Test : MeiQ: Labyrinth of Death sur PS Vita, idéal pour débuter les Dungeon RPG ?

MeiQ est globalement une simulation de labyrinthe couplé à un RPG ^^ !
MeiQ est globalement une simulation de labyrinthe couplé à un RPG ^^ !
Author:
SuzuKube
Price:
39€99

Reviewed by:
Rating:
4
On 4 octobre 2016
Last modified:7 novembre 2017

Summary:

MeiQ… Une licence que je ne connaissais pas du tout, et que je découvre avec vous ! Présenté sous la forme d’un Dungeon RPG, un genre de jeu très prisé au Japon, mais assez méconnu en Occident, ce mignon RPG vous permettra de prendre le contrôle d’Estra, une petite magicienne « kawaii » qui se retrouve confronté à bien des soucis…

Compile Hearts, un développeur indé japonais !

J'avoue, elle me motive à souvent aller acheter des items !

J’avoue, elle me motive à souvent aller acheter des items !

Conçu par Compile Hearts, la première chose qui frappe, c’est bien entendu les cinématiques sous forme de manga, mais également la finesse des dessins (animés) qui servent aux dialogues des demoiselles. Car oui, à l’image d’un visual novel, l’histoire reste importante dans ce jeu, sans pour autant être aussi développée que dans d’autres jeux de l’éditeur.

Niveau scénario, ça tient dans un mouchoir de poche : on se retrouve donc avec la planète qui a carrément arrêter de tourner ! Oui, oui, rien que cela… Du coup, la planète est plongée dans les ténèbres et c’est donc à vous, Mage, d’aller parcourir les 4 tours autour de votre village pour réussir à relancer votre planète et faire revenir la lumière… J’ai bien pensé à appeler EDF, mais ils n’étaient pas en cause :p !

J’aime les labyrinthes. Ou pas.

Je suis en train de découvrir la carte... Et elle est énorme !

Je suis en train de découvrir la carte… Et elle est énorme !

Une fois entré dans l’une des tours, le format « donjon RPG » reprend ses droits. On doit alors progresser à l’aide d’une vue FPS à travers le donjon ! Les déplacements sont très aisés, puisqu’on avance case par case, et que l’on peut straffer avec les touches L et R, ou pivoter (et avancer) avec le stick gauche. Si au départ, on avance très vite, on se rend vite compte que divers pièges sont bel et bien présents, et peuvent par exemple nous faire chuter d’un étage, et nous faire passer plusieurs minutes à retrouver notre chemin… Mais l’on progresse tout de même agréablement vers le sommet !

Rien à redire côté combat, pour du Dungeon RPG, c'est vraiment pas mal.

Côté combat, pour du Dungeon RPG, c’est vraiment pas mal.

Du côté des combats, ceux-ci sont plutôt classique, au tour et tour et répondent à la règle du Papier /Cailloux/Ciseau, sauf qu’ici c’est Terre/Bois/Feu/Eau.

Cela reste intéressant en terme de stratégie, d’autant plus que notre héroïne peut se battre frontalement en tant que mage, ou faire appel à son Machina, un pokémon robot qui exécutera le moindre de ses ordres ! A noter que pour un dungeon RPG, les animations de combats sont plutôt réussies, évitant de trop pester lorsqu’un combat se déclenche aléatoirement… Et chose rare : Ils sont modélisés en 3D ! Un très bon point pour les débutants…

Alors c’est du tout bon ?

Pas vraiment. Si le jeu reste très agréable à jouer, avec notamment une touche permettant de dasher et tournant automatiquement dans les long couloirs tortueux, il est graphiquement très limité… On aurait aimé avoir des donjons beaucoup plus beau. Ici, c’est terne – et vide. Cela me rappelle l’économiseur d’écran révolutionnaire de Windows 98

Mais dès que les héroïnes pointent leur nez... <3 !

Mais dès que les héroïnes pointent leur nez…

Et effectivement, non, ce n’est pas un compliment. Si vous n’aimez pas les énigmes consistant à vous repérer dans l’espace, ni retrouver votre chemin dans un labyrinthe, passez votre chemin, car on passe le plus clair de son temps à se frayer un passage à travers ces énormes donjons… Si cela peut être rebutant au premier abord, je dois avouer qu’on se laisse vite prendre au jeu, d’autant plus que le jeu est ponctué d’interventions pleines d’humours de nos protagonistes, apportant un peu de légèreté au jeu ! Notez que les voix sont en japonais (Youpi) mais les textes en anglais… Cela dit, les termes utilisés sont assez simple pour ne pas entraver votre progression 😉 !

Verdict

Avec sa trentaine d’heures de jeu, MeiQ se veut être le Dungeon RPG idéal pour les débutant. Ses combats en 3D devraient vous paraître moins rustique que les écrans statiques d’autres Dungeon RPG, et vous familiariser à vous déplacer dans des labyrinthes, le tout accompagné d’héroïnes pleines d’humour (et de charme) ! Pour les vétérans, disons que les combats mêlant magiciennes et Mechas vous apporteront un peu de fraîcheur dans le genre… Pour le reste, le jeu manque un peu d’ambition, surtout sur les phases « donjon », avec des graphismes ternes, et des musiques très discrètes… Et c’est dommage, car on aurait aimé un peu plus pour ce premier épisode ! Mais les bases sont déjà prometteuses, et cela reste une excellente façon de découvrir le monde des Dungeon RPG !

Classe B

Un bon jeu, sans être exceptionnel.

Points positifs

Points négatifs

L’ambiance globale du jeu, intriguante. Les musiques trop discrètes.
Merci au bouton DASH, évitant de se prendre la tête. Graphiquement, on a droit au stricte minimum.
Les labyrinthes, vraiment complexes et gigantesques. Les allers-retours, très (trop ?) nombreux.
Les combats au tour à tout, modélisés en 3D. Pas de VOSTFR.
La durée de vie d’environ 30h de jeu
MeiQ : Labyrinth Of Death
Prix conseillé : EUR 29,99
Prix actuel : EUR 29,99

Gamer depuis 1984, j’ai connu la majorité des consoles sorties jusque là. De la Master System à la Nintendo Switch, ma passion pour les jeux vidéo n’a fait que grandir, tout comme mon envie de la partager avec vous ! Fan de Zelda, Halo et Overwatch.

Vous avez aimé ? Ces articles sont pour vous !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz