Test : Atelier Lulua The Scion of Arland sur Nintendo Switch !

Si vous aimez les univers ultra kawaii, Atelier Lulua est fait pour vous ^^ !
Si vous aimez les univers ultra kawaii, Atelier Lulua est fait pour vous ^^ !
Développeur :
Gust
Version :
Nintendo Switch
Prix :
39.99

Testé par :
Note :
3/5
Le 21 mai 2019
Modifié le :5 décembre 2019

Résumé :


Test réalisé à partir d’une version commerciale, fournie par Koch Media. Captures d’écran éditeur et vidéo maison.

Je dois avouer que je suis plutôt un néophyte face à la série des Atelier. Atelier Iris, le premier Atelier ressemblant à ce que l’on a aujourd’hui, était sorti en 2004 sur PS2. De mon côté, ce n’est que 12 ans plus tard, en 2016, que j’ai acheté Atelier Sophie sur PS4 (et plus tard Atelier Firis), mais je n’ai jamais eu le temps de ne serait-ce installer ces jeux sur ma PS4… Et c’est donc avec Atelier Lydie & Suelle : Alchemists of the Mysterious que j’ai vraiment découvert cet univers attachant, mais qui est, je dois l’avouer, particulier ! Du coup, quand Koch Media m’a demandé si j’avais envie d’essayer le dernier Atelier en date, vous imaginez bien que ma curiosité m’a fait dire « oui » instantanément, même si j’aurais aimé trouver un peu de temps pour jouer à la trilogie précédente…

De retour à Arland !

Avec Atelier Lulua : The Scion of Arland, on revient aux origines de la série, dont on s’était éloigné avec Nelke & the Legendary Alchemist, qui était un petit spin-off consacré à la gestion d’une ville dans l’univers des Atelier (faisant également office de Cross-Over pour la série).

Reconnaissez-vous Arland ? Car moi, je ne connais pas cette contrée...

Reconnaissez-vous Arland ? Car moi, je ne connais pas cette contrée…

Atelier Lulua se déroule quelques années après Atelier Rorona, qui est probablement un des épisodes les plus connus en Europe. On apprend très tôt que Lulua est tout simplement la fille de Rorona, et qu’elle a envie de suivre les traces de sa mère pour devenir le meilleur dresseur la meilleure alchimiste ! Autant que je sois franc avec vous : je n’ai jamais joué à Atelier Rorona, je n’ai donc aucune idée des pouvoirs qu’à acquis sa mère, ou des références que l’on peut trouver dans le jeu. Cela dit, à aucun moment je ne me suis senti « perdu » ou « frustré » de ne pas avoir joué à la trilogie originelle. Ce qui est un bon point pour les nouveaux venus !

Gameplay s’il vous plait !

Comme tout Atelier qui se respecte, le coeur du jeu est basé sur l’alchimie, qui vous permettra de créer des objets ou des pouvoirs à partir des matériaux que vous récupérerez soit dans des zones d’explorations, soit sur les monstres que vous combattez ! Rien de vraiment nouveau à ce niveau, les recettes se trouvant toujours soit dans des livres de recette à acheter en boutique, soit lors de défis. A noter que, cette fois-ci, chaque ingrédient va avoir des « caractéristiques » d’eau, de feu, de terre ou de foudre. Cela permet de construire des objets de meilleur qualité en utilisant des matériaux ayant les mêmes caractéristiques que ceux-ci. Une bombe faite avec des matériaux de type « feu » sera, par exemple, beaucoup plus puissante !

Evidemment, la création d'objets occupera une grande partie de votre temps ^^ !

Evidemment, la création d’objets occupera une grande partie de votre temps ^^ !

La difficulté progressant au fil de l’aventure, vous serez obligé de vous appliquer de plus en plus sur les objets que vous créez ! Un système de personnalisation des objets qui vous permettra de perfectionner leurs statistiques à votre guise, en choisissant quels effets vous voulez associer à vos objets, sachant qu’il vous ne pourrez pas leur en attribuer une infinité ! A vous de décider si vous voulez des objets plus puissants, ou disposant d’un pouvoir de guérison… 

Vous allez être fier de vos bombes...

Vous allez être fier de vos bombes…

Sinon, le système de combat lui même est toujours une variante de l’ATB (Active Time Battle), assez classique en somme, avec des combats au tour à tour et une barre vous permettant de savoir qui sera le prochain à jouer. Vous avez toujours les attaques normales, spéciales, les objets (qui sont un peu le coeur du jeu), et des alliés (jusqu’à 3 alchimistes sur le terrain, et 2 en soutien). Petite particularité : Le jeu propose des « Interrupt », des objets prédéfinis que vous pouvez utiliser n’importe quand durant la partie, même si ce n’est pas votre tour. Pratique pour vous soigner ou ressusciter vos alliés plein combat ^^ ! 

C’est beau !

La série a gagné des galons en terme de graphismes ! Si les animations sont toujours aussi rigides, je dois avouer qu’au niveau de la modélisation, on a droit à un Cel-Shading plus léché qui fait son petit effet sur Nintendo Switch ! Le jeu tourne d’ailleurs plutôt bien, en 30 fps, même si les puristes remarqueront quelques ralentissements ça et là. Rien de gênant en terme de gameplay, mais on sent que ça manque de finition.

Je suppose que c’est une concession à faire face à la version PS4 qui est, par ailleurs, elle aussi en 30 fps, mais sans les chutes de framerate (je ne vais pas prendre en compte les menus en 60 fps sur PS4 et Switch, un choix assez étrange d’ailleurs).

Des efforts ont été fait sur les personnages comme sur les décors.

Des efforts ont été fait sur les personnages comme sur les décors.

Ces graphismes renforcent notre attachement à Lulua, cette petite alchimiste fofolle qui a tendance à se surestimer, ce qui la pousse à toujours se dépasser (et se mettre dans des situations folles) ! Le jeu nous proposera une longue aventure, peut être même un peu trop, avec pas loin de 100 heures de jeu. J’ai, pour ma part, beaucoup de mal à suivre son scénario… On tente d’en savoir un peu plus sur un livre mystérieux qui nous est tombé du ciel sur la tête, totalement vierge pour tout le monde sauf pour Lulua, capable d’en déchiffrer des symboles ^^ ! Une multitudes de sous-intrigue viennent « parasiter » cette découverte, tel que le fait de devoir régler les soucis de bail de votre maman, sauver le village contre des monstres, explorer des ruines etc… De quoi gonfler artificiellement un scénario qui n’a rien de très compliqué en réalité.

Verdict

Si vous adorez la série des Atelier, il n’y a aucune raison pour que cet épisode ne vous plaise pas ! J’aurais aimé encore un petit effort au niveau des animations, qui font vraiment vieillottes et également aimé un scénario un peu plus simple à suivre, car j’ai assez vite décroché, en partie à cause de sa longueur. N’ayant pas joué à Atelier Rorona, Atelier Totori et Atelier Meruru, je serais bien incapable de vous décrire les liens avec ces précédents épisodes… Même si cela ne m’a pas empêché d’apprécier cet univers que je découvre ^^ !

SuzuKube
Classe B
Un bon jeu, sans être exceptionnel.

J’ai adoré

  • Graphiquement, c’est vraiment joli.
  • Le système ATB en combat, toujours aussi plaisant.
  • La confection d’objets, ultra complète.

J’ai détesté

  • Les zones d’exploration pour les matériaux, minuscules.
  • Quelques ralentissements.
  • Le scéanario, très édulcorée et tirant sur la longueur

Prix: EUR 40,28
Ancien prix: EUR 59,99

En tant que Partenaire Amazon, nous réalisons un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Publicité

Vous aimerez aussi...

Quoi de neuf à l'import ?

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fil des commentaires
1 Réponse à la discussion
0 Followers
 
Les commentaires avec le plus de réactions
Le commentaire le plus populaire
2 Commentaires de l'auteur
SuzuKubedreammer Commentaires récents de l'auteur

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de
dreammer
Invité
dreammer

Malheureusement, comme quasiment toujours sur internet, tu n’indiques jamais les langues disponibles in game dans tes tests En t’en que clients je paye mes jeux donc j’aimerais bien que ça soit indiqué dans les tests, ce n’est pas quoi à faire…
Les images de tests et autres petites phrases ressemblent à des copier/coller de ce que vous envois l’éditeur, un effort ?
Après tout c’est nos clics qui te permettent de jouer gratuitement, voire d’arrondir tes fins de mois.
Je me doute que tu vas te vexer, comme bien souvent sur internet, mais ce sont de simple faits, les lecteurs doivent être écouté !