Aperçu : Torchlight Frontiers, le renouveau de la série mythique des hack ‘n’ slash !

La faune et les héros sont très diversifiés ;) !
La faune et les héros sont très diversifiés ;) !

Ah… La Gamescom 2018. Le mois d’août, le soleil. L’été. Et comme je n’ai pas été au Tokyo Game Show, je vais pouvoir me concentrer sur 2 jeux publiés par l’éditeur asiatique Perfect World, à savoir Torchlight Frontiers et Remnant ! Pour Remnant, je vous prépare un second petit article, mais pour le moment, on va simplement parler de ce fameux Torchlight Frontiers

Mais… C’est pas une vieille série ?

Mine de rien, le temps file à une vitesse phénoménale. Torchlight est apparu en 2009 sur nos PC, c’est à dire il y a quasiment 10 ans ! Simple hack ‘n’ slash développé par Runic Games, le jeu a rapidement trouvé son public. Depuis, c’est un peu compliqué… Mais pour le retour de la série, on retrouve dans l’équipe de développement quelques anciens développeurs de chez Blizzard, qui ont participé au développement d’un autre hack & slash connu : Diablo II, mais également des anciens de chez Runic ! Ainsi, Max Schaefe, Tyler Thompson et David Glenn ont réalisé ce nouvel opus de Torchlight pour Perfect World, et on espère que le résultat sera à la hauteur de cette équipe de rêve !

Torchlight bénéficie d'un charadesign soigné.

Torchlight bénéficie d’un charadesign soigné.

Torchlight Frontiers vous propose donc d’aller « casser »du monstre dans un monde vaste (mais je n’ai pas eu le temps de le parcourir dans cette démo), plein de donjons souterrains juste immense ! C’est là où vous ferez la majorité de vos combats, sachant que ces donjons sont générés de façon procédurale (et donc aléatoire), ce qui renforce l’aspect découverte, sachant qu’en plus, le titre est jouable à 4 joueurs en coopération ! Notez que cette démonstration se déroulait hors ligne, mais que le jeu final aura une connexion internet permanente – même s’il m’est difficile de voir ce que cette connexion obligatoire apportera vraiment au jeu !

On pouvait donc contrôler dans cette démo avec un magicien ou un chevalier. Le jeu est très sympathique, permettant de faire des combos avec ses sorts ou ces coups, en surveillant bien les cooldown de nos compétences, visibles en bas de l’écran (un peu comme dans un Heroes of The Storm). Les esquives sont importantes, et il y a de challenge à combattre les boss, vous obligeant à apprendre leur pattern afin de les abbatres ! Et après donjon, un système permet de faire évoluer vos compétences, qui seront plus ou moins puissantes selon le nombre de pièces d’or que vous avez ramassé aux cours de vos combats ! Le loot aux pièces d’or sera donc notre plus grande motivation à parcourir ce monde généré de façon procédural… Il faudra voir, jeu en main, si cela ne risque pas de devenir rapidement lassant.

Verdict

Même si je ne connais pas la série des Torchlight, je dois reconnaître que l’univers coloré, associé à un gameplay vraiment agréable a su attirer mon attention. Techniquement, le jeu est plutôt joli, mais level design était plutôt quelconque sur ma session, et pour cause : le tout est généré de façon procédurale ! Une bonne façon d’avoir un univers en perpétuel évolution, mais cela peut également donner un jeu auquel on a du mal à s’attacher… Il faudra quelques heures de jeu, manette en main, pour voir ce que cela donne, même si les quelques minutes passées en sa compagnie m’ont vraiment plu ^^ ! La grosse interrogation tournera surtout autour du modèle économique du jeu, puisque cela influera grandement sur l’accessibilité du jeu auprès des joueurs…

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de