les 12 premières minutes de Inside, le digne successeur de Limbo !

Share

Achat sur­prise après avoir vu les notes du jeu autour du web, je me suis lan­cé dans Inside sans savoir de quoi par­lait le jeu, ni à quoi il res­sem­blait… Surprise totale donc ! Et je ne regrette pas une seconde : Pour un peu moins de 20€, ce jeu vous pro­pose entre 3 et 4h de poé­sie et d'ingénierie en terme de game­play assez inédit ! En fait, en y jouant, on se dit que Limbo n'était en fait qu'un brouillon de ce jeu… Grandiose ! Le test arri­ve­ra pro­ba­ble­ment plus tard sur le blog, mais je sais déjà que c'est un Must Have !

PS : Désolé pour la qua­li­té de la vidéo, j'ai vou­lu tes­ter le nou­vel Upload Studio de la Xbox One, et la vidéo a été réa­li­sée (et uploa­dée !) uni­que­ment en uti­li­sant la Xbox One (avec XboxDVR.com). Pas mal, non ? 😉

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fil des commentaires
0 Réponse à la discussion
0 Followers
 
Les commentaires avec le plus de réactions
Le commentaire le plus populaire
1 Commentaires de l'auteur
Tanaka Commentaires récents de l'auteur

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de
Tanaka
Invité
Tanaka

Comment faire un jeu poé­tique : noir, blanc, pluie, per­so de 2cm avec une camè­ra 100m à côté. TADA jeu poé­tique xD

Faut pas décon­ner c'est la faci­li­té, Ico c'était poé­tique, Shadow of colos­sus c'était poé­tique. Il n'y a qu'à regar­dé Louis Emile de Réac chez Usul tu va tout com­prendre. Un petit ruis­seau, un gars qui galop sur un che­val une petite brise et la …les oiseau s'envolent… Ca y est… C'est poé­tique xD

On est pas des pigeons ! Pognon = fric fric = pognon, ils pompent un jeu copié col­lé et ça va à la prod, 20€ pour 4h de jeu tu payer 5€ l'heure de jeu sérieux ou quoi ^^' C'est pas une borne d'arcade ici ala­la­la on va me dire c'est encore moi qui est de mau­vaise foi hein