Driveclub bike
DriveClub Bikes est-il un investissement intéressant ?

Test : DriveClub Bikes, les motos débarquent dans l’club !

Driveclub bike
DriveClub Bikes est-il un investissement intéressant ?

Test réalisé à partir d’une version commerciale, achetée via Playstation-Plus-Now.com. Captures d’écran maison.

Si tôt sorti, si tôt testé ! Annoncé en grande pompe lors de la conférence de Sony, avec une sortie juste après la conférence et surtout aucune fuite à propos de ce DLCs/Standalone, je ne peux qu’applaudir l’initiation d’Evolution Studio à ce niveau ! Entre deux tartines de Nutella, je me suis donc mis à la conquête des pistes de DriveClub, une moto (virtuelle) entre mes cuisses (là aussi virtuelles)… Alors, que ressort-il de ce DLC après 1h de jeu ?

Carjack Chiraq, Moto maintenant !

Fini les voitures ! Désormais, avec ce nouveau DLC, on peut sélectionner des motos ! Et pour ce faire, on passe par un nouveau mode de jeu, où l’on se retrouve dans un monde à part entière…

Les modes "Voiture" et "Moto" sont complètement scindés dans le menu.

Les modes « Voiture » et « Moto » sont complètement scindés dans le menu.

Conséquence, on ne peut pas mixer les courses voitures et de motos, comme dans Project Gotham Racing 4 (PGR4), mais qu’à cela ne tienne ! Cela n’enlève pas d’intérêt au jeu (je trouvais ça marrant dans Project Gotham, mais déséquilibré…). On recommence donc une nouvelle carrière, à travers 42 épreuves sur les pistes que l’on connait déjà, réparties sur 6 environnements !

Les épreuves de ce DriveClub Bikes sont hyper variées !

Les épreuves de ce DriveClub Bikes sont hyper variées !

Y’a rien de nouveau alors ?

Ben… Déjà, bonne nouvelle, je n’ai pas eu la sensation de me retrouver face au même jeu. Je m’explique : les motos ayant un angle de braquage digne d’un Antonov Russe (Merci @dukedino de m’avoir filé une culture aéronautique sans failles), combiné à une accélération et un freinage sans faille, on redécouvre littéralement chaque circuit ! Je ne vais pas revenir sur les graphismes, toujours aussi agréable à l’œil, mais je vais parler de framerate pour une fois.

Graphiquement, le jeu est toujours irréprochable, avec des effets de lumière à couper le souffle !

Graphiquement, le jeu est toujours irréprochable, avec des effets de lumière à couper le souffle !

Je n’aime pas beaucoup parler de cet aspect, mais avec les motos, on se retrouve très souvent aux limites de vitesses de défilement du jeu, donnant une sensation « accrocheuse assez étrange » à haute vitesse. J’ai l’impression que ce sont des pertes de frames (des micro lockage) et non des chutes de framerate… C’est assez étrange à expliquer, d’autant plus que je ne sais pas si c’est pas fait exprès pour accentuer l’effet de vitesse. Rien de gênant, juste qu’on se dit parfois qu’il mériterait bien un petit 60 fps ce petit DLC, vu comme ça speed en moto !

Qui dit DriveClub dit vitesse… Alors on drift !

Ou pas. Les drifts sont juste irréalisables en moto. J’ai beau essayer (et non je ne suis pas un noob), et c’est impossible. La moto reste droite sur sa trajectoire ! Alors n’y connaissant rien à la moto, j’ai quand même cherché, et oui, on peut drifter avec une moto

Tu vas drifter, oui ou m*rde ?!

Tu vas drifter, oui ou m*rde ?!

Et on en arrive au soucis principal de ce DriveClub Bikes : La gestion de la physique. Votre pilote est juste collé à la superglue à sa moto, et il est imperturbable dans sa trajectoire. Tel Superman, vous pouvez foncer dans tous vos adversaires, cogner des murs, à moins de de foncer avec un angle de 89° dans un mur à 247km/h, difficile de tomber de sa moto (et encore, on a juste droit à une pitoyable animation) ! C’est du à un rush dans le développement ? Ou est-ce un choix des développeurs pour coller au DriveClub Auto ?

Un jeu, c’est pas que de la physique et des graphismes !

Oui, et heureusement ! Ce qui sauve DriveClub Bikes, c’est qu’il reste un jeu très fun. L’ambiance est vraiment bonne, et il me rappelle les anciens jeux de moto arcade, comme…  Le défunt Suzuki Alstare Extreme Racing que j’adorais sur ma Dreamcast (comment ça j’étais le seul à l’aimer ?), mais en 100 fois plus rapide et fun !

Moi, j'ai toujours trouvé que toutes les motos se ressemblent...

Moi, j’ai toujours trouvé que toutes les motos se ressemblent…

Alors au final, non, il ne dispose pas d’une superbe physique, non, je n’y connais rien à la moto, et oui, ce sont les mêmes circuits. Mais j’adore les nouveaux challenge sur la piste (faire des roues arrières et des roues avant). J’adore la sensation de vitesse (et de freinage). Et au final, j’adore ne pas avoir peur de me vautrer au moindre virage parcequ’il y a un adversaire à mes côtés !

Verdict

Finalement, malgré des appréhensions, on se retrouve devant une bonne extension, mais il faut savoir ce que vous voulez. Si vous êtes un motard et que vous recherchez un jeu avec de bonnes sensations, passez votre chemin. Si vous aimez les jeux de course arcade, et que vous voulez un jeu qui change un peu de la routine, essayez les motos ! Notons que le jeu est vendu 20€ en standalone, et 15€ en DLC. Son petit prix le sauve donc de justesse de la classe B 😉 !

Un excellent jeu, vous devez au moins l’essayer !

Points positifs

Points negatifs

La sensation de vitesse, grisante !Quelques accrocs d’animation à haute vitesse.
Vraiment fun à jouer, dans la continuité de DriveClubDifférence de conduite entre les différents modèles de moto imperceptible…
On redécouvre les circuits à travers les motos, différentes des voitures.Le modèle physique, loin d’être… Un modèle dans le genre.
Le prix très contenu à la vue du contenu !
Les graphismes, toujours aussi somptueux !
Visitez notre boutique de jeux vidéo !

Share

Ecrit par

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Sur la même thématique

9 commentaires

  1. Aeons dit :

    un peu chero 15e quand tu as déjà le jeux.
    j’aurais préféré une approche à la killzone avec son mode multicoop (qui est bien hardcore entre nous, inception truc du genre).
    20e standalone, -50% quand tu as le jeu…

    • SuzuKube dit :

      Vu comme ça… Oui c’est un peu cher. A noter que je prends en compte le prix actuel [On peut trouver DriveClub pour une vingtaine d’euros], du coup, en additionnant avec ce DLC, on arrive à 35€ pour un jeu combinant Moto/Auto.

      Après, peut être que je me suis un peu enflammé sur le prix (Je me suis pris une carte de 50€ payée 45€, avec Until Dawn), car d’un autre côté, le DLC coûte presque le même prix que le jeu lui même…

      Après c’est exactement le genre d’extension qui sera à 7€49 en promotion plus tard, ou qui servira à faire un GOTY du jeu à 29€99 🙂 !

  2. Tom dit :

    moi qui à toujours pas la ps4 je me dis que le jour ou je vais acheter la console, y aura bien une version GOTY Driveclub Cars& Bike edition :p

  3. Znb dit :

    « Ou pas. Les drifts sont juste irréalisables en moto. J’ai beau essayer (et non je ne suis pas un noob) »

    Désolé mais si c’est toi dans la vidéo qui pilote, t’es un noob. Limite ca m’a provoqué une crise d’angoisse. ^^

    Pour ce qui est du pilote collé à la meule, c’est sans doute parce que DRIVECLUB se veut arcade ? Voilà pourquoi tout est si facile à prendre en main.

    • SuzuKube dit :

      C’était ma première course, j’ai plus de skills dans la seconde vidéo (6 ème course). Et je confirme qu’on ne drift pas en moto dans ce jeu 🙂

      Oui, ça reste un jeu arcade, je tenais à le rappeler dans ce test 😉 !

  4. SuzuKube dit :

    Petit avis que j’ai reçu et que j’ai trouvé intéressant :

    Zecchile 01/11/2015 – 17:23

    J’ai moi aussi sauté sur ce dlc, impatient de retrouver des sensations de 2 roues dans de beaux décors.. ce qui ne m’était plus arrivé depuis TDU!
    Comparaison de rigueur, car drive club est lui aussi arcade avec des bases physiques plausibles. En gros l’adhérence est (fortement) exagérée mais les bases du pilotage moto sont assez bien respectees.
    A savoir qu’une moto a beaucoup de mal à prendre suffisamment d’angle et pivoter efficacement dans les enchaînement de petits virages serrés. De même ça freine très fort à haute vitesse (frein moteur énorme et aero mauvaise) tandis qu’à basse vitesse il faut énormément anticiper.

    Bref, la base de la base est là, avec qui plus est des différences bien senties entre les modèles niveau rigidité du cadre, réglage des suspensions, courbe de puissance…

    Par contre en effet c’est dramatique que les motos soient aussi dociles. Dommage vu les monstres auxquels on a droit… presque impossible de se vautrer, pas de guidonnage, pas de patinage suffisamment conséquent pour desarconner le pilote, même sous l pluie… dès points qui s’ils étaient corrigés, rendraient le jeu extra.
    Car ça reste drive club, ses décors et éclairages sublimes, son ambiance PGR…

    Espérons donc une petite maj comme il y en a déjà eu pas mal, pour remédier à ça.
    Car outre ces points les sensations sont très bonnes, l’inertie bien rendues, le pilotage précis.

    Ah et au fait… on peut drifter!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Available for Amazon Prime