Test : 1h sur Yono and the Celestial Elephants sur Nintendo Switch

Yono and the celestial elephants sur Nintendo Switch !
Yono and the celestial elephants sur Nintendo Switch !
Product by:
SuzuKube
Price:
15€

Reviewed by:
Rating:
2
On 15 octobre 2017
Last modified:7 novembre 2017

Summary:

Test réalisé à partir d’une version commerciale, achetée sur l’eShop. Vidéo et captures d’écran maison.

Yono and the Celestial Elephants… Un jeu qui est déjà sorti sur Steam et qui est arrivé sur Nintendo Switch il y a 2 jours, et pour lequel je n’ai trouvé aucun test ! Du coup, je me suis lancé : J’ai acheté le jeu, et j’y ai joué pour vous ! Ce petit jeu de Puzzle/Adventure se veut inspiré des anciens Zelda, avec un design tout kawaii… Est-ce que la sauce va prendre sur Nintendo Switch ?

Hum… C’est mignon. Peut-être trop.

Test de YONO AND THE CELESTIAL ELEPHANTS

Niveau level design, tout reste assez basique.

Au premier regard, le jeu n’est pas spécifiquement moche. Le modèle 3D de l’éléphant (Yono) est vraiment mignon, il me rappelle un peu Om Nom de Cut the Rope 🙂 ! Le soucis, c’est que les personnages secondaires, eux, n’ont pas du tout bénéficier du même soin…. Et le fait que le jeu positionne sa caméra à la façon d’un jeu en 3D isométrique, cela laisse une sale impression de jouer à un jeu smartphone déguisé en jeu Nintendo Switch… Moyen comme sensation.

Oui, mais le jeu est cool quand même, non ?

Image de la version PC de  YONO AND THE CELESTIAL ELEPHANTS

Les décors ne sont pas particulièrement variés.

A vrai dire, il n’y a pas de problème de maniabilité majeur. On contrôle facilement notre éléphant, même si son rythme de croisière n’est pas spécialement rapide. Les combats sont vraiment inintéressant, avec un système de gestion des collisions approximatifs, une seule attaque (une charge…) et ils sont très facile à gagner… Et du coup sans aucun intérêt. Un comble dans un jeu qui veut tirer un peu son essence des RPG ! Pareil pour les énigmes, vraiment simples, et manquant cruellement d’imagination…

Niveau maniabilité, c’est très simple. Vous pouvez charger (pour casser des cailloux, ou tuer des ennemis), aspirer/souffler avec votre trompe (pour souffler du pollen ou aspirer de l’eau) et… C’est tout. Des mécaniques de jeu simple, où l’on ne risque pas de s’emmêler les pinceaux… Et qui rende également le nombre de possibilité relativement restreint.

Mais ça raconte bien un truc ?

Image de la version PC de YONO AND THE CELESTIAL ELEPHANTS

Il est quand même super mignon cet éléphant !

Oui, bien sûr. Le jeu se passe sur une planète où les éléphants ont disparus, et Yono y arrive via un astéroïde… Il découvre qu’il est très respecté sur cette planète, et que les habitants ont bien entendu des soucis qu’il nous faudra régler ! Bon, le soucis, c’est que tout est raconté avec des mots très enfantins, ajouté au design général et à la difficulté inexistante des énigmes et des combats, j’en viens à ma demander si ce n’est pas un jeu pour les enfants tout simplement ?

Test de YONO AND THE CELESTIAL ELEPHANTS

Arrivée au château. Classique.

Même les combats de boss n’arrivent pas à remonter l’intérêt du jeu, car la seule attaque du jeu, cette fameuse charge, est celle que l’on doit utiliser pour tuer les boss, en chargeant toujours leur point faible. Et ce ne sont pas les possibilités d’évolution du personnage qui rattrapera la chose : Les pièces que l’on gagne permettent uniquement d’acheter… De nouveaux Skin pour Yono ! En effet, quoi de mieux que de se retrouver avec un éléphant bariolé à l’écran…

Test de YONO AND THE CELESTIAL ELEPHANTS

Un système de train et de gare vous permettra de rejoindre rapidement votre destination.

Et – surprise – ces 1h de jeu m’ont tout simplement permis… D’arriver au tiers du jeu ! Non, non, je ne rigole pas ! Coûtant 15€, le jeu est extrêmement court (compter 3 heures) et facile à terminer, me faisant encore une fois m’interroger la plateforme que visait originalement ce jeu ? De mon côté, je ne suis pas sûr d’y revenir… Mais on verra avec le temps 😉 !

Verdict

Un jeu qui partait d’un bon fond, avec un éléphant trop mignon et un style de jeu, le action-Rpg, que j’adore, mais qui au final se veut trop simple ! S’il conviendra parfaitement aux plus jeunes (et j’entends par là les moins de 12 ans), difficile en tant qu’adulte de s’attacher au jeu, tant il est facile, court et très enfantin au niveau de l’histoire. Il me rappelle un peu un Oceanhorn simplifié, qui, du coup, aurait peut-être plus sa place sur Smartphone que sur Switch ?

Classe C

Un jeu honnête, sans plus.

Points positifs

Points négatifs

J’aime bien Yono, il est trop mignon ! Les combats super inintéressant.
Jeu entièrement traduit en français Un jeu beaucoup trop simple.
La narration très enfantine.
Le charadesign peu inspiré des personnages secondaires
Durée de vie très faible (3h)

 

Gamer depuis 1984, j’ai connu la majorité des consoles sorties jusque là. De la Master System à la Nintendo Switch, ma passion pour les jeux vidéo n’a fait que grandir, tout comme mon envie de la partager avec vous ! Fan de Zelda, Halo et Overwatch.

Vous avez aimé ? Ces articles sont pour vous !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz