Avis #7 : Octopath Traveler sur Switch, l’hommage aux JRPG de l’ère SNES !

Octopath Traveler
Octopath Traveler dispose d'un charadesign très agréable !

Avis réalisé à partir d’une version commerciale, achetée sur Amazon. Captures d’écran et vidéos maison.

J‘avais commencé à écrire une série d’avis en début d’année que je n’ai pas continué depuis le mois d’avril dernier ! Ce n’est pas que je n’y tiens pas, mais simplement que j’ai eu beaucoup de retard au niveau de mes tests, et qu’en plus, je suis parti à l’E3, où j’avoue n’avoir pas fait que travailler… Et aujourd’hui, en jouant à cette petite perle qu’est Octopath Traveler, j’ai voulu vous en parler, mais sans écrire le test qu’il mériterait, mais je manque crucialement de temps…

Ce que j’ai aimé dans Octopath Traveler

  • La mise en scène visuelle – Alors oui, c’est encore une forme de pixel art… Mais le fait que celui-ci s’intègre dans un univers 3D, lui donne une patte graphique unique ! C’est un peu à l’image du travail qui avait été fait sur les superbes Bravely Default et Bravely Second, et c’est juste superbe ! De mon côté, c’est surtout les magnifiques effets de lumières (avec gestion des ombres en 3D) et de profondeur de champs qui m’ont le plus impressionné, apportant au titre de la modernité. Cet univers rétro est si particulier (on dirait un livre animé) qu’il ne pourra vous laisser indifférent !
  • Les musiques ambiance rétro – Quand je sifflote les musiques d’un jeu, c’est bon signe ! Très travaillées, les musiques de combat et d’exploration restent dans la tête et ont vraiment cette sonorité “Octopath Traveler”. Une excellente chose, tant il est aujourd’hui difficile de se démarquer sur ce point ! Notez au passage que certains passages sont doublés en japonais et en anglais, avec une excellente qualité !
  • Des combats passionnants Octopath Traveler vous propose d’incarner 8 personnages différents, avec chacun leurs aptitudes ! Du professeur à la prêtresse, en passant par la marchande, vous pourrez appréhender les combats de différentes manières ! Préférez vous scanner vos ennemis pour découvrir leur failles ? Leur voler des objets à utiliser contre eux ? Recruter des villageois pour combattre à votre place ? Tout cela est possible ici ^^ !
  • Le système narratif – Octopath traveler raconte les chemins de la vie de 8 héros (d’où le nom) qui se croisent sur la même carte ! Ils ont chacun leur objectifs et sont indépendants les uns des autres, leurs rencontres n’étant du qu’au hasard (même si techniquement le jeu vous pousse à aller vers certains héro via le niveau des ennemis environnant) ! Du coup, le système narratif est assez spécial : à chaque fois que vous rencontrez un nouveau héro, vous commencez à faire le premier chapitre de sa quête. Une fois faite, le héro est inclus à votre groupe, et c’est à vous de choisir quel seront les prochains objectifs, selon vos propres affinités ! Allez vous continuer à croiser d’autres héros, ou terminer les chapitres du nouveau venu ? Notez que l’on voit dès le départ sur la carte l’emplacement de tous les héros, évitant les surprises ^^ !

Ce que je n’ai pas aimé dans Octopath Traveler

  • Les histoires pas toujours très passionnantes – Qui dit 8 histoires sans liens entre-elles dit également histoires pas forcément passionnantes… Entre le professeur à la recherche d’un livre perdu, de la marchande qui veut se venger des pirates qui pillent son village ou de la prêtresse qui fait son pèlerinage, chacune des histoires est très banale. Si on aime le côté “8 JRPG en 1”, on apprécie moins le manque de rebondissement de chacun de ces “mini-RPG”. D’autant plus qu’il y a pas mal de blabla à lire !
  • Le framerate bloqué à 30fps / 720p – Si le jeu est magnifique, je n’en dirais pas la même chose pour sa fluidité… Réalisé en Unreal Engine 4, le jeu utilise beaucoup de ressources sur la Nintendo Switch. Le jeu étant un RPG au tour à tour, la vitesse d’affichage n’est jamais gênante, mais on aurait aimé avoir un jeu de base tournant à 60 fps plutôt que 30… Ca lui donnerait un cachet encore un peu plus old school, avec le feeling des jeux 60Hz de la SNES ! Surtout que le jeu tourne, en mode “dock”, en 720p, ce qui lui donne un aspect un peu flou sur un écran 4K… Et le comble, c’est qu’en mode portable, le jeu passe en 1024×576, ce qui fait que là encore, le jeu n’est pas aussi fin qu’il aurait dû l’être !

Verdict

Si vous avez connu Final Fantasy jusqu’à son 6 eme épisode, Secret of Mana ou bien tout simplement la série des Bravely Default, n’attendez pas une seconde de plus et filez acheter cet Octopath Traveler ! Si l’on excepte que le jeu ne tourne pas aux résolutions native de la Switch (c’est à dire 1080p en dock et 720p en portable), son seul véritable défaut serait à mon sens son prix… Une quarantaine d’euros serait plus judicieux au lieu des 60€ demandés actuellement ! Cela dit, plusieurs de nos partenaires le vendent à moins de 50€ 😉 ! Bref, une très bonne surprise pour ma part pour continuer cet été déjà bien entamé !

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d’Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de
%d blogueurs aiment cette page :