Test : Blue Reflection Second Light, un RPG très visual novel…

Share
Blue Reflection Second Light
Blue Reflection Second Light
Développeur :
GUST
Version :
PS4
Prix :
70

Testé par :
Note :
3/5
Le 8 novembre 2021
Modifié le :9 novembre 2021

Résumé :


C’est parti ! Cela fait une semaine environ que je peux jouer à Blue Reflection Second Light, même si j’avoue que Forza Horizon 5 est venu jouer les troubles fêtes ! Suite de Blue Reflection, ce nouvel épisode, toujours développé par GUST (pensez à Atelier Ryza) se veut être plus beau, mais également plus poétique, apportant une petite touche “Lost” à ce RPG… J’ai joué au jeu dans sa version PS4 (depuis la PS5), et j’ai également pu faire la démo sur Nintendo Switch ^^ ! Mais on va s’attarder ici sur la version PS4 du jeu.

🎮 Let's play : BLUE REFLECTION: Second Light sur PS5 (version PS4)

Bonjour Ao !

Vous interprétez Ao (alias la faignasse), qui a un prénom extrêmement court, et qui va perdre durant quelque instant son téléphone… En le retrouvant, elle perd connaissance et se réveille dans un lycée, entourée d’eau, avec 3 autres filles déjà présentes sur place : Kokoro (la sage), Rena (l’intello) et Yuki (la tête à claque). Aucune n’a le moindre souvenir de sa vie d’avant, sauf Ao, qui ressent bien qu’elle n’est pas dans son monde… Les filles semblent être les seuls humains dans ce monde, et vous ne tarderez pas à faire la rencontre de ReSource, une intelligence artificielle qui semble régir ce monde !

Avant d’aller plus loin, attention : le jeu est entièrement en anglais ! Avec un doublage en japonais d’excellente qualité néanmoins. Si le tout est de qualité, j’avoue qu’à la vue du nombre de lignes de dialogue, je n’aurais pas refusé un petit sous-titrage en français…

D’ailleurs, ce RPG est “doublé” d’une véritable dimension “visual novel”, avec énormément de scènes entre les filles, qui vont partager leur quotidien avec vous. Cela va de la simple réparation d’une fuite d’eau dans le toit (ah ah, ça part vite en vrille) au vol de nourriture dans la cuisine, tout en passant par l’exploration de ce nouvel univers, le Faraway, où vous devrez trouver un moyen de rentrer dans votre monde…

Un véritable RPG

Tout comme la série des Atelier, Blue Reflection Second Light est un véritable RPG, qui vous proposera des actions au tour à tour, mais également un ATB (Action Time Bar) vous permettant de cumuler des attaques en passant vos tours pour faire des attaques plus puissantes. Il y a bien entendu la possibilité d’étourdir votre adversaire (comme dans Final Fantasy quand vous mettez un ennemi en état de choc), mais également de faire des super attaques en effectuant une transformation digne de Sailor Moon ! Ces 2 éléments de gameplay sont importants, car les soins sont peu curatifs et couteux en magie…

Bien entendu, en mode exploration, vous pourrez donner un coup à votre adversaire en les prenant à revers (hé hé), mais attention à ne pas vous faire prendre par derrière par vos ennemis : les demoiselles n’apprécient pas cela (non, je n’ai pas essayé).

Blue Reflection propose égalemement un peu de crafting et de création (cuisine), mais sans non plus tomber dans les extrêmes que représente la série des Ateliers. Idéal pour ceux qui ne sont pas spécialement attiré par le farming et le crafting dans les jeux GUST !

Graphiquement pas ouf.

Si vous adorez les jeux Kawaii, pas de soucis : le jeu rempli toutes les cases pour cela ! Le charadesign est très réussi, même si, de mon côté, je trouve le tout en dessous d’un Atelier Ryza (dont le second épisode est sorti l’an dernier). Et même s’il y a pas mal de petits plans de caméra coquins (ce qui n’est pas pour me déplaire), on ne peut qu’être déçu par la qualité graphique du tout. Alors, bon, c’est rigolo de pouvoir habiller nos lycéennes d’un simple bikini de les faire ramper à 4 pattes sous les maisons pour éviter les ennemis, mais ça n’empêche pas à la plupart des textures d’être hideuses, en basse résolution, le tout avec un framerate aux fraises…

On peut vraiment avoir Ao à 4 pattes en bikini.
BLUE REFLECTION: Second Light_20211031202821

Je serais tenté de vous dire que l’on apprécie plus le jeu sur Nintendo Switch, où au moins la technique est… passable. J’aurais beaucoup apprécié des animations tellement moins rigides, avoir une véritable évolution du moteur graphique (c’était bien parti avec Atelier Ryza 2), avec moins de “murs invisibles” et un jeu qui va encore plus loin… Mais l’ambition n’est pas là. C’était bien en 2017 sur PS Vita, ça passe sur Nintendo Switch en 2021, mais sur PS5, même si le jeu est dans sa version PS4, c’est un peu pénible à l’œil.

Heureusement, le charadesign est sympa !
BLUE REFLECTION: Second Light_20211031202000

J’aurais également aimé avoir des musiques plus mémorables… Mais cela reste des musiques “classique” de RPG. Elles sont agréables, mais pas mémorables (enfin du moins, pas pour moi). Mais elles n’entacheront pas votre aventure ^^ ! Sachez que c’est Hayato Asano qui a signé les musiques du jeu, ce qui devrait être un gage de qualité (même si cela ne m’a pas enchanté personnellement).

Verdict

Arrivant aujourd’hui même, le 09 novembre 2021 sur PC, Playstation 4 et Nintendo Switch, Blue Reflection : Second Light est fidèle à lui-même et à la philosophie de GUST, à savoir un RPG tout mignon dans la plus pure lignée des “Atelier” ! Cependant, il est difficile de constater un retour en arrière par rapport à la série des Atelier, avec l’absence d’un sous-titrage en français, et un jeu qui est loin d’être transcendant graphiquement, alors même que la PS5 est dans nos chaumières depuis 1 an… Et ce sont des défauts techniques qui auraient pu être pardonnés, mais le titre n’est pas vendu comme un simple AA ou un jeu indé. Il est vendu 115€ dans sa version ultimate quand même… Et 60 € dans sa version normale ^^ ! Il en reste tout de même un jeu émouvant, avec des héroïnes mignonnes et attachante, avec qui on a envie d’évoluer dans l’aventure, qui propose un système de combat assez riche pour ne pas nous lasser au bout de quelques combats. Si vous aimez les visual novels et les RPG japonais “à l’ancienne”, je pense que ce Blue Reflection pourrait vous plaire !

Notation Classe B
Un bon jeu, sans être exceptionnel.

J’ai aimé

  • L’histoire, avec un développement très développé entre les héroïnes
  • Le système de combat, intéressant.
  • Le charadesign, charmant.
  • Le doublage japonais, juste parfait.

J’ai détesté

  • Graphiquement pas à la hauteur d’un titre de fin de vie de la PS4
  • La physique et les murs invisibles, trop présents
  • La non-présence d’un sous-titrage français.

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.