Test : Le HOTAS Saitek X52 sur Flight Simulator 2020, ça donne quoi ?

Test de : Saitek X52
Constructeur :
Saitek
Version :
PC
Prix :
139

Testé par :
Note :
4/5
Le 24 août 2020
Modifié le :24 août 2020

Résumé :


J’ai eu la chance de trouver à Cash Express un joystick HOTAS Saitek X52 ! D’ailleurs, je cherchais à la base un ordinateur gaming d’occasion (je vous l’accorde, c’est pas la meilleure idée au monde), mais quand je suis tombé sur ce stick, et que j’ai eu le droit de le connecter au magasin et que je l’ai vu s’illuminer en bleu, j’avoue, j’ai craqué !

Saitek X52 chez Cash Express Martinique
Saitek X52 chez Cash Express Martinique

Et je dois dire que malgré son âge (ce sont des sticks dont la commercialisation date d’il y a 10 ans), la qualité de fabrication est surprenante ! Il y a plusieurs parties de la base qui est métallique, et le joystick est en plastique. D’ailleurs, c’est Logitech qui a racheté la marque Saitek à Mad Catz lorsqu’ils ont coulé, et qui ont gardé quasiment le même Form Factor ^^ ! Attention, selon les modèles, vous pouvez avoir un plastique peau de pêche qui devient collant avec le temps

Microsoft Flight Simulator 2020 est le premier simulateur de vol auquel je joue sérieusement. Ce n’était pas du tout prévu, et j’ai simplement installé le jeu car il est disponible dans le Xbox Game Pass – il faut dire qu’actuellement, le premier mois est à 1€, les mois suivant à 4€ sur PC et pour 12€/mois, le Xbox Game Pass Ultimate vous donne l’accès au Game Pass PC + Console, au Xbox Live Gold et au xCloud, difficile de faire plus compétitif !

Pour ce qui est de ce joystick, je sais que pas mal de personne m’ont posé une question : est-ce que Fligtht Simulator est plus immersif avec un HOTAS ? Est-ce que c’est un accessoire indispensable pour jouer à Flight Simulator ?

Et bien pour ce qui est de l’immersion : oui, cela apporte indéniablement un plus ! Mais attention, cela dépend de la façon dont vous jouer. Si vous jouez en « facile » et que vous jouez en vue « de l’extérieur », avoir un HOTAS ne vous apportera pas vraiment plus d’immersion – cela sera même un peu gadget au final. Il faut savoir que Flight Simulator est injouable au clavier/souris (enfin c’est vraiment difficile), mais le jeu devient très intéressant avec une simple manette Xbox One, accompagné de votre clavier et de votre souris pour appuyer sur les boutons de votre cockpit directement sur l’écran. Mais vous aurez à peu près la même expérience qu’un jeu de course type Forza 7 à la manette Xbox ^^ !

Mais globalement, cela fonctionne plutôt sur les gros porteurs car le temps de réaction n’est pas très important, et le jeu reste jouable en facile. Mais en achetant ce genre d’équipement HOTAS (ou YOKE, les volants comme les Boeing, selon le style d’avion que vous préférez), vous pouvez enfin voler en mode « Intermédiaire » en toute quiétude, voir même en mode réaliste, et là, c’est un tout autre délire !

Le jeu devient alors très réaliste, et le moindre faux pas conduit à l’accident ! Dans ces conditions, c’est vraiment agréable d’avoir des boutons pour les fonctions essentielles du jeu ! Grâce aux commandes de votre X52, vous pourrez facilement ouvrir les flaps, remonter le train d’atterrissage, ou régler le compensateur. Ce dernier est très important, car dès que vous serez en mode intermédiaire, le nez de votre avion tombera et vous devrez sans cesse compenser en tirant le stick vers vous. Pour éviter cela, vous avez une petite molette pour régler l’assiette de votre avion comme… en vrai !

Et j'avoue, dans le noir, c'est la classe !
Et j’avoue, dans le noir, c’est la classe !

J’adore également le bouton au centre du Joystick, qui permet de lever un petit cache pour dévoiler le bouton de tir de missiles, en plus de sa gâchette pour mitrailler ! Mais calmez-vous : dans Flight Simulator, le bouton « Safe » permet… d’enclencher le pilote automatique. Et oui ^^’ ! On notera tout de même le placement étrange des boutons T1 à T6, permettant d’activer des fonctions, mais qu’on aurait plutôt vu du côté du Throttle pour éviter d’avoir à lâcher le manche pour activer son train d’atterrissage par exemple

D’ailleurs, si vous êtes aussi nul que moi, faites la formation proposée dans le jeu plutôt que de pester contre le calibrage du Joystick : C’est plus compliqué qu’on ne le pense de voler, surtout que Flight Simulator prend en compte les flux aériens et les mouvements de masse d’air !

Il est un peu poussiéreux, mais promis, je le nettoierais ^^ !
Il est un peu poussiéreux, mais promis, je le nettoierais ^^ !

Par contre, je pense que ce Joystick en particulier est quand même « Overkill » pour jouer à Flight Simulator, je pense qu’un joystick plus « simple » comme le Thrustmaster TCA SideStick Airbus Edition (avec la petite molette pour les moteurs à sa base) est suffisant pour un usage occasionnel, car il faut avoir pas mal de place pour jouer dans de bonnes conditions avec ce Saitek x52 🙂 ! Je trouve, par exemple, que l’écran est totalement inutile (il ne permet que d’afficher un chronomètre), il occupe beaucoup de la place et je pense que ça augmente le prix du tout artificiellement… Par contre, on applaudira la longueur du fil reliant les 2 modules (environ 2 m), et qui est détachable (au format PS/2 d’ailleurs). J’aurais quand même aimé un câble USB plus long (il fait également 2m).

En tous cas, si vous trouvez ce Joystick d’occasion, sachez qu’il est parfaitement compatible avec le jeu ! Assurez vous simplement de le brancher, la première fois, uniquement une fois dans le menu « Commandes » du jeu ! Pas besoin de pilote, rien, avec Windows 10 et Flight Simulator, c’est directement pris en charge 🙂 !

Dernier conseil : AVANT D’ACHETER UN JOYSTICK, VERIFIEZ QUE CELUI-CI EST COMPATIBLE AVEC FLIGHT SIMULATOR ! En effet, cela vous permettra de voir en vol où se trouvent les boutons à utiliser, sinon vous allez vous retrouver avec un « rentrer les FLAPS, ah merde, où c’est déjà les FLAPS » ce qui vous sortira du jeu. Quand le joystick est compatible avec le jeu Flight Simulator, vous pouvez à tout moment afficher à l’écran votre manette avec l’attribution des touches avec la touche CTRL + C.

Mais et les YOKE ?

  • Ne vaut-il pas un Yoke (un volant) pour jouer à Flight Simulator ?

Il n’y a pas vraiment de réponse. Si vous jouez principalement sur des avions avec un Yoke (qui ressemble à un volant, comme sur le Boeing 747 ou le Cessna 152), mieux vaut prendre une manette type Yoke d’autant plus que vous aurez le retour de force, pour plus de sensations ! Mais si vous jouez des avions avec des manches, ou des joystick (comme l’airbus A320Neo), mieux vaut un Joystick, sans retour de France d’ailleurs (un véritable Joystick d’Airbus est électronique et n’a donc pas de retour de force). D’ailleurs, j’ai piloté le Cessna au Joystick, c’était un peu perturbant la première fois ^^ !

A noter, que vous pourrez jouer à des jeux de voitures avec votre Yoke dans la plupart des cas (même si c’est super dégueulasse), alors qu’avec un Joystick vous pourrez jouer à des jeux avec des hélicoptères, des vaisseaux spatial, des avions de chasse etc… Je trouve que le stick est plus polyvalent qu’un Yoke en dehors de Flight Simulator. Et vous pouvez toujours piloter un Boeing 747 avec votre Joystick, c’est juste que ça donne la sensation de piloter un (gros) Airbus du coup ^^’ !

Verdict

Même si j’aime beaucoup le X52 de Saitek, je le trouve vraiment imposant, sachant que je ne joue qu’à Flight Simulator (et pas à Arma 3, Elite Dangerous ou Star Citizen). Dans ces conditions, Il est possible que je le revende un jour pour prendre un stick Thrustmaster Airbus, plus compact, et correspondant plus à mon style de jeu !

Classe A
Un excellent jeu, vous devez au moins l’essayer !

J’ai adoré

  • Le stick avec 3 axes (X, Y et Z)
  • Les diodes bleues, qui font leur effet dans le noir
  • Le bouton Fire, avec son petit clapet (qui sert à mettre l’autopilote ici)
  • Le réglage de la résistance de la commande des gaz
  • Les « switchs » pour les fonctions
  • Long câble détachable reliant les 2 modules

J’ai détesté

  • Très encombrant
  • Utilité de l’écran discutable
  • Pas de logiciel pour régler le stick
  • Le système de recharge demande pas mal d’efforts.
  • Positionnement des boutons T1 à T6
  • Câble USB soudé

Share

Ecrit par

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Sur la même thématique

Nouveau chez Play-Asia !

S'inscrire
Notification de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
Les retours
Voir tous les commantaires