Test : Atelier Lulua The Scion of Arland sur Nintendo Switch !

Share
Développeur :
Gust
Version :
Nintendo Switch
Prix :
39€99

Testé par :
Note :
3/5
Le 21 mai 2019
Modifié le :21 mai 2019

Résumé :


Test réa­li­sé à par­tir d’une ver­sion com­mer­ciale, four­nie par Koch Media. Captures d’écran édi­teur et vidéo mai­son.

Je dois avouer que je suis plu­tôt un néo­phyte face à la série des Atelier. Atelier Iris, le pre­mier Atelier res­sem­blant à ce que l'on a aujourd'hui, était sor­ti en 2004 sur PS2. De mon côté, ce n'est que 12 ans plus tard, en 2016, que j'ai ache­té Atelier Sophie sur PS4 (et plus tard Atelier Firis), mais je n'ai jamais eu le temps de ne serait-ce ins­tal­ler ces jeux sur ma PS4… Et c'est donc avec Atelier Lydie & Suelle : Alchemists of the Mysterious que j'ai vrai­ment décou­vert cet uni­vers atta­chant, mais qui est, je dois l'avouer, par­ti­cu­lier ! Du coup, quand Koch Media m'a deman­dé si j'avais envie d'essayer le der­nier Atelier en date, vous ima­gi­nez bien que ma curio­si­té m'a fait dire "oui" ins­tan­ta­né­ment, même si j'aurais aimé trou­ver un peu de temps pour jouer à la tri­lo­gie pré­cé­dente…

De retour à Arland !

Avec Atelier Lulua : The Scion of Arland, on revient aux ori­gines de la série, dont on s'était éloi­gné avec Nelke & the Legendary Alchemist, qui était un petit spin-off consa­cré à la ges­tion d'une ville dans l'univers des Atelier (fai­sant éga­le­ment office de Cross-Over pour la série).

Reconnaissez-vous Arland ? Car moi, je ne connais pas cette contrée...

Reconnaissez-vous Arland ? Car moi, je ne connais pas cette contrée…

Atelier Lulua se déroule quelques années après Atelier Rorona, qui est pro­ba­ble­ment un des épi­sodes les plus connus en Europe. On apprend très tôt que Lulua est tout sim­ple­ment la fille de Rorona, et qu'elle a envie de suivre les traces de sa mère pour deve­nir le meilleur dres­seur la meilleure alchi­miste ! Autant que je sois franc avec vous : je n'ai jamais joué à Atelier Rorona, je n'ai donc aucune idée des pou­voirs qu'à acquis sa mère, ou des réfé­rences que l'on peut trou­ver dans le jeu. Cela dit, à aucun moment je ne me suis sen­ti "per­du" ou "frus­tré" de ne pas avoir joué à la tri­lo­gie ori­gi­nelle. Ce qui est un bon point pour les nou­veaux venus !

Gameplay s'il vous plait !

Comme tout Atelier qui se res­pecte, le coeur du jeu est basé sur l'alchimie, qui vous per­met­tra de créer des objets ou des pou­voirs à par­tir des maté­riaux que vous récu­pé­re­rez soit dans des zones d'explorations, soit sur les monstres que vous com­bat­tez ! Rien de vrai­ment nou­veau à ce niveau, les recettes se trou­vant tou­jours soit dans des livres de recette à ache­ter en bou­tique, soit lors de défis. A noter que, cette fois-ci, chaque ingré­dient va avoir des "carac­té­ris­tiques" d'eau, de feu, de terre ou de foudre. Cela per­met de construire des objets de meilleur qua­li­té en uti­li­sant des maté­riaux ayant les mêmes carac­té­ris­tiques que ceux-ci. Une bombe faite avec des maté­riaux de type "feu" sera, par exemple, beau­coup plus puis­sante !

Evidemment, la création d'objets occupera une grande partie de votre temps ^^ !

Evidemment, la créa­tion d'objets occu­pe­ra une grande par­tie de votre temps ^^ !

La dif­fi­cul­té pro­gres­sant au fil de l'aventure, vous serez obli­gé de vous appli­quer de plus en plus sur les objets que vous créez ! Un sys­tème de per­son­na­li­sa­tion des objets qui vous per­met­tra de per­fec­tion­ner leurs sta­tis­tiques à votre guise, en choi­sis­sant quels effets vous vou­lez asso­cier à vos objets, sachant qu'il vous ne pour­rez pas leur en attri­buer une infi­ni­té ! A vous de déci­der si vous vou­lez des objets plus puis­sants, ou dis­po­sant d'un pou­voir de gué­ri­son… 

Vous allez être fier de vos bombes...

Vous allez être fier de vos bombes…

Sinon, le sys­tème de com­bat lui même est tou­jours une variante de l'ATB (Active Time Battle), assez clas­sique en somme, avec des com­bats au tour à tour et une barre vous per­met­tant de savoir qui sera le pro­chain à jouer. Vous avez tou­jours les attaques nor­males, spé­ciales, les objets (qui sont un peu le coeur du jeu), et des alliés (jusqu'à 3 alchi­mistes sur le ter­rain, et 2 en sou­tien). Petite par­ti­cu­la­ri­té : Le jeu pro­pose des "Interrupt", des objets pré­dé­fi­nis que vous pou­vez uti­li­ser n'importe quand durant la par­tie, même si ce n'est pas votre tour. Pratique pour vous soi­gner ou res­sus­ci­ter vos alliés plein com­bat ^^ ! 

C'est beau !

La série a gagné des galons en terme de gra­phismes ! Si les ani­ma­tions sont tou­jours aus­si rigides, je dois avouer qu'au niveau de la modé­li­sa­tion, on a droit à un Cel-Shading plus léché qui fait son petit effet sur Nintendo Switch ! Le jeu tourne d'ailleurs plu­tôt bien, en 30 fps, même si les puristes remar­que­ront quelques ralen­tis­se­ments ça et là. Rien de gênant en terme de game­play, mais on sent que ça manque de fini­tion.

Je sup­pose que c'est une conces­sion à faire face à la ver­sion PS4 qui est, par ailleurs, elle aus­si en 30 fps, mais sans les chutes de fra­me­rate (je ne vais pas prendre en compte les menus en 60 fps sur PS4 et Switch, un choix assez étrange d'ailleurs).

Des efforts ont été fait sur les personnages comme sur les décors.

Des efforts ont été fait sur les per­son­nages comme sur les décors.

Ces gra­phismes ren­forcent notre atta­che­ment à Lulua, cette petite alchi­miste fofolle qui a ten­dance à se sur­es­ti­mer, ce qui la pousse à tou­jours se dépas­ser (et se mettre dans des situa­tions folles) ! Le jeu nous pro­po­se­ra une longue aven­ture, peut être même un peu trop, avec pas loin de 100 heures de jeu. J'ai, pour ma part, beau­coup de mal à suivre son scé­na­rio… On tente d'en savoir un peu plus sur un livre mys­té­rieux qui nous est tom­bé du ciel sur la tête, tota­le­ment vierge pour tout le monde sauf pour Lulua, capable d'en déchif­frer des sym­boles ^^ ! Une mul­ti­tudes de sous-intrigue viennent "para­si­ter" cette décou­verte, tel que le fait de devoir régler les sou­cis de bail de votre maman, sau­ver le vil­lage contre des monstres, explo­rer des ruines etc… De quoi gon­fler arti­fi­ciel­le­ment un scé­na­rio qui n'a rien de très com­pli­qué en réa­li­té.

Verdict

Si vous ado­rez la série des Atelier, il n'y a aucune rai­son pour que cet épi­sode ne vous plaise pas ! J'aurais aimé encore un petit effort au niveau des ani­ma­tions, qui font vrai­ment vieillottes et éga­le­ment aimé un scé­na­rio un peu plus simple à suivre, car j'ai assez vite décro­ché, en par­tie à cause de sa lon­gueur. N'ayant pas joué à Atelier Rorona, Atelier Totori et Atelier Meruru, je serais bien inca­pable de vous décrire les liens avec ces pré­cé­dents épi­sodes… Même si cela ne m'a pas empê­ché d'apprécier cet uni­vers que je découvre ^^ !

SuzuKube
Classe B
Un bon jeu, sans être excep­tion­nel.

J'ai ado­ré

  • Graphiquement, c'est vrai­ment joli.
  • Le sys­tème ATB en com­bat, tou­jours aus­si plai­sant.
  • La confec­tion d'objets, ultra com­plète.

J'ai détes­té

  • Les zones d'exploration pour les maté­riaux, minus­cules.
  • Quelques ralen­tis­se­ments.
  • Le scéa­na­rio, très édul­co­rée et tirant sur la lon­gueur

Prix : EUR 40,28
Ancien prix : EUR 59,99

En tant que Partenaire Amazon, nous réa­li­sons un béné­fice sur les achats rem­plis­sant les condi­tions requises.

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de