Scarlet Nexus
Scarlet Nexus
0
Share

Avis #42 : Scarlet Nexus, un véritable animé à la sauce JRPG !

Bon, j’avoue. Pour ce jeu, je m’étais dis que j’écrirais un bon gros test à la fin du mois de juillet, mais après un peu plus d’une heure de jeu, je brulais d’envie de vous rédiger ce petit papier. Car il fait partie de ces jeux avec lesquels j’ai eu une connexion immédiate, inexplicable, une irrésistible envie de continuer l’aventure sans lâcher la manette… Et ça fait du bien de retrouver une certaine passion pour un jeu. Vous savez, un peu ce feeling que l’on a avec un Bayonetta ou un Nier Automata

Scarlet Nexus, quand le JRPG devient un animé…

Scarlet Nexus est donc un action RPG qui se déroule dans un Japon futuriste. Et la première chose que j’ai à vous dire, c’est de bien sélectionner les voix japonaise en début de partie (il y a également un doublage en anglais). Le doublage est juste excellent, les acteurs sont à fond dans leurs rôles, exactement comme dans un animé ! Et cela contribue à profiter des scènes à la “Visual Novel” de la meilleure des façons possibles, apportant un côté “manga interactif” au titre ! Mais ce n’est pas tout, car on a également droit à quelques scènes en film d’animation (enfin calmez-vous, c’est surtout le générique qui a droit à ce traitement de faveur) mais également à des cut-scenes très inspirées par l’univers des animés… C’est un véritable régal, d’autant plus que le tout est enrobé de magnifiques musiques néo-futuristes qui collent parfaitement à l’action ! D’ailleurs, un animé Scarlet Nexus sera disponible sur Wakanim, et je ne peux que vous recommander de d’ors et déjà regarder le premier épisode, disponible gratuitement sur Youtube !

Et en plus… c’est fun !

Je ne vais pas forcément vous en dire plus sur l’histoire, assez classique. Il y a des “Autres” qui attaquent la ville et le personnage que vous incarnez, qui est Kasane, soit Yuito, est une jeune recru(e) de la BEA qui devra y faire face, au cours d’une intrigue qui est, ma foi, fortement bien contée (vous imaginez bien qu’avec une série animée derrière, il fallait une narration solide). Mais laissez-moi me concentrer plutôt sur le gameplay du jeu. Et c’est conforme à ce que proposait la démo, à savoir des combats “à la Bayonetta” comme je les aime, avec un système d’esquives parfaites ralentissant le temps, des combos (malheureusement, je les trouve limités et moins souples que dans Bayonetta, à voir comment cela va évoluer) et surtout la possibilité d’utiliser la télékinésie pour balancer des éléments du décor dans la tronche des “Autres”… Tout un programme ! Même s’il ne faut pas non plus s’attendre à une révolution : on est bien face à un RPG, vous ne pourrez utiliser que les éléments du décor prévus par les développeurs et vous ne vous baladerez pas dans une ville en monde ouvert comme bon vous semble… Ce qui me dérange le moins du monde : à l’image d’un Persona 5, c’est bien l’ambiance générale du jeu qui prend aux tripes, et je dois vous avouer que bouffer de l’Open World dans tous les jeux, avec des quêtes Fedex, n’est pas toujours ma tasse de thé… Parfois, se faire prendre par la main, ça a du bon ^^ !

Et avec tout cela, j’ai même oublié de vous parler de… l’essentiel ?

Ah l’aspect technique. Une chose qui fascine les jeunes joueurs actuellement, et qui pourtant passe au second plan chez moi. Au niveau de la direction artistique du jeu, c’est simple, elle est juste sublime. Le design si particulier des monstres, mêlant éléments humanoïde, animal et même des objets du quotidien, fascine et surprend, surtout à l’heure actuelle où beaucoup de jeux se ressemblent et évitent les grosses prises de risque.

Le Cel shading, lui, me rappelle un peu le travail effectué sur Code Vein, un autre jeu de Bandai Namco que j’adore, mais qui lui nage sur le versant Dark Souls de la marque. Il renforce la sensation de jouer à un animé (ça me rappelle un peu les Tales Of) et, combiné à de très jolis reflets sur les vitres et les flaques (pas de Ray Tracing ici), cela donne un aspect très futuriste à l’ensemble, avec des couleurs particulièrement équilibrées… C’est juste grandiose !

Pour ceux qui sont intéressés par des chiffres, sachez que j’ai une GTX 1660 TI, un Core i5 9400F et 16 Go de Ram, le jeu tourne à la perfection en 1080p 60 fps avec toutes les options à fond, les doigts dans le nez… Je suis aux anges !

Et… ce n’est pas que je ne vous aime pas mais… Je vais m’arrêter là pour ce premier avis. J’y retourne là, j’ai trop envie de continuer mon aventure avec Kasane, ma nouvelle Waifu.

Note à moi-même : il faut que j’arrête de changer aussi souvent de Waifu ^^ !

Visitez notre boutique de jeux vidéo !

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

S'inscrire
Notification de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Les retours
Voir tous les commantaires
Available for Amazon Prime