Test : Le Playstation VR, un must-have ou un onéreux gadget ?

Je vous assure, j'ai choisi totalement par hasard cet artwork PS VR !
Je vous assure, j'ai choisi totalement par hasard cet artwork PS VR !

Testé à partir d’une version commerciale achetée chez Amazon France. Photos et vidéos maison.

Bon. Ca y est. Je me suis accomodé au Playstation VR. Il fait partie de mon environnement de jeu, et il est bien intégré à ma vie quotidienne ! Cela fait donc 10 jours que le Playstation VR est sorti, et je vais tenter de vous décrire mon expérience après ce laps de temps. Car qui dit nouvelle technologie, dit nouvelles sensations, on ne parle pas ici d’un upgrade de résolution du 1080p à la 4K, mais bel et bien d’une nouvelle façon d’appréhender le divertissement !

Divertissement ? Mais on ne parle pas de jeux vidéo ?

Le PS VR en images !

Le PS VR en images !

Si. Mais à la base, les jeux vidéo sont bel et bien un divertissement et non des simulations, ce que certains semblent oublier… Je ne sais pas pour vous, mais moi, depuis petit, je rêve de pouvoir me téléporter à l’intérieur de mes jeux. Et je vous parle de jeux vraiment basiques, tel que Mario Kart SNES ou bien encore Crash Bandicoot… Et bien croyez le ou non, c’est exactement ce que fait le PS VR ! Alors certes, tout n’est pas encore parfait (un léger jour laisse passer la lumière sous le casque, la résolution est un chouia pas assez élevée, et ces câbles en pagaille !), mais le rapport qualité/prix de ce casque est juste imbattable.

Il est également le plus léger des casque VR, Sony ayant eu l’excellente idée d’utiliser le PS Camera pour le tracking via des led, ainsi que d’utiliser le front pour supporter le poids du casque : Résultat, une fois posé sur votre crane, vous ne devriez même pas le sentir ! Il est très réactif (120 hz tout de même), avec un écran OLED très agréable, même s’il mériterait un boost de résolution : En effet, chaque œil se cantonne à une résolution de 960 x 1080, une résolution plus élevée aurait pu donner un résultat plus cristallin à l’écran…

Le PS VR en images !

Le PS VR en images !

Car oui, jouer sur PS VR, c’est comme jouer sur Nintendo 3DS : Adieu la précision et le piqué de l’image 1080p de votre téléviseur… D’autant plus que seul le centre de la lentille du PS VR est parfaitement net – dès que l’œil se balade en périphérie, cela devient flou, impossible d’y lire des textes… Le PS VR n’est pas vraiment fait pour les mouvements des yeux, c’est donc toute la tête qu’il faut tourner pour regarder autour de soi. Un coup à prendre, mais cela vient très rapidement et naturellement. Au passage, notez que je suis myope (-1 à chaque oeil) et que je n’ai pas besoin de mes lunettes pour jouer. Un plus appréciable !

Dernier point, le son 3D Binaural. Et attention, en VR, c’est l’un des éléments les plus important du gameplay, car c’est ce qui va vous guider tout au long des jeux ! En effet, les développeurs aiment beaucoup jouer sur les sons pour vous donner des indices sur les endroits où vous devez aller, et cela est reproduit parfaitement par votre casque. Et inutile d’investir dans un casque 5.1 pour cela, je joue personnellement avec un simple casque Tritton stéréo, plus simple à mettre en place que mon gros casque 5.1… Et ça fonctionne parfaitement complétant par la même votre téléportation dans de nouveaux mondes !

T’as pas l’air emballé SuzuKube ?

Et pourtant si ! Je suis justement à 200% charmé par cette expérience vidéoludique. Car plus que jamais, la technique, n’est pas une chose prioritaire pour moi. Et la grande force du PS VR, c’est sa stéréoscopie ! Oubliez vos expérience 3D du cinéma ou devant votre téléviseur Samsung, ici, la 3D associé au tracking de votre tête vous fait entrer dans des mondes plus cohérents que jamais ! Cela ouvre la voix à plein de nouvelles façons de jouer – ou de contempler des œuvres d’art ! D’ailleurs, voici quelques jeux illustrant un peu mieux ce PS VR…

DriveClub VR

Ainsi, le tant décrié DriveClub VR pour ses graphismes est, pour moi, la meilleure expérience de jeux de conduite en VR. Rien de moins ! Bien plus agréable à jouer qu’un Project Cars VR, ce DriveClub donne vraiment la sensation d’être au volant d’un des bolides sélectionné. Mention spéciale à l’Audi TT, où les développeurs ont réussi à reproduire cette sensation d’être confinée – je dirais presque étouffé – dans le cockpit de cet impressionnant véhicule ! Au passage, faites un tour dans les options et activez la gyroscopie de la votre manette, afin de l’utiliser comme un volant – c’est pour moi la seule façon de réellement apprécier ce DriveClub, ou bien avec un véritable volant. Sinon, le jeu n’as pas de sens à la manette avec les Joystick… Bref, je trouve même cette version de DriveClub plus réussie que l’original !

Drive Club - Playstation VR
Prix conseillé : EUR 31,68
Prix actuel : EUR 31,68

Summer Lesson

Ensuite, j’ai également adoré Summer Lesson, qui, sous ses airs de jeux pour pervers (et j’avoue l’avoir acheté pour ça), à su m’épater par sa capacité à créer des émotions chez moi. Le principe du jeu est assez simple : On passe une semaine dans la chambre de Hikari Miyamoto, semaine durant laquelle on doit l’aider à réussir sur examen qui a lieu à la fin de celle-ci. Là où le jeu est fort, c’est justement au niveau de la stéréoscopie. Même si on sait que l’on est dans un monde entièrement modélisé en 3D, difficile pour le cerveau de comprendre cela. Lorsque Hikari passe dans notre dos pour nous montrer des photos sur son smartphone, qu’elle positionne devant notre visage, j’ai eu cette étrange sensation de ressentir sa main sur mon épaule ! C’est dire à quel point je me suis senti présent *physiquement* dans son monde ! De même, les expressions du visage ont été extrêmement travaillées, ce qui fait que l’on se retrouve plein de sympathie pour un être… Qui n’existe pas. Impressionnant, et ce, malgré sa petite heure de durée de vie. Une petite expérience qui coûte une trentaine d’euros sur le store japonais et que je vous recommande si vous êtes un passionné du Japon, même si je ne comprends pas un mot de ce qu’elle dit (A part Sensei) 🙂 !

Batman VR

Batman Arkham VR

Batman Arkham VR

Ah, Batman Arkham VR… Je n’avais pas prévu de l’acheter, mais sur les forums, on m’a beaucoup conseillé ce jeu… J’ai donc fini par craquer, mais avec ma manette PS4. Ma première expérience de jeu était assez minable, cassant carrément l’immersion. Il faut dire qu’on m’avait bien dit que le PS Move était indispensable… Après un passage au Cash Converter du coin, et 20€ en moins sur mon compte bancaire après l’acquisition d’une paire de PS Move (attention, ne prenez que de Motion Controller, le Nav Controller ne servant à rien sur le PS VR), j’ai relancé le jeu et… C’est tout simplement époustouflant. on EST Batman. On découvre la Batcave en vue subjective, et il y a ce moment magique ou l’on se voit dans un miroir habillé en Batman, je m’en souviendrais toute ma vie ! Oui, à ce point… Et résoudre les énigmes avec tous les gadgets de Batman, c’est juste un rêve de gosse. Alors évidemment, on est encore limité au niveau du Gameplay, mais quelque part, c’est un Tell Tale puissance 1000 – Et, à ce titre, c’est bel et bien du jeu vidéo !

Until Dawn Blood of Rush

Until Dawn Blood of rush

Until Dawn Blood of rush

On va terminer avec Until Dawn Rush of Blood, une des meilleures (si ce n’est LA meilleure ?) expérience PS VR. Ici, on est installé dans un petit train fantôme, et on joue à un House of The Dead 3.0. Ça marche du tonnerre, à condition d’avoir le fameux combo de PS Move ! Pour y avoir joué sans, je peux vous assurer que les sensations ne sont pas les même car l’immersion est moins bonne avec la manette entre les mains, entre autre parce que viser avec la dualshock 4 est une calamitée… Une fois passé au PS Move, et libéré de vos mouvement, force est de constater qu’on s’y croirait ! Le jeu possède une notion de scoring avec des objets disséminés un peu partout, mais surtout… Il joue sur votre peur panique ! Et j’ai essayé de m’y accoutumer, mais rien à faire, après ma 3ème partie, je me fais toujours avoir par les mêmes ficelles… Et c’est juste délicieux !

Until Dawn: Rush Of Blood - Playstation VR
Prix conseillé : EUR 19,99
Prix actuel : EUR 17,99
Vous économisez : EUR 2,00

On oublie notre réalité pour une autre…

Oui, c'est encore notre mannequin préféré sur le PS VR !

Oui, c’est encore notre mannequin préféré sur le PS VR !

Personnellement, j’utilise beaucoup les jeux vidéo pour m’échapper de mon quotidien, très (parfois trop) monotone. Alors pouvoir être Batman, ou se téléporter au Japon en quelques secondes, c’est juste magique. C’est difficile de vos expliquer les sensations que procurent le Playstation VR. Ce n’est pas du tout un gadget, mais bien une façon totalement différente de jouer, de se divertir avec ma PS4. Une façon de jouer qui est moins basée sur la technique pure, et bien plus sur les émotions. C’est aussi pour cela que les meilleurs jeux Playstation VR sont, pour moi, ceux qui sont dirigistes. Il existe par exemple RIGS, avec lequel on est dans une arène libre de ses déplacement, mais je ne l’ai pas trouvé intéressant  – je veux dire que je trouve que le PS VR n’apporte rien à ce jeu, si ce n’est de l’immersion en plus. Je ne m’y suis pas senti aussi impliqué qu’un Batman Arkham VR ou qu’un Until Dawn Blood of Rush, que j’ai carrément arrêté au bout de 3 actes tout simplement car… J’avais peur ! Encore plus peur que dans Silent Hill P.T., c’est dire ! Et ça, c’est vraiment indicateur de l’implication que l’on a dans les jeux PS VR, bien plus importante que sur les jeux classiques…

Un petit mot au niveau de la santé…

Le Playstation VR et tout ses accessoires !

Le Playstation VR et tout ses accessoires !

Certains ont un peu peur pour l’avenir au niveau de l’impact sur les yeux du PS VR. Honnêtement, je pense que cela reste minime. Ce n’est pas pire que de consulter l’écran de son smartphone à longueur de journée ! La réalité, c’est qu’il est difficile de jouer plus de 2 heures d’affilé au PS VR. En général, après une heure de jeu, vous allez faire naturellement une pause. Car contrairement aux jeux classique, les jeux PS VR requiert que vous bougiez (pour la plupart), ne serait-ce que votre tête. Après, c’est quasiment sûr qu’avoir un écran à 2 cm des yeux 8h par jour risque de rendre vos yeux paresseux, mais cela me semble être un cas extrême. Toute chose devient nocive lorsque l’on en abuse !

Je n’ai personnellement pas ressenti de Motion Sickness sauf dans deux cas : les descentes de montagne russe de Until Dawn, qui me déséquilibrent sur mon tabouret, et surtout RIGS. Je ne sais pas pourquoi, après 1/4 d’heure de jeu sur celui-ci, je me sens barbouillé. Par au point de vomir mais tout de même… Je pense que chacun à sa propre façon de réagit à ce niveaux. Certains sont carrément incapables de jouer à DriveClub car les bolides vont trop vite et qu’ils ont la crainte du choc ! D’autres n’auront aucune réaction dans un Until Dawn, incapable de se projeter dans ce monde qui se dévoile sous leurs yeux… Bref, l’unique façon de savoir comment votre corps va réagir, c’est de tester. Disons que si vous avez déjà du mal à lire un livre ou à jouer à votre console dans un train ou une voiture en mouvement, c’est plutôt mal parti pour ne pas souffrir du Motion Sickness…

Verdict

Je ne pense pas que le Playstation VR supplantera le jeu vidéo sur écran. Les limitations techniques actuelles (résolution et puissance de la PS4, les deux étant liés) en font une expérience nouvelle, mais à ses balbutiements. De même, l’implication est telle que l’on se retrouve confronté à nos propre émotions en jeu, ce qui est, parfois, à la limite du dérangeant. En plus, l’investissement en argent et en place n’est pas non plus totalement nul. Si à 400€, cela reste une expérience abordable, en y ajoutant une caméra à 60€ et 20€ pour deux PS Move d’occasion, cela reste un budget supérieur au coût de la PS4 nue. Mais… A la vue des sensations procurées, je dirais que si vous avez 500€ qui traînent sur votre compte, foncez ! Cela faisait des années que je n’avais pas eu de nouvelles sensations dans des jeux. Les dernières expériences similaires furent la découverte du Kinect 1.0, et du Motion Gaming avec la Wii. Sauf qu’ici… On combine le Motion Tracking et le Motion Gaming à un appareil simulant carrément une nouvelle vue à nos yeux, et c’est juste magique. Ne ratez pas le coche sur vous le pouvez !

Classe A

Une excellente expérience, vous devez au moins l’essayer !

Points positifs

Points négatifs

De la réalité virtuelle enfin accessible ! Ticket d’accès un poil élevé.
La fluidité des jeux, tous au moins à 60 fps. La résolution aurait gagné à être plus élevée (4K ?).
Une offre de jeux sans équivalent chez la concurrence !
L’implication émotionnelle dans certains jeux PS VR.
La conception du casque, léger et agréable à porter.
PlayStation VR
Prix conseillé : EUR 299,90
Prix actuel : EUR 299,90
PlayStation - Camera pour PS4 - noir
Prix conseillé : EUR 54,99
Prix actuel : EUR 54,99
Paire PlayStation Move pour PS4
Prix conseillé : EUR 79,99
Prix actuel : EUR 79,99

Gamer depuis 1984, j’ai connu la majorité des consoles sorties jusque là. De la Master System à la Nintendo Switch, ma passion pour les jeux vidéo n’a fait que grandir, tout comme mon envie de la partager avec vous ! Fan de Zelda, Halo et Overwatch.

Vous avez aimé ? Ces articles sont pour vous !

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Test : Le Playstation VR, un must-have ou un onéreux gadget ?"

Notification de
avatar
Aeons
Habitué

« La résolution aurait gagné à être plus élevée (4K ?). » déjà du 1080p le bordel galère … alors de la 4k pour jouer à un jeu atari 2600 …

Sinon, moi je suis beaucoup plus nuancé et enthousiaste que toi.
Ce VR nous utilise plus comme du testeur à grande echelle qu’un produit fini.

D’un point « technique » nouvelle, oui c’est nouveau c’est sympa mais c’est encore trop faible pour justifier son prix. Le packaging VR coute plus chère que la console …

Trop de jeu ne sont que des démos ou du pixel art vendu à prix fort (on gueule contre la campagne de CoD ou Bf qui ne dure que 6h, mais batman torché en 40mn à 20e personne ne gueule? pourtant sur CoD c’est la longueur du solo qui est la plus grande critique …).

L’investissement demandé, pour condition optimale, est de 500e ou plus, sans compter les jeux.

La technique propre est trop limite et le casque présente quelques défauts (le jour sur le bas du casque, les lentilles qui se salissent vite, le flou dès lors que tu ne regardes pas pile en face etc, la quadrillage sur l’écran, le besoin de la caméra pour les capteurs donc dès lors que tu te décales un peu sur ton canapé, obligé de tourner la tête pour être de face etc..).

Je ne vais pas redire ce que j’ai noté un peu partout, mais en l’état c’est du status de la démo plus qu’autre chose … j’ai acheté le VR, j’avais la caméra et les moves déjà, je n’ai payé qye RIGS en boite, et vr world en demat… j’ai testé tout ce qui est dispo en démo ou gratuit sur le psn et rien ne m’a faire dire « putain, j’ai bien fais de prendre day one, c’est immanquable ! »
la rejouabilité ? après avoir torché batman, j’y retournerai pas.
idem until dawn
il reste rigs ? mouais, assez répétitif au final.
eve ? c’est bien le seul jeu qui me donne envie de relancer le casque.
après, j’avoue attendre le star trek, un autre jeu annoncé pour novembre dont j’ai oublié le nom où tu dois survivre sur une planète blindée de dino et farpoint…
mais j’attendais aussi à fond rigs, ou drive club VR pour au final un soufflet vite disparu…
et le 60fps perso, tu le ressens réellement par rapport au drive club normal ? moi pas du tout … fait une session de FH3 à 60fps sur pc, ou autre jeu de caisse et passe sus DC-VR … tu ne sens pas le 60.. et putain, c’est moche à mort, aliasing power en veux-tu en voilà …
Et apparemment, la ps4 pro n’apporte pas de gain sur le VR notable au point de justifier l’achat d’une ps4 pro today pour le vr (infos données sur plusieurs sites, après tests des journalistes en salon, dont gameblog lors d’une live sur le VR).

Oui on est dans de l’immersif, mais des expériences trop short et chère et point de vue technique pire qu’à la ramasse …

(les premiers casques apparaissent sur leboncoin et consort, et ce n’est pas pour spéculer la France n’était pas touché par des ruptures de stock …)

et il reste le quid de la longévité de la techno : où est le ps eye ? où est la vita ? où est Kinect ? quid de la vente des casques VR sur pc ?

NoX
Invité
NoX

Perso, pas emballé.
Autant j’aime bien les nouvelles techno, autant en jeux video, j’ai pas envie d’être physiquement immergé.
Du coup, je passe sur le PS VR (et autres casques de VR d’ailleurs) 🙂

wpDiscuz