Test : Robbie Swifthand and the Orb of Mysteries, du "Mario" à la Die & Retry pour la rentrée !

Share
Version :
PC

Testé par :
Note :
4/5
Le 18 sep­tembre 2018
Modifié le :28 jan­vier 2019

Résumé :


Test réa­li­sé à par­tir d'une ver­sion com­mer­ciale four­nie par Pixel Reign. Vidéo mai­son, cap­tures d'écran édi­teur.

Bon, je vous l'accorde : Je suis très en retard pour par­ler de ren­trée, puisqu'on est déjà le 18 sep­tembre ! Mais cela veut éga­le­ment dire que dans 2 jours sor­ti­ra Robbie Swifthand and the Orb of Mysteries, un petit jeu de pla­te­forme à la Mario que j'ai décou­vert à la Gamescom 2018, très hard­core et machia­vé­lique ! Je pense que ceux qui ont joué à Super Mario Maker sur Nintendo Wii U ont déjà dû goû­ter à de tels délices sadiques, et doivent par­fai­te­ment com­prendre ce que j'ai res­sen­ti en jouant à ce jeu…

Un jeu de plateforme de plus ?

Oui, je ne vais pas vous le cacher, Robbie Swifthand reprend les codes des clas­siques de la pla­te­forme. D'ailleurs, celui-ci se per­met même de se moquer de cer­tains aspect de ceux-ci, à com­men­cer par sa nar­ra­tion, qui est… inexis­tante ! Et pour cause : notre héro, Robbie, n'est inté­res­sé que par l'argent, et refuse d'écouter le but de sa quête ! Il sait juste qu'il y a un tré­sor à la clé, alors for­cé­ment… Il fonce !

Robbie Swifthand s'en bats les c**** du scénario. Il veut juste devenir riche.

Robbie Swifthand s'en bats les c**** du scé­na­rio. Il veut juste deve­nir riche.

Rappelant un peu Wario par son côté Anti-Héro, notre Robbie ne parle pas du tout, mais son visage est ani­mé en temps réel, et ce, même durant les phases de game­play. Cela nous donne un héro très "vivant". Vous vous sou­ve­nez des yeux de Link dans Zelda Wind Waker ? Et bien c'est un peu la même chose ici (toutes pro­por­tions gar­dées), avec un Robbie qui regar­de­ra tou­jours les pièges qu'il devra déjouer !

Jump. Die. Try again.

Car les pièges, vous allez les voir et les revoir, car le level desi­gn de ce Robbie repose sur des méca­niques de Die & Retry qu'on peut retrou­ver, par exemple, dans un Super Meat Boy, dans un Donkey Kong Country (dans une moindre mesure, je vous l'accorde), ou, plus près de nous, dans les niveaux "sata­niques" créés par les uti­li­sa­teurs de Super Mario Maker ! Mais sachez que le jeu n'est jamais injuste : cha­cun de vos échec vous aide­ra à aller un peu plus loin dans le niveau, jusqu'au moment où vous le ter­mi­ne­rez, avec ce sen­ti­ment d'avoir ache­vé quelque chose de grand qui par­court votre corps…

Hum.. Je reconnais le travail d'un level designer un peu sadique.

Hum.. Je recon­nais le tra­vail d'un level desi­gner un peu sadique.

D'ailleurs, pour ter­mi­ner un niveau, c'est assez simple : vous devez trou­ver une sphère jaune (qui repré­sente la clé du niveau), la jeter dans dans un vor­tex jaune (la ser­rure du niveau) ce qui déve­rouille­ra la sor­tie du niveau !  Chaque fois que vous réus­sis­sez un niveau, vous reve­nez à la carte prin­ci­pal qui vous per­met­tra d'avancer dans ce monde, jusqu'à arri­ver au boss. Sachez que si un niveau est trop dur pour vous, vous pou­vez tou­jours choi­sir un autre che­min pour ter­mi­ner le cha­pitre, don­nant au pas­sage une "rai­son" de reve­nir sur le jeu une fois ter­mi­né, puisqu'il risque d'y avoir des niveaux que vous n'aurez pas encore par­cou­ru 😉 !

J'veux jouer !

Manette en main, le jeu est très agréable à jouer grâce à un moteur phy­sique agréable (et gérant cor­rec­te­ment les col­li­sions), mais éga­le­ment à sa mania­bi­li­té très simple : vous pou­vez cou­rir, sau­ter et vous accrou­pir. Oui, c'est tout… Sachant que si vous sau­tez après avoir été accrou­pi, votre per­son­nage fera un super saut qui vous per­met­tra d'atteindre des pla­te­formes inac­ces­sibles autre­ment ! Mais cela per­met d'avoir un game­play très dyna­mique et fun, il n'en faut vrai­ment pas plus pour s'amuser sur ce titre.

Robbie Swifthand reste un jeu de plateforme relativement classique dans sa forme.

Robbie Swifthand reste un jeu de pla­te­forme rela­ti­ve­ment clas­sique dans sa forme.

Graphiquement, le jeu est très propre et reste fluide en toute cir­cons­tances. Réalisé sous Unity, il est en réa­li­té une com­bi­nai­son de 2D et de 3D du plus bel effet. On pour­rait pes­ter contre le desi­gn sou­vent très (trop ?) clas­sique des décors, mais cela n'enlève rien au charme du jeu, qui se rat­trape via les ani­ma­tions de Robbie, comme je vous le disais, mais éga­le­ment son sound desi­gn léché et de qua­li­té. Les musiques savent se faire dis­crètes tout en sou­li­gnant l'action, et c'est d'autant plus vrai dans les niveaux où l'on se fait cour­ser par une roue géante, où elles apportent de l'oppression et du stress par leur simple pré­sence !

Vous rigolerez moins en voyant ces niveaux "chronométrés" !

Vous rigo­le­rez moins en voyant ces niveaux "chro­no­mé­trés" !

Vendue 12€99 pour une cen­taine de niveaux (j'en ai dénom­bré 104), le jeu se veut géné­reux à ce niveau, sachant que chaque niveau a été conçu minu­tieu­se­ment par un level desi­gner, et non géné­ré de façon pro­cé­du­ral. Sachant qu'en plus, ceux-ci sont dis­po­nibles en mode casual, hard (qui est le niveau nor­mal du jeu) et insa­ni­ty (je n'ai même pas osé tes­té ce mode), vous devriez avoir de quoi faire pour quelques heures de jeu !

Verdict

Classe A

Un excellent jeu, vous devez au moins l'essayer !

Avec Robbie Swifthand, mou­rir plus de 100 fois dans une par­tie devient un véri­table plai­sir (cou­pable) ! Si vous avez pas­sé des heures sur Super Meat Boy, que vous ado­rez les niveaux "Castle" de Mario Bros sur NES, et que vous recher­chez sur votre PC un petit jeu de pla­te­forme sym­pa­thique à vous mettre sous la dent, jetez un oeil à ce Robbie Switfthand, qui pour­rait être une belle sur­prise !

J'ai ado­ré :J'ai détes­té :
  • Le level desi­gn, réa­li­sé avec amour sur chaque niveau.
  • L'ambiance sonore, vrai­ment réus­sie.
  • La mania­bi­li­té, juste par­faite, et très pré­cise.
  • Les temps de char­ge­ment, par­fai­te­ment maî­tri­sés.
  • Robbie, plein de vie, et du coup atta­chant !
  • La durée de vie, avec 104 niveaux !
  • Le petit prix (12€99)
  • On aurait aimé des décors plus ins­pi­rés…
  • Un petit manque de varié­té sur les types d'épreuves.

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de