refaire les niveaux dans des modes de jeu plus difficiles par exemple ^^ !

La rejouabilité du titre est excellente, surtout que certaines corruptions peuvent modifier lourdement votre partie, allant jusqu’à rajouter un boss en plein milieu d’un niveau ! Et à défaut de personnages à rajouter via des mods (ah… Mon cher skin de Link dans Left 4 Dead), Back 4 Blood propose un système de points vous permettant de débloquer de nouveaux skins pour changer l’apparence de votre nettoyeur préféré ^^ !

Sachez qu’il existe également des boîtes à outils permettant de déverrouiller des salles dans le jeu, que vous pouvez faire évoluer vos armes (pensez aux accessoires dans Apex Legends) en cours de partie, et que les armes trouvées dans le jeu, mais également dans le coffre du marchand sont aléatoires ! Alors, j’avoue, ça me rappelle un peu Fortnite sur le principe, mais ça fait partie des raisons pour lesquels on ne se lasse pas de ce Battle Royale, donc pourquoi ne pas reprendre ces excellentes idées ?

A noter que le jeu vous propose 4 actes, représentant chacun un univers. Chacun de ces actes possède plusieurs chapitres répartis de la façon suivante : 13 pour le premier, 10 pour le second, 9 pour le troisième et un seul pour le dernier. Cela vous donne plus d’une trentaine de chapitres, sachant qu’il vous faudra en moyenne environ 10 à 15 minutes pour terminer chacun d’entres eux… Il y a déjà de quoi faire avec ce mode PvE 🙂 !

Les actes de Back 4 Blood
Les actes de Back 4 Blood

Des niveaux très variés

Une autre de mes craintes durant la bêta, c’était d’avoir que des niveaux dans des usines ou des villes, mais, au contraire, les niveaux sont extrêmement variés. Mieux encore, on a droit à des objectifs qui “déguisent” les “survivez à des vagues de zombies”. Ici, vous devez tenter de créer une montagne de céréales pour vous échapper. Là, c’est une bombe que vous devez poser dans un Ferry pour arrêter les zombies. Plus loin, on vous demandera de tirer des obus pour boucher un tunnel rempli d’infesté. Et ma mission préférée : réparer un Jukebox dans un bar, alors que celui-ci attire les infestés à 3 km à la ronde… Tout un programme !

🎮 Xbox Series X : Back 4 Blood, faut qu'on répare ce f*cking Jukebox T_T ! [Gameplay - 4K 60 fps]

Ca peut paraître négligeable, mais cette grande variété d’actions casse la routine, s’éloignant de la formule Left 4 Dead, certes, mais il fallait bien ça pour retenir notre attention durant les dizaines (centaines ?) d’heures de jeu qui nous attendent sur ce jeu ^^ !

De plus, chaque partie possède son propre “directeur de jeu”, qui va donc placer des monstres différents dans les zones de jeu que vous traverserez. Cela veut dire que vous pouvez traverser 30 fois le même niveau, sans qu’il ne soit identique ! Combinons cela à l’excellent level design dont Turtle Rock a le secret et je pense que vous voyez parfaitement où je veux en venir… A voir ce que cela donnera sur le long terme, mais après quelques heures de jeu, force est de constater que l’illusion est bien là et qu’on ne s’en lasse pas ^^ !

Ensemble, nous seront les plus forts !
Ensemble, nous seront les plus forts !

Par contre, à contrario, j’ai été un peu déçu du peu de différences entre les différents nettoyeurs du jeu. Ils sont 8 (Hoffman, Walker, Doc, Maman, Holly, Evangelo, Karlee et Jim) et ne diffèrent au final que via leurs bonus attribués à l’équipe et leur arme de base. On est pas ici sur du “role team play” comme dans un “Overwatch” (ou Aliens Fireteam Elite), mais bien sur la formule classique de Left 4 Dead. Ce qui sera peut être un gros plus pour certains d’ailleurs !

Verdict

La véritable question que je me pose est “Est-ce que ce Back 4 Blood a les épaules assez large pour faire face à ses nouveaux concurrents, à commencer par World War Z et Aliens: Fireteam Elite ?”. Et pour moi la question est clairement oui. Entre le doublage en français d’excellente qualité, les graphismes soignés, l’ambiance et les mécaniques de jeu très bien pensées, ou la lisibilité exemplaire du titre, il est difficile de prendre à défaut le titre. Si vous avez des amis avec qui jouer à ce jeu, la question ne se pose même pas : foncez, ce sont des heures de fun garanties ! D’ailleurs… Moi je vous laisse, je suis reparti pour une session de jeu !

Notation Classe S
Incontournable ! Vous devez avoir ce jeu dans votre bibliothèque !

J’ai aimé

  • Graphiquement, le titre est très soigné !
  • De l’action frénétique en continue, à l’ancienne.
  • Le charadesign plus intéressant qu’il n’y parait au premier abord (ouais, je kiffe Doc et Maman)
  • Le Xbox Play Anywhere, permettant d’avoir les version Xbox et PC avec un seul achat unique
  • La disponibilité dans le Xbox Game Pass, pour jouer avec un maximum de potes
  • La construction de decks, permettant des variantes de règles dans le jeu quasi infinies.
  • Les sensations de jeu en général (physique, recul des armes etc).
  • L’ambiance sonore, toujours aussi travaillée avec les différents sons des zombies.

J’ai détesté

  • J’aurais bien aimé des différences de gameplay entre les héros.
  • L’IA de nos alliés est parfois vraiment trop c*nne !

Participez à notre jeu concours !

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.