BlazBlue Central Fiction, l'apogée de la série BlazBlue ?
BlazBlue Central Fiction, l'apogée de la série BlazBlue ?

Test : BlazBlue Central Fiction, le nec plus ultra des jeux de combat 2D ?

BlazBlue Central Fiction, l'apogée de la série BlazBlue ?
BlazBlue Central Fiction, l'apogée de la série BlazBlue ?

Test réalisé sur PS4 à partir d’une version commerciale, fournie par PQUBE. Captures d’écran maison et éditeur, vidéo éditeur.

Arc System Works… Ce nom ne vous est pas inconnu, puisque c’est eux qui ont réalisé l’excellent Guilty Gear XRD Revelator, en 3D, mais traité de la même façon que la 2D ! On ne retrouve pas la même technique ici, qui est bien plus traditionnel (combattants en 2D et décors en 3D), mais cela ne veut pas dire que c’est plus simple à réaliser, les animateurs 2D le savent très bien ! Alors que vaut e nouvel opus de cette série phare du jeu de baston moderne ?

Hem… C’est quoi la différence avec BlazBlue: Chrono Phantasma ?

J'avoue, Taokana est un de mes personnages préférés !

J’avoue, Taokana est un de mes personnages préférés !

Et bien ce Central Fiction se déroule après Chrono Phantasma et semble conclure la saga (d’un point de vue scénaristique). En effet, toutes les questions ouvertes au court de la série ont désormais leur réponse, et même si la fin de ce BlazBlue suggère que l’histoire continuera, il faut avouer qu’on a vraiment un sentiment « d’Arc achevé » avec ce BlazBlue ! Ce qui apprécient la série pour son scénario seront donc aux anges ! Tout cela se déroule dans un mode « Histoire » dédié à cela, un peu à l’image de ce que l’on trouve dans Guilty Gear XRD revelator d’ailleurs… On aime, ou on aime pas, en tout cas, ça à le mérite de développer une histoire soignée !

Pour finir ce mode histoire, il vous faudra tout de même 6h, ce qui est loin d’être négligeable. Sachant que vous ne vous battez que rarement dans ce mode, et qu’il est réalisé à base de dessin fixe, mais animés avec des effets spéciaux. Le tout est malheureusement en anglais, mais cela reste assez simple à lire. Il y a également un petit glossaire avec l’ensemble des anciens événements et les motivations de chaque personnages. En somme, c’est un visual novel et plutôt de qualité au niveau des dessins, mais sans possibilité de choix dans les réponses et avec de temps à autre des combats…

Comment ça un visual novel ? C’est pas un jeu de combat !

Les dessins sont très soignés !

Les dessins sont très soignés !

Doucement on se calme ! Si le côté visual novel est mis en avant (j’ai été surpris, c’est le premier choix dans le menu), il y a bien entendu tout ce qui a fait la renommée de BlazBlue ! Vous pouvez ainsi opter pour le mode Arcade, plus classique et scénarisé, permettant d’ailleurs de compléter le mode histoire. Entre le mode arcade et le mode Story, c’est tout de même presque 30h d’histoire qui vous sont offertes ! Il y a également les modes tutorial, VS, Score Attack, Speed Star et Grim of Abyss.  Des modes de jeux en lignes sont également bien entendu de la partie ! Le jeu se base toujours sur son système de combat à 3 boutons avec le fameux « Drive » spécifique à la série. Le Drive étant plus ou moins le mode « Berserk » de chaque personnage, attribué au 4 ème bouton utilisé dans ce jeu de combat. De base, le jeu vous assiste en déclenchant automatiquement le Drive durant vos combo, donc si vous êtes un débutant, n’ayez pas peur d’approcher cette série 🙂 !

Alors, on peut se battre, oui ou non ?

Alors, on peut se battre, oui ou non ?

Côté nouveauté, on notera l’arrivée du Exceed Accel, un mouvement qui accentuera les dégâts que vous causez à condition d’être en « Active Flow ». Je sais, ce que je raconte à l’air d’être du charabia, mais grossièrement, c’est un mode à activer à un moment spécifique pour maximiser ses dégâts. Personnellement, j’avoue ne pas m’en sortir, cela fait tellement de paramètres à maîtriser en combat que cela en devient un peu complexe (et confus dans ma tête) ! Il y a également le mode de jeu Grim of Abyss, qui donne un petit aspect RPG au jeu, car au fil des combats, vous devez faire évoluer votre personnage et le rendre de plus en plus fort (un peu comme le mode Bloody Palace de Devil Mey Cry pour ceux qui connaissent) 🙂 ! Enfin, il y a 7 nouveaux personnages (dont 2 en DLC et un à débloquer) !

Et les graphismes ?

L'ambiance BlazBlue est bel et bien là !

L’ambiance BlazBlue est bel et bien là !

L’ambiance sonore et graphique reste toujours aussi bonne, seulement, il n’y a pas vraiment d’évolution avec le précédent épisode. Je dois l’admettre, il y a eu beaucoup de travail sur les sprites, mais je pense que la résolution de ceux-ci est peut-être un peu faible avec l’avènement de la 4K un peu partout. Peut-être que cela sera le cas avec un prochain épisode, en tout cas, ici, ce n’est pas le cas. Cela donne cependant un charme rétro – je dirais 16 bits – à l’ensemble, mais à côté de Guilty Gear revelator, il y a beaucoup moins de magie qui ressort du jeu… Et je pense que ces sprites y sont pour beaucoup. Sinon, rien à signaler au niveau des décors, en 3D, vivants, et sans une once d’aliasing, se mariant très bien aux sprites 2D 🙂 !

 

Verdict

Ce BlazBlue Central Fiction s’adresse clairement aux fans de la série. Avec son mode histoire très pointu, sa récapitulation de l’histoire de tous les autres BlazBlue, il aurait pu être un simple visual novel mêlé à des scènes de combat, mais Arc System Works a choisit d’y inclure tout de même des modes de jeu de combat, en se basant tout simplement sur l’expérience acquit au court de ces 10 ans de BlazBlue ! Loin de révolutionner le gameplay de la série, cela fait toujours plaisir de retrouver de nouveaux personnages ! Au final, même si je suis un peu déçu que les sprites n’aient pas été retravaillés, force est de constater que le contenu est gargantuesque et que vous en aurez pour des heures et des heures de jeu… Classe S pour les fans, et petite classe A pour les amateurs de jeu de combat 2D 😉 !

Classe A

Un excellent jeu, vous devez au moins l’essayer !

Points positifs

Points negatifs

Un mode histoire de 6h, à déguster comme un manga !La résolution des sprites 2D, toujours pas optimale.
Le système de combat, toujours aussi dynamique !
Le charadesign, toujours aussi bon, même pour les nouveaux !
Les musiques, kitsch, mais tellement bonnes !
Le mode solo qui est quasi parfait !

 

Visitez notre boutique de jeux vidéo !

Share

Ecrit par

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Sur la même thématique

10 commentaires

  1. Aeons dit :

    J’avais acheté l’opus précédent en promo, et il défonce sévère !
    Par contre, de mémoire, il a même pas, ou tout juste un an donc je passe mon tour sur celui-là.

    • SuzuKube dit :

      Il est très proche de l’épisode précédent, mais les développeurs ont tenté de faire « l’épisode ultime ». 7 nouveaux personnages (5 sans DLC), un mode « Visual Novel » qui déchire pas mal pour les fans (moi je suis neophyte, donc je regarde en étant assez surpris de la qualité des dessins, mais toutes les 5 minutes je dois consulter le codex), bref, je n’ai pas vraiment de raison de sanctionner le jeu.

      Techniquement, je lui aurais accorder une classe S, mais la proximité avec l’ancien épisode m’a poussé à mettre une classe A. Ca ne veut pas dire que le jeu est mauvais, loin de là, et je ne peux pas dire que c’est un copier coller, les 6h de Visual Novel + les nouveaux scénarios en mode Arcade en font un jeu de combat 2D ultra complet en solo !

      De mon côté, j’aurais aimé un « Rework » de tous les sprites des personnages à une résolution supérieur, mais c’est un travail énorme… Peut être pour le reboot de la série ? Qui sait 🙂 ! En attendant, c’est ce qui explique cette classe A qui peut sembler étrange vu que j’ai carrément adoré le jeu !

      Maintenant, si tu veux le prendre uniquement pour les nouveaux personnages, ça peut faire un peu cher… Un simple DLC au premier épisode aurait suffit, mais le but de ce Central Fiction est bien d’étendre et de finaliser l’univers de BlazBlue, et non de faire un nouvel épisode avec pleins de combattants.

      Du coup, difficile de noter ce jeu, où même de le conseiller. Je pense que les fans (les vrais hein, pas ceux qui y jouent juste pour le gameplay) y trouveront leur compte, d’autres le trouveront trop proche de l’ancien opus (ce qui n’est pas forcément un défaut, car il est très bon). Quand aux nouveaux, je leurs conseilleraient plutôt de débuter sur l’ancien épisode, qui doit être achetable pour une bouchée de pain, et si l’univers leur plait, de revenir sur celui-ci pour le fameux mode Story, très réussi !

  2. zknight79 dit :

    Cette série a le bon gout de proposer un vrai scénario et des personnages au gameplay vraiment variés.
    Je n’avais pas encore eu l’occasion de m’y mettre alors les dernières soldes Steam m’ont permis de me lancer (1.79€ pour Calamity Trigger, c’est presque du vol !!).
    Je pense surtout faire les modes histoire des différents persos sur CT, mais je dois avouer que certains persos ont un gameplay déroutant.
    Le temps que Central Fiction arrive sur Steam, je devrais avoir le temps d’acquérir et de jouer les modes histoires sur Continum Shift et Chronophantasma.

    Merci SuzuKube de parler de cette série si peu citée ailleurs 🙂

    • SuzuKube dit :

      Avec grand plaisir !

      Tu remarqueras que mon test n’est pas très technique (j’ai vraiment du mal à en parler), car je joue comme un bourrin à ce jeu ! Je ne comprends pas toujours comment fonctionne le Drive et et Exceed Accel :p

      Sinon, effectivement, je te conseille :
      – Soit de prendre le Contunum Shift et le Chronophantasma si la narration te plait.
      —– En effet, même s’il y a un codex racontant l’histoire de chaques personnages, c’est pas la façon la plus interessante de vivre l’histoire de Central Fiction…
      – Soit de prendre uniquement Chronophantasma si tu veux jouer au jeu UNIQUEMENT pour son gameplay.
      —– Je pense qu’on peut trouver le précédent opus à petit prix, et vu sa ressemblance (gameplay/graphismes) avec Central Fiction et avec seulement 7 personnages de moins, ça peut être un bon choix !

      Pas encore d’infos sur la version PC, mais je pense qu’on en entendra parler en 2017 😉 !

      Bon jeu à toi !

      • zknight79 dit :

        Oui, je pense que je les prendrai tous, au fur et à mesure car j’aime bien la narration.
        Je suis pas trop Visual Novel, mais de cette façon là je trouve ça très plaisant.

        Pour les combats, moi aussi je ne suis pas technique ^^’
        Et certains persos sont vraiment spéciaux à jouer.
        Heureusement, il y a des persos simples à prendre en main pour les 1ères parties.

    • SuzuKube dit :

      Oh, j’aimerais ajouter une chose pour nos lecteurs : Jouez à ce jeu avec un Stick Arcade, il prend une ampleur juste DEMENTIELLE ! Comme à l’époque de nos bornes d’Arcade avec King of Fighter ou Street Fighter <3 ! C'est vraiment le pied !

  3. Jeek dit :

    Super Blog, bravo ! Je le connaissais pas, il est maintenant dans mes favoris 😉 Je le vais suivre avec attention :3

    • SuzuKube dit :

      Merci pour les encouragements ! On essaye de mettre en avant les jeux japonais et ainsi que la culture asiatique (enfin du moins coréenne/japonaise) dans les jeux vidéo, mais également de parler des jeux de niche… Peut être pas autant que je l’aurais aimé (difficile de passer à côté des AAA), mais ça évolue dans le bon sens 😉 ! En tous cas, bienvenue dans notre petite communauté 😀 !

      • Aeons dit :

        « de parler des jeux de niche » oué enfin des jeux de pervers hein, car je t’ai jamais vu parlé des jeux de courses hippiques ou autre ou autre bizarrerie qu’on trouve au Japon 😀
        mouahahaha, il est gratuit celui là :p

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *