Dossier : Jeuxvideo.com, Webedia et ses lecteurs… Je t’aime, moi non plus ?

Jeuxvideo.com dans une mauvaise passe ?

C‘est la cohue chez jeuxvideo.com ! Depuis 48h, c’est carrément la guerre dans les commentaires ! En effet, le site est bombardé, par ses propres lecteurs, de messages de soutien aux chroniqueurs du site, qui, semble-t-il, ont été sommé de trouver de nouvelles formules pour avoir plus d’audience sous deux semaines sous peine de se séparer de leurs services… Et ces messages sont systématiquement supprimés par les modérateurs du site !

Des messages de soutiens pour Charles (After Bit) systématiquement effacés par les modérateurs de jeuxvideo.com

Des messages de soutien pour Charles (After Bit) systématiquement effacés par les modérateurs de jeuxvideo.com

Je vous laisse deviner que les internautes n’apprécient pas du tout l’attitude de jeuxvideo.com et le font savoir haut et fort, à travers cette lutte acharnée pour se faire entendre que l’on découvre à travers les news du site (comme, au hasard, celle-ci) malgré la censure omniprésente… Mais que s’est-il passé pour en arriver ? La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est un témoignage d’un des chroniqueurs de jeuxideo.com, Charles, créateur d’After Bit, une chronique bi-mensuelle diffusée et commandée par jeuxvideo.com, qui a été publié sur le forum de jeuxvideo.com. Ce témoignage est une réponse à un autre témoignage, celui de Real Myop, qui indiquait que :

Tous les chroniqueurs du site ont reçu un mail lundi qui leur explique que les vues sur leurs vidéos ont baissé. On nous donne jusqu’au 10 août pour trouver un nouveau concept de vidéo et jusqu’au 17 août pour tourner un pilote. Le mail dit clairement que les contrats de ceux qui ne joueront pas le jeu ne seront pas renouvelés.

Bien entendu, le redacteur en chef, Rivaol, a répondu à ce message, de façon publique d’ailleurs sur ce même forum, justifiant qu’il s’agit pour lui d’une façon de pousser à la création :

Hello, Tout d’abord, nous n’avons bien sûr pas annoncé la fin des chroniques. Au contraire, nous avons justement lancé un processus nous permettant de les pérenniser car nous sommes très attachés à elles, aux talents qu’elles mettent en valeur, à la fraîcheur qu’elles apportent à notre contenu éditorial et à l’image qu’elles véhiculent. Ma vision des choses est assez simple : les chroniques sont les produits éditoriaux forts et originaux, jeuxvideo.com est le support de diffusion (et pas le plus petit). Si l’un ou l’autre est défaillant, un travail est entrepris pour rectifier le tir. En l’occurrence, je pense que nous avons des progrès à faire, à la fois en termes de produit et de support. D’où l’initiative que nous avons lancée, afin d’endiguer la diminution de l’audience des chroniques. De notre côté, nous travaillons sur l’amélioration du support. Le player, par exemple, est l’objet d’un sprint de développement prioritaire. Et cela devrait porter ses fruits très prochainement. Mais pas que. Le système d’abonnement, la mise en avant, la communication… Tout ceci est en train d’être repensé. Toutefois, cela ne suffira pas si le produit éditorial n’est pas/plus soutenu par les lecteurs. Nous pensons en priorité à satisfaire nos communautés et fidéliser nos lecteurs autour de contenus forts. S’ils sont de moins en moins au rendez-vous, c’est en effet en partie dû au support mais également au produit, qui a potentiellement besoin d’un lifting, d’une remise en cause, d’apporter autre chose, de prendre des risques. Nous avons lancé une réflexion qui consiste à renouveler l’offre de chroniques de jeuxvideo.com pour la rentrée, ce qui ne signifie absolument pas virer les chroniqueurs actuels. Cela signifie d’une part renouveler les concepts existants et d’autre part vous proposer de nouvelles chroniques. D’où cette communication, dans laquelle nous demandons à nos chroniqueurs actuels de nous proposer de nouvelles idées dans le but de relancer leurs audiences et d’améliorer donc leurs revenus (et les nôtres par extension, inutile de s’en cacher). Si cette logique est malsaine, alors que diriez-vous si nous livrerions nos chroniqueurs à eux-mêmes, sans suivi éditorial, sans support ? Les chroniqueurs ont les clefs de leur édito. Nous les laissons totalement libres des contenus de leurs chroniques. En échange de cette liberté éditoriale totale, nous leur demandons de réfléchir à des concepts novateurs, à de nouveaux contenus, lorsque nous constatons que les produits actuels ne satisfont plus leurs audiences. Libre à eux d’accepter ou non cette remise en question. Mais en effet, s’ils préfèrent persister avec des formats qui leur tiennent logiquement à cœur mais qui ne fonctionnent plus, nous ne pourront plus leur garantir ce rôle de support. Ou en tout cas pas dans les conditions actuelles. Si aux yeux des chroniqueurs, c’est le support et uniquement le support qui est défaillant et que leur offre éditoriale est irréprochable, alors ils n’auront aucun mal à atteindre les mêmes (voir de meilleures) audiences sur un autre support. Du coup, ils peuvent être rassurés et décomplexés sur leur avenir. Et tant mieux pour eux, ce sont tous des talents qui méritent de réussir et nous sommes ravis qu’ils aient été si fidèles à jeuxvideo.com jusqu’à présent (preuve qu’ils sont plutôt bien chez nous, ils ne sont pas attachés au fond d’une cave). Jeuxvideo.com a choisi de donner la parole à des talents et nous continuerons. Mais logiquement, il faut que vous vous y retrouviez ! D’ailleurs, si vous le souhaitez, je vous propose d’organiser une émission autour de ce sujet. Pour conclure, sachez qu’un ancien chroniqueur de jeuxvideo.com, très apprécié par notre communauté, va effectuer son retour sur notre site, dans une chronique qui, je l’espère, vous plaira énormément. Nous l’officialisons très vite :) A bientôt

La réponse d’After Bit ne s’est, dès lors, pas faite prier. Voici l’intégralité de celle-ci :

Salut Rivaol, et salut tout le monde, c’est Charles d’After Bit. Alors, pour commencer, Rivaol, j’étais pas partisan d’ouvrir les hostilités ici, publiquement, mais comme tu as l’air d’y tenir allons y gaiement. :) Avant tout, je tiens à préciser que ce message concerne uniquement After Bit. Je ne mêlerai pas mes petits camarades là dedans. Première chose, c’est bien sûr un profond manque de respect que de ne même pas nous répondre, à nous chroniqueurs, directement. Sachez, chers lecteurs, que nous n’avons reçu aucun message de la part de Rivaol en dehors de ce forum…Tous les chroniqueurs sont affolés, inquiets, etc, mais nous n’avons même pas droit à un message personnel de ta part…c’est un bon premier pas pour évaluer la quantité de respect qui nous est allouée dans notre boulot de chroniqueurs. Tous les chroniqueurs de jvc ont donc reçu, hier, un petit mail nous expliquant gentiment que si nous ne proposions pas un nouveau concept d’ici 2 semaines, c’était fini…Je ne sais pas…il n’y a que moi que ça choque ou c’est juste définitivement n’importe quoi ? Jamais aucun chroniqueur présent sur ce site n’a rechigné au travail. Avec After Bit, nous avons fait de gros changements dans la saison 2 : nouvelles têtes, nouvelle présentation, nouvelle formule, apparition de l’émission Cover, etc. Pour la saison 3, sur laquelle nous bossons activement depuis plusieurs mois, nous avions décidé d’aborder l’émission encore différemment, par arcs thématiques. Tous les chroniqueurs de ce site cherchent à se renouveler. La chute d’audience ne fait rire personne, et nous cherchons toujours à trouver une façon de capter un nouveau public. Mais il faut mettre les choses au clair : cette chute d’audience et la décrépitude de ce site qui est en train de l’amener vers les tréfonds du site à buzz, c’est entièrement de votre faute. Les chroniqueurs n’y sont pour rien. Nous supportons votre manque de respect constant (et le tien particulièrement) et le payons au prix fort. Ne même pas avoir la décence de nous répondre personnellement et honnêtement, c’est tout simplement ignoble. Pour mieux vous faire comprendre, amis lecteurs le quotidien d’un chroniqueur, quelques détails. (ce que je dis s’applique à After Bit, mais aussi, j’en suis sûr, à toutes les chroniques). Voici comment se crée un épisode d’After Bit : 1 / On joue aux jeux, à TOUS les jeux, et on les dissèque en cours de partie en prenant des notes d’analyse musicale. 2 / On fait une seconde analyse, en dehors du jeu, avec la BO, une analyse comparative. 3 / On écrit l’épisode, de la façon la plus claire et recherchée possible. 4 / On enregistre les voix off 5 / On fait le mixage audio 6 / On fait tout le montage des voix off, montage qu’on essaie toujours de rythmer intelligemment avec la musique. Si besoin est, on crée des schémas explicatifs pour plus de clarté. 7 / On démarre le tournage des plans 8 / On crée la Cover associée à chaque épisode, avec enregistrements, édition des partitions, etc. 9 / Mixage du son des plans 10 / Montage de ces mêmes plans, puis incrustation des titrages 11 / Création des bannières et autres vignettes 12 / Vérification de l’épisode 13 / Upload Je vous épargne les étapes intermédiaires. Pour tout ce boulot, qui représente environ 60h par semaine pour 4 épisodes par mois, nous touchons, avec Valentin, 450€ net par mois. Alors, non, on ne va pas parler de gros sous dans tous les sens, mais je pense qu’il était intéressant de le noter. On a pas de vacances (là, on travaillait constamment sur les prochains After Bit avec Valentin), jamais un seul mot sympa de ta part, Rivaol, alors je vous laisse imaginer le niveau de tension qui s’installe en travaillant depuis près de 2 ans 60h par semaine pour 450€ par mois. A cette problématique de temps et de fatigue, on nous a répondu : « si ça ne vous va pas, vous pouvez partir », ce qui vous indique à quel point JVC tient au fameux « talent de ses chroniqueurs ». Il me paraît très facile de venir sur un forum se donner une image sainte, mais la vérité est bien différente. Depuis de nombreux mois maintenant, (voire années) nous faisons part CHAQUE semaine des nombreux problèmes rencontrés. Et jamais les choses n’évoluent du côté du site. On nous demande de nouveaux concepts à créer en 2 semaines, alors que ça fait des mois qu’on ne nous donne aucune réponse sur tous les problèmes les plus évidents : – Il y a un peu plus d’1 an, il était négocié que les chroniques devaient rester en accroche du site 24h minimum. Aujourd’hui, on oscille entre 3h et 5h. Engagement non tenu, donc, et qui enlève toute visibilité aux chroniques. Cela fait plus de 6 mois que nous le signalons sans AUCUN changement. – La page facebook de jvc, comptant plus de 300 000 abonnés, et gérée façon Pure People par Webedia NE RELAIE PAS les chroniques…On nous enlève donc aussi notre visibilité sur les réseaux sociaux. Mais c’était déjà le cas avant le rachat du site, c’est juste que ça s’empire. Ça fait maintenant plus d’un an qu’on réclame d’être relayés, et pour seule réponse, on a : « ça se partage pas bien, les chroniques »… Le lecteur est d’une qualité déplorable, nous le signalons chaque semaine depuis de nombreux mois. Les gens partent du site pour voir les vidéos sur Youtube parce qu’ils ne peuvent pas les voir sur jvc… – Le dénigrement constant des chroniques par la réalisation des vidéos internes au site (versus, les top 10, etc) nuisent là aussi à l’image et à la visibilité de nos chroniques. Vous osez comparer, sans aucune vergogne, des chroniques faites à la va-vite et ne cherchant aucunement à apprendre des choses à votre lectorat, aux chroniques sur lesquelles nous travaillons toujours d’arrache pied. Je ne remets pas en cause l’existence de ces vidéos, mais la façon dont vous les mettez en avant par rapport aux nôtres. Eh oui, faire des Top 10 des plus gros boobs du jeu vidéo, ça apporte plus de clics que de s’emmerder à écrire une chronique instructive… – la surabondance de news empêche toute visibilité des chroniques là aussi. Même le travail des rédacteurs est dénigré par cette surabondance. – Jamais le lien n’est fait entre vos news, tests, dossiers, etc, et nos chroniques. Nous le signalons là aussi constamment, et ne sommes bien sûr jamais écoutés. (je pense que vous commencez à le saisir) Nous savons très bien que cette situation ne changera pas, parce que c’est toujours le cas. Soit vous ne nous répondez pas, soit vous nous faites des promesses qui ne sont jamais tenues. (comme celle de nous dire que tout serait réglé avec respawn, par exemple…) J’en viens donc à la question de l’image du site. Quand nous sommes arrivés sur jvc en 2013, il y a avait des problèmes, certes, mais il y avait encore une vraie ambiance d’équipe. On pouvait discuter avec vous, quelqu’un se chargeait de nos soucis, on avait l’impression d’être correctement considérés, malgré nos très faibles revenus. On s’y accommodait à ces revenus, tout simplement parce qu’on était fiers de travailler pour jeuxvideo.com. Mais aujourd’hui, nous n’existons plus sur ce site. Toute l’ambiance d’équipe a disparu et la ligne éditoriale, de l’avis même de vos lecteurs, est simplement catastrophique. Alors oui, vous voulez faire du pognon, quitte à bousculer tout ce qui est sur le passage, et le peu de valeurs qui vous restent. Vous savez très bien que les chroniques sont presque le dernier ilot de noblesse du site, qui tombe de plus en plus dans la facilité du site à buzz. Les news sont mal rédigées, les infos non vérifiées, mais tout est fait pour générer du clic. Avec After Bit, notre position est claire : jamais nous ne sacrifierons la qualité de nos émissions au profit du nombre de clics. Nous considérons que les commentaires des utilisateurs du site sont aussi importants que ces fameux clics. Lisez donc les commentaires sous nos chroniques et revenez nous dire que la qualité est à remettre en cause. Et pourtant, comme nous sommes connement gentils, nous l’avons toujours fait, cherchant constamment à améliorer notre formule. Aujourd’hui c’est fini, nous sommes peut être cons, mais nous avons un minimum d’honneur. Nous n’accepterons pas vos conditions et caprices délirants, et nous ne nous soumettrons plus à votre manque de respect. Pour toutes ces raisons, permets moi, Rivaol, de te présenter la démission de l’équipe d’After Bit. Cordialement.

Depuis, d’autres chroniqueurs sont montés au créneau. Notamment le créateur de ma chronique préférée, “Parlons peu, parlons pub”, qui a publié ceci sur facebook :

Holà ! En ce moment une petite politique vient d’éclater sur jeuxvideo.com concernant l’avenir des chroniques. Je vous le met en lien ici : http://www.jeuxvideo.com/…/42-99-40420475-1-0-1-0-petit-cou… En ce qui nous concerne, nous avons demandé a arrêter Parlons Peu Parlons Pub depuis hier. Vu qu’on a toujours pas eu de contrat, on a pas pu déposer de démission, mais c’est tout comme. Une réunion entre les membres de Parlons Peu Parlons Pub aura lieu pour savoir ce qu’on fait par la suite. On a plusieurs projets en tête, mais je peux vous assurer que PPPP ne mourra pas et continuera ailleurs 🙂 Bise à vous les gens !

Publié par Parlons Peu, Parlons Pub le mardi 28 juillet 2015 Le soucis, c’est que toutes ces nouvelles interviennent dans le cadre de restructuration du site, du notamment à son rachat par Webedia. Ce nom vous dit quelque chose quelque chose ? Souvenez-vous… Le rachat de jeuxvideo.com pour 90 millions d’euros… Une nouvelle qui avait fait le tour du web ! Et bien c’était eux ! Mais avant d’aller plus loin, qui est Webedia ? Webedia, c’est juste le numéro 1 du web en France. Leur fondateurs, Cédric Siré et Guillaume Multrier, possèdent ainsi les marques Allociné, la série de site Pure (PurePeople, PureTrends, PureFans etc…), Terrafamina ou bien encore 750g, second site de cuisine en France derrière Marmiton. En ajoutant Jeuxvideo.com à son portefeuille, Webedia cherche simplement à avoir encore plus de visiteurs, en ne se cassant pas la tête en créant un nouveau site (bien qu’IGN FRANCE ait été lancé en parallèle, mais je pense qu’ils ont vite compris qu’il est très difficile de pénétrer ce marché) en traitant le jeu vidéo comme du divertissement pure, sans passion, sans analyse du média, et c’est là que ça coince avec notre communauté. Jeuxvideo.com, c’était, en 2013, 6 millions de visiteurs par mois. A titre de comparaison, Otakugame.fr, c’est environ 60.000 visiteurs uniques/mois. Lorsque l’on fait le parallèle avec les 21,2 millions de visiteurs/mois revendiqués par le groupe Webedia, on se rend compte que c’est loin d’être négligeable. Pour 90 millions d’euros, Webedia à augmenter son nombre de visiteurs de 28% d’un coup ! Quel intérêt pour eux s’ils n’aiment pas le jeu vidéo me direz-vous ?

Pour bien comprendre l’état d’esprit de Cédric Siré, je vous invite à regarder cette vidéo :

Le plus flagrant est le manque de respect pour le média en lui même, parfois même appelé jeuxvideo.fr par Cédric (à noter que jeuxvideo.fr a fermer ses portes dernièrement, suite à une décision du groupe M6Web), et sa façon de voir les choses : People. Clics. Buzz. Ce n’est pas un site d’information, mais un site de divertissement. Il le dit clairement… A partir de là, quel sera l’avenir de jeuxvideo.com ?

SuzuKube, t’y vas pas un peu fort ?

Je fais ce que je veux, il n’y a pas de censure ici 😉 ! Blague à part, un lecteur de jeuxvideo.com (malheureusement, je ne sais pas quel est son pseudo) a imaginé à quoi ressemblera, pour lui, jeuxvideo.com à l’avenir :

Prochaienment, sur Jeuxvideo.com

Prochaienment, sur Jeuxvideo.com

Alors bien sûr, c’est de l’humour mais… Il n’est pas si éloigné que cela de la vérité. On peut remarquer qu’il a mit un Gaming Live avec Cyprien… Et bien sachez qu’il se dit dans le milieu que Webedia voudrait justement racheter (Merci à @Jeanouillz pour l’information) Mixicom, qui n’est qu’autre que la maison qui produit… Cyprien !

Un échange sur Youtube à propos des rumeurs sur cette transformation (à lire de bas en haut)

Un échange sur Youtube à propos des rumeurs sur cette transformation (à lire de bas en haut)

Vous vous demandez toujours en quoi jeuxvideo.com pâtira de cela ? La raison est assez simple : Il y existe princiapalement deux formes de rémunération par la publicité :

  • Le CPM, c’est à dire le Coût Pour Mille affichages (On vous rémunère une somme X pour 1000 affichages),
  • Le CPC, c’est à dire le Coût Par Clic (On vous rémunère pour chaque clic que l’internaute aura fait sur une publicité donnée),
  • En marge de celà, vous avez d’autres formes de publicité plus rare :
    • L’affiliation, où vous gagnez un pourcentage de ce que l’internaute achètera via votre site (en gros, vous êtes commercial pour l’enseigne en question),
    • Et enfin la publicité avec un coût fixe mensuel, ou par publication (mais ça reste des cas très rares).

Pour augmenter le nombre de pages vues, une des technique utilisée dans le web est la multiplication de news. En effet, XX courtes news par jour (donc potentiellement un internaute générera XX vues) valent mieux qu’1 ou 2 longs et soignés dossiers par jour (où l’internaute ne générera qu’une à deux vues au final). Pire encore, les “TOP 10” permettent en une seule news de générer 10 pages vues par l’internaute (en mettant, bien entendu, le numéro 1 en dernière position) ! C’est la phase actuelle dans laquelle jeuxvideo.com semble être actuellement : Augmenter le nombre de pages vues par visiteurs, mais également les placement publicitaire au sein de ces news. Du coup, les dossiers et les chroniques, sont reléguées au second plan, car pas assez rentable en terme de nombre de vue. Et sur les vidéos, ce n’est guère mieux : celles de After Bit, disponibles sur Youtube, affichent en moyenne moins de 3000 vues par vidéo (sur Youtube, la moyenne est plus haute sur jeuxvideo.com), et c’est clairement insuffisant pour être rentable (Ce sont des chroniques de niche). L’image du site en prends un coup, les utilisateurs historiques sont mécontents, et les chroniqueurs se sentent (à juste titre) lésés…

Tu nous parle de première phase, il y aura donc une seconde phase ?

Oui, bien sûr ! La seconde phase, c’est d’augmenter les publicités en CPC (Google Adsense par exemple) ! Et pour comprendre où je veux en venir, il faut un peu mieux comprendre les internautes actuels de jeuxvideo.com. Les joueurs ont un profil de technophile avancés. Ils sont habitués avec la publicité et les formats de pubs sur Internet : Ils les ignorent donc de façon presque naturelle. Pire encore, certains d’entres eux utilisent des logiciels tels que Adblock pour totalement supprimer les publicités de leur navigateur… Ce n’est donc pas une bonne cible, puisque le taux de clic sera très bas, bien plus que celui qu’on peut trouver sur un site comme PurePeople par exemple.

Un exemple d'article de publicité affiliée qui fait actuellement débat sur jeuxvideo.com

Un exemple de publicité affiliée sous forme de news qui fait actuellement débat sur jeuxvideo.com

Les enfants, eux, (Ou ceux qui ont en général moins de 16 ans), sont novices en la matière. Ils ont tendance à cliquer un peu partout, par curiosité. C’est la cible principale de Cyprien ou Squeezie, et pour le CPC, c’est la cible idéale ! Le but de Webedia sera donc d’attirer ce public sur jeuxvideo.com, pour augmenter ses revenus en CPC et pour cela, quoi de mieux que de vulgariser l’information et d’y inclure leur idole préférée ? Cela permettra non seulement de récolter les revenus issus de Youtube et concernant ces “stars” (car oui, les Youtubeurs sont devenus des stars chez les plus jeunes, vous pourrez le constater sur ma news sur Yandere par exemple…), mais aussi ceux des publicités placées autour des vidéos en questions… Sans compter la possibilité de faire des vidéos visibles uniquement via le lecteur maison de jeuxvideo.com : Jackpot !

Cyprien a grandement participé à la renommée du site JeuxActu.com

Cyprien a grandement participé à la renommée du site JeuxActu.com

Quelques statistiques commentées pour la route…

OscarLeMaire, de Gamekult, a sorti aujourd’hui des chiffres très intéressant concernant l’audience des 4 principaux sites de jeu vidéo :

Pour vous simplifier la tâche, je les ai uploadé sur Otakugame.fr :

Evolution de l'audience des 4 plus grand sites de jeux vidéo en France

Evolution de l’audience des 4 plus grand sites de jeux vidéo en France

Tout ce que l’on peut dire, c’est que jeuxvideo.com, malgré la chute de fréquentation (on parle quand même de près d’un million de visiteurs perdus depuis janvier 2014, et même 2 millions depuis 2013 !), continue d’écraser la concurrence sans merci…

Evolution de l'audience des sites de jeux vidéo en France en excluant le mastodonte jeuxvideo.com

Evolution de l’audience des sites de jeux vidéo en France en excluant le mastodonte jeuxvideo.com

Sans jeuxvideo.com, on se rend compte du déclin de jeuxvideo.fr, qui, en seulement quelques mois, est passé de la seconde place à la 4 ème place des sites de jeu vidéo, expliquant par la même leur fermeture par M6Web

Evolution de l'audience des entre Janvier 2014 et mai 2015

Evolution de l’audience des entre Janvier 2014 et mai 2015

Enfin, notons la jolie performance de Gameblog, qui est le seul site de jeux vidéo à avoir vu son audience progresser de 165%, probablement grâce à une ligne éditoriale désormais plus orientée High-Tech et permettant d’attirer des visiteurs qu’ils ne touchaient pas jusque là. On peut également supposer qu’ils ont récupérer une grande partie de l’audience de jeuxvideo.fr.

Et donc ta conclusion sur cette affaire ?

La presse du jeu vidéo est en pleine métamorphose. Gameblog.fr va chercher des visiteurs en dehors du monde du jeu vidéo en s’ouvrant à l’High-Tech et au divertissement en général (et les chiffres leurs donnent raison, avec +66% de visiteurs grâce à cette politique). Jeuxvideo.fr a fermé ses portes, et Gamekult.com tente de se relancer avec une formule payante. Pour jeuxvideo.com, son rachat est synonyme de métamorphose, qui ne plaira pas à tous certes, mais qui satisfera une partie du public pour lequel le site se réoriente. Mais n’oubliez pas : Internet est synonyme de liberté, de partage. Il existe millions d’amateurs de jeux vidéo dans le monde pour échanger avec vous, même si ce n’est pas dans votre langue. Fouillez. Fouinez. Et surfez sur Internet. C’est l’occasion où jamais de découvrir ce qu’il se passe en dehors des frontières des mastodontes du web 😉 !

Un peu plus loin…

Ceux qui veulent en savoir plus du point de vu des chroniqueurs, je vous invite à regarder le message de remerciement d’After Bit :

Ainsi qu’une (longue) vidéo de Globtopus (le fond de l’affaire) concernant l’affaire Webedia toujours, nous donnant pas mal d’informations très interessantes sur cette affaire :

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d’Otakugame.fr !

You may also like...

49
Poster un Commentaire

avatar
17 Fil des commentaires
29 Réponse à la discussion
0 Followers
 
Les commentaires avec le plus de réactions
Le commentaire le plus populaire
16 Commentaires de l'auteur
Nindo64MaxouJipayJPSuzuKube Commentaires récents de l'auteur

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de
Liquidashi
Redac'

Jeanne! Au s’cours!!
Papier intéressant.

Jeanouillz
Invité
Jeanouillz

Super article ! =)
L’avenir de JV.COM est très franchement flippant, à contrario, le site d’actualité générale Le Monde a ouvert sa rubrique jeux-video avec des articles assez longs et travailler. Et comme le site ne se base pas uniquement grâce à leur section JV, ils peuvent se permettre de fournir un tel travail. On ne peut que les inciter à continuer 😉

Aeons
Habitué

ca me fait mal au cul de voir que la meilleur évo, c’est gameblague …
full news à click ce site… tu vois une infos intéressante sur 25 merdes autours …

c’est le site du jeux videos …
bref, je commence à partir de plus en plus voir les sites étrangers qui ont encore un minimum de professionnalisme et qui parlent jeux videos et uniquement jeux videos et pas du cul de la dev du jeu X ou Y en premier lieu et en première page …

Florent Paret
Invité
Florent Paret

Bon article 🙂

Rémi Touja
Invité

Etonnant de vouloir toucher une cible qui n’a pas de pouvoir d’achat…

Ton analyse n’aborde que la quantité de l’audience, mais pas sa qualité. Sur une logique de pub au CPC basique, cela suffit. Mais les annonceurs (principale source de revenus de JV.com) se base aussi sur le type de visiteurs du site : Age – Sexe – CSP – Centre d’intérêts

Attirer un ado de 16 ans d’un milieu rural vivant dans un foyer de classe populaire intéresse beaucoup moins un annonceur qu’un cadre trentenaire actif, avec du pouvoir d’achat.

C’est sûrement pour ça que depuis les débuts de la presse JV, les annonceurs sont quasi exclusivement des acteurs du marché JV. On trouve peut d’acteurs d’autres secteurs (mode – cosmétique,…) Même le high tech est très peu représenté. D’où la volonté de certains de diversifier leur ligne éditoriale qu’il leur permet d’attirer un nouveau public, et avec lui de nouveaux annonceurs.

Tu dis qu’un ado de 16 ans cliquera sur des pubs car moins averti que nous, internautes expérimentés, mais combien de temps. Il deviendra lui aussi rapidement un utilisateur alerte et ignorera cette pub (Jakob Nielsen disait bien qu’il ne faut pas se préoccuper de l’internaute novice car il ne le restera pas). Adblock, désintérêt pour la pub, baisse constante des revenus publicitaires, la stratégie du modèle de JV.com (et de tous les sites basés à la démarche similaire) a déjà atteint ces limites. La vidéo d’anticipation d’1dropdanslamare l’explique plutôt bien : https://www.youtube.com/watch?v=81rTkCGTM4Y

Il me semblait cependant que JV.com avait compris que la qualité de l’audience était aussi importante, même plus, que sa quantité. Ils font partis des premiers à avoir investi sur des chroniques d’auteurs, moins grand public. Ce type de contenu donne de la crédibilité à une rédaction, surtout auprès de ceux que les investisseurs visent.

Malheureusement, l’histoire soulevée dans ton article semble montrer le contraire.

Darky
Invité
Darky

Salut, je suis modérateur du site, et contrairement à ce que tout le monde dit, ce n’est pas une censure.

Déjà, l’idée de flooder dans les commentaires un pavé que les 3/4 n’ont même pas lu est tout simplement puérile. Sur Twitter, At0mium lui-même dit que c’est inutile, et que ce n’est pas comme ça qu’il faut défendre les chroniqueurs.

Tous ces commentaires sont supprimés pour hors-sujet et flood, et pas parce qu’ils dénoncent une vérité dérangeante, preuve à l’appui ; les messages sur le sujet d’origine ne sont pas effacés.

Après, évidemment, le site est en (très) mauvaise pente, mais je voulais juste clarifier ce détail.

Nefra
Invité
Nefra

Darky

Mon chéri c’est bien ce qu’on appel de la censure, d’entraver la liberté d’expression,flood ou pas(et du flood est généré par un seul auteur, quand cela remonte de milliers de lecteurs…clients pardon cela s’appel un mouvement.

Et bien sur que c’est pour entraver cette vérité dérangeante.

Car bizarrement les posts qui alimentent la guerre des console sur les “news”en temps normal et qui apportent de la violence entre lecteurs qui ont des consoles différentes ne sont JAMAIS supprimés pour flood/hors sujet (et pourtant s’en est carrément du hors sujet) ou insultes, pourquoi????
CAR CELA GENERE DU CLIC EN MASSE(d’où les news “putaclic”)

Preuve à l’appui; le sujet original, si on n’a pas le lien, est introuvable et son auteur, a été banni de JV.com(vous pouvez vérifier): http://www.jeuxvideo.com/news/436430/la-fin-de-afterbit-et-une-chute-des-chroniques.htm

lulumorue
Invité
lulumorue

est ce que l’on peut penser à un retour des magazines de jeux vidéos papier ?

Rémi Touja
Invité

Game, JV, Canard PC, Pix’n’Love, Third Edition,…

ryoma66654
Invité
ryoma66654

moi perso je m’en fous et je m’explique, suffit prendre les vidéo avec les marionnettes “parlons peu parlons pub”, ça ne marché pas, supprimé, personne ne rouspète; “after bit” que je trouve encore plus chiant et nul ne marche pas, jvc leur dis trouve un nouveau truc ou c’est fini. Il donne un ultimatum, une chance de continué il ne supprime pas direct.
Parce que c’est facile de critiqué JVC mais sans eux je sais pas si beaucoup des “lecteurs” de JVC aurait eu connaissance de vos travaux. J’ai lu un commentaire qui disais que vous étiez payer 450€ un tiers de salaire comme un stagiaire, mais allez mettre vos vidéo sur youtube, sur un site que vous aurez vous même créer et on verra si vous toucheriez plus.

Raejin
Invité
Raejin

Flooder chacunes des news du site n’est pas une solution.

Un #BringBackJVC est lancé en @WebediaFR sur Twitter. Il fera peut être réagir directement Webedia qui sera forcé de communiquer sur le sujet.

Raejin
Invité
Raejin
Binot
Invité
Binot

Très bon dossier, complet, parfait.
J’y vois plus clair sur le pourquoi du comment :).
Merci à toi, en espérant que toi aussi tu drainera un peu de population qui partent de jvc

JP
Invité
JP

Je suis client de JVC depuis pratiquement le début et le niveau a franchement baissé,je suis aussi par principe un client fidèle,mais surtout adepte d’objectivité et d’efficacité,ce qui me poussera peut être a aller voir ailleur. Quoiqu’il en soit,sachant que je n’ai pas pour habitude de participer aux commentaires,je tenais sincèrement a te remercier pour ton dossier,que jái trouvé excellent et surtout très bien argumenté,tu m’a élucidé sur de nombreux points. 😉

Maxou
Invité
Maxou

Bel article qui met bien les choses au clair.

Au risque de passé pour un vieux kon réac (je n’en suis point un IRL, rassurez-vous braves gens, bien que je n’aie rien contre les vieux kon réac), c’est flippant ce que devient internet… Je suis peut être pas objectif du tout, attention, mais quand j’ai connu internet ado fin 90 début 2000, c’était vraiment un outil de partage (et je ne parle pas de cet espèce de voyeurisme narcissique des réseau sociaux actuels), je voyais vraiment ça comme un havre, où t’avais la paix, tu faisais ce que tu voulais, personne, et surtout pas le monde de tous les jours et les grandes personnes avec leurs règles, leur morales à la con ne venaient te marcher sur les pieds, tu pouvais rencontrer des gens à la foi comme toi, et complètement différent de ceux que tu avais l’habitude de côtoyer au quotidien… Bref, c’était magique, mais c’est sûrement la nostalgie qui parle…
Ce qui est sûr, c’est que maintenant, avec la numérisation de l’économie, comme qu’ils le disent à la Téloche, toutes les dérives du monde “réel” se retrouvent, amplifiées, sur le Net…
Internet s’est fait bouffé par la pub, par la cupidité, bref, ça ne m’empêche ni de dormir, ni de surfer, mais c’est triste que l’esprit pionnier du “début” (enfin, pas vraiment le début, mais je me comprends) se soit fait remplacer par un esprit de requin capitaliste.

Je ne suis pas un Vieux Kon Réac comme je le disais, mais peut être un peu un Hipster malgré moi. Je l’écris haut et fort: je préférais l’époque où internet était un refuge de passionnés, et non plus un bien de consommation grand public. (wah, ça sonne vachement péteux quand même)
Mais là où t’as raison, c’est que cela doit nous encourager à sortir une fois de plus des sentiers battus, à redécouvrir ce Net, a ne plus se comporter en CONsommateurs paresseux et casaniers, parce qu’Internet, ce n’est pas la TV, et ça ne doit pas devenir comme la TV. Internet ne pense pas à notre place, n’agit pas a notre place, ce qui est magique avec Internet et que n’a pas la TV, c’est que c’est nous qui avons le contrôle. Si ça merde, c’est VRAIMENT de notre faute. Donc vous n’aimez pas JV? Ne cliquez pas sur leur news “putes à clique” (j’aime pas ce terme mais il est assez évocateur). C’est aussi simple que ça. Si ça ne marche plus, ils s’adapteront ou disparaîtront. Darwinisme. Vraiment, ne vous laissez pas faire, même si c’est contre-intuitifs au début. N’ayez pas peur d’aller sur des sites plus “petits”, ce n’est pas forcément moins fiable ou moins à la page, au contraire. Y’a des tonnes de super sites anglosaxon aussi… Des trucs vachement critiques, construits, qui proposent une vraie réflexion… Le mieux, c’est d’avoir de la “bonne” curiosité (parce qu’il y a de la mauvaise, sur Internet, mais c’est un autre débat).
Donc pour récapituler, c’est flippant, c’est triste de voir les choses que l’on appréciait tomber dans la décadence, mais les gens n’ont que ce qu’ils méritent et on a encore, heureusement, le pouvoir de choisir et de changer les choses.

Voilà, c’était la logorrhée du soir, bonsoir.

Jipay
Invité

Un commentaire juste pour te félicité sur ce beau travail ! Super dossier !

Nindo64
Invité
Nindo64

Excellente analyse l’ami. J’avais vu justement le live de GlobtopusGame avant de lire ton article. Ca en dit long sur la situation du site et de la presse en général. J’ai bien l’impression qu’on ne pourra pas y faire grand chose malgré le soutien des lecteurs. Les médias sont beaucoup trop puissants et ca me fait peur. J’espère qu’on en arrivera jamais là sur Gamekyo car c’est le seul site JV que je fréquente régulièrement avec Gamekult de temps en temps…Toi même tu sais x)