Test : Penny Punching Princess sur Nintendo Switch, un Rogue-like pas comme les autres !

N'empêche, cette petite princesse est vachement attachante !

Test réalisé à partir d’une version commerciale, fournie par Koch Media. Vidéo maison, capture d’écran éditeur.

Penny Punching Princess… Lorsque Koch Media a annoncé vouloir distribuer ce jeu en France, je me suis dit que ce sera l’occasion ou jamais de découvrir ce Rogue Like japonais sorti uniquement sur PS Vita il y a 2 ans ! Pour information, il s’agit d’un jeu de Nippon Ichi Software, sorte de Beat’em’all avec des accents de Rogue qui permet de revisiter le genre, notamment grâce à une composante inédite : On peut tout acheter sur le niveau avec sa calculatrice, y compris les ennemis ! Une bonne idée sur le papier, mais ça donne quoi à l’écran ?

Ce jeu Switch meilleur en portable qu’en dock…

Princess, prête à en découdre !

Princess, prête à en découdre !

Dans Penny Punching Princess vous incarnez « Princess » (si si, c’est son prénom), qui, contrairement à ce que son prénom pourrait laisser penser, n’est plus princesse, puisque son père, le roi, a carrément été mis hors d’état de gouverner son royaume… A sa place, on retrouve la famille Dragoloan, qui a perverti le royaume en prônant les valeurs de l’argent plutôt que celles la force ou du courage… Quelque part, c’est une espèce de satyre de notre société de consommation, toujours basée, où l’on a tendance à vénérer l’argent plus que tout autre composante !

Vous l’aurez compris, votre but est de terrasser les nouveaux occupants de votre royaume ! Et pour cela, vous allez utiliser vos poings… Et votre argent ! Pour vos poings, c’est assez simple, vous avez des coups rapide avec X et des coups puissants avec Y. Vous avez également des coups spéciaux avec la touche R, qui vous permettra d’envoyer des boules de la mort… Et qui changera selon votre armure d’ailleurs.

Cette fameuse calculatrice... Croyez moi, vous en aurez besoin !

Cette fameuse calculatrice… Croyez moi, vous en aurez besoin !

Mais ce n’est pas tout ! En appuyant sur ZL, une calculatrice apparaîtra à l’écran ! Vous pourrez ainsi acheter n’importe quel élément hostile de l’écran, que ce soit des ennemis ou des pièges. Pour cela, tapez le montant à dépenser avec l’écran tactile (chaque ennemi peut être acheté contre une certaine somme), touchez l’ennemi (ou le piège) et TADA ! Le voici devenu votre propriété ! Libre à vous de l’utiliser pour défoncer les autres ennemis, ou le garder dans votre royaume pour créer des artefacts… Cette calculatrice est une mécanique de jeu que vous devrez très rapidement intégrer car indispensable, sachant que vous pouvez également utiliser vos pièces pour des « Miracle Coins », qui feront des attaques spéciales, tels que de chutes de météorites ou bien encore regagner un peu de vie… Ah oui, petite astuce : Pensez à acheter les « Life Man », les petits mecs en forme de coeur : Pour 100 pièces seulement, ils vous redonneront 2x40PV, retenez le :p !

Penny Punching Princess

Les boss sont difficiles, mais jamais impossible à tuer !

Alors pourquoi je vous disais que ce jeu est meilleur en mode portable qu’en mode dock ? Tout simplement parce que le jeu est prévu pour la PS Vita à la base. L’écran de la PS Vita est assez petit, et facilement atteignable avec ses doigts lorsque l’on joue avec la console… Sur Nintendo Switch, l’encombrement de la console fait que c’est un peu plus compliqué d’utiliser la calculatrice (qui se trouve sur le côté droit) tout en esquivant les ennemis, puisque l’action ne se met pas en pause (ni même ne ralenti) lorsque vous utilisez celle-ci ! Et ce qui est déjà assez complexe sur le grand écran de la Switch (vous obligeant parfois à la tenir d’une main, je vous laisse imaginer le désastre) devient carrément chaotique en mode dock !

Penny Punching Princess

Tuer de gros ennemis = jackpot !

En effet, à ce moment là, vous devez carrément utiliser les boutons de la croix pour taper votre montant, avant de le valider et de sélectionner (toujours avec la croix) l’ennemi que vous souhaitez acheter pour finalement valider la transaction avec le bouton A ! Alors certes, il existe une technique permettant de passer l’action d’entrer le montant des ennemis (en validant la calculatrice sans aucun montant, elle le déterminera automatiquement lorsque vous aurez choisi un ennemi), mais c’est loin d’être intuitif, et lorsqu’il y a du monde à l’écran, ça devient vite injouable… Bref, préférez le mode tactile du jeu (mode portable uniquement) pour l’apprécier à sa juste valeur !

La folie ? C’est répéter encore et toujours les même choses…

Penny Punching Princess

L’aspect rogue du jeu tente de rompre avec la monotonie…

Le vrai soucis de Penny Punching Princess, outre sa difficulté et la confusion dû à l’usage de la calculatrice, c’est surtout sa répétitivité. Certes, il y a bien 8 chapitres différents, mais au final, chacun d’entre eux est architecturé de la même façon. Les niveaux ont tendance à avoir un schéma assez similaire… Alors certes, avec les pièces amassées, on peut fabriquer des armures ou des reliques (qui vous donneront des points de compétence vous octroyant quelques rares nouvelles capacités) mais cela n’est pas assez pour renouveler le plaisir de jeu.

Pire encore, pour progresser, le jeu vous force à revenir dans d’anciens niveaux pour farmer et gagner assez d’XP pour augmenter vos capacités ! Dès le chapitre 2, les monstres seront si fort qu’il vous sera difficile de terminer le chapitre sans augmenter vos points de vie ou votre attaque, donnant au passage une dimension « RPG » à Penny Punching Princess qui aurait pu être interessante, mais qui est mal utilisée et se rajoute final à l’aspect redondant du titre. Un parti pris des développeurs qui ne plaira pas à tout le monde.

Verdict

Sous son aspect de jeu 8 bits, Penny Punching Princess est un petit beat’em’all sympathique, avec un aspect Rogue Like et RPG plutôt plaisant. Si l’on apprécie son originalité, avec cette possibilité d’acheter n’importe quel élément du jeu, on aime moins l’aspect brouillon qui résulte de l’utilisation de la calculatrice en temps réel. Il est compréhensible que ce type de jeu soit répéptifi, mais un autre élément est à prendre en compte sur ce genre de petit jeu : le prix. Proposé 39€99, le ticket d’entrée me semble un peu élevé pour un jeu dont les mécaniques sont intéressantes, certes, mais dont la réalisation est proches d’un jeu indé à petit budget… Un comble pour un jeu dont le thème tourne autour de l’argent.

Classe C

Un jeu honnête, sans plus.

Points positifs

Points négatifs

Le concept, très original. Le prix, prohibitif (40€).
L’ambiance, vraiment sympathique. La confusion lié à la calculatrice qui ne ralentit pas le temps.
L’aspect RPG et évolutif de notre personnage. Le farming obligatoire dans les anciens niveaux.
8 mondes visuellements différents. Entièrement en anglais, sans traduction française.
La difficulté, parfois vraiment frustrante.
Prix: EUR 29,41
Ancien prix: EUR 39,99

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de