Test : Dirt Rally 2.0 sur PS4 Pro, de la simulation, avec beaucoup de passion !

Share
Test de : Dirt Rally 2.0
Développeur :
Codemaster
Version :
Playstation 4 Pro
Prix :
49€99

Testé par :
Note :
4/5
Le 18 février 2019
Modifié le :9 mars 2019

Résumé :


Test réalisé à partir d'une version commerciale, fournie par Koch Media. Capture d'écran editeur, vidéos maison.

Dirt Rally. Une licence héri­tière de la série Colin McRae, qui a su se faire une place de choix dans le coeur de tous les ama­teurs de ral­lye ! Après un Dirt 4 contro­ver­sé sor­ti en 2017, suc­ces­seur un poil plus "arcade" du pre­mier Dirt Rally sor­ti lui en 2015, et réfé­rence du jeu de ral­lye pour beau­coup d'entres vous, ce Dirt Rally 2.0 se veut être un véri­table hom­mage à Colin McRae 2.0… Pari réus­si ?

On démarre sur les chapeaux de roues

Je sens que je vais être atten­du de pied ferme sur ce test ! Alors autant ne pas y aller par 4 che­mins : oui, ces der­nières années, j'ai com­plè­te­ment délais­sé le monde du ral­lye. Le der­nier jeu auquel j'ai joué sérieu­se­ment était Dirt Rally jus­te­ment, dans ses ver­sions PS4 et PS VR. Il m'arrive par­fois d'y jouer à L'Espace Le Paddock de Martinique sur PC avec 3 écrans et un G29, et der­niè­re­ment j'ai pas­sé pas mal de temps sur V-Rally 4, qui offre de bonnes sen­sa­tions de jeu dans sa ver­sion Nintendo Switch ^^ !

Dirt Rally 2.0 dispose de sublimes effets de lumière.
Dirt Rally 2.0 dis­pose de sublimes effets de lumière.

Alors oui, reve­nir dans le monde des jeux de ral­lye avec ce Dirt Rally 2.0, c'est dif­fi­cile. Le jeu est très exi­geant au niveau du pilo­tage, et le moindre accro­chage abi­me­ra faci­le­ment votre véhi­cule, ce qui peut aller jusqu'à vous faire aban­don­ner votre spé­ciale ! Mais curieu­se­ment, c'est bien là la force du titre : Il fau­dra vous inves­tir pour maî­tri­ser vos véhi­cules ! Jamais injuste, le jeu pro­cure une sen­sa­tion d'adrénaline aus­si forte (voir même plus) que dans le pre­mier épi­sode grâce à sa concep­tion à l'antithèse du jeu casual. Ici, pas de "Rewind", la moindre erreur, même après 10 minutes de course, peut vous être fatale, et c'est bien cette source de stresse qui vous for­ce­ra à faire atten­tion et à ne pas atta­quer comme un for­ce­né lorsque vous pilo­tez ! Car mine de rien, cela vous for­ce­ra à res­ter concen­tré sur votre par­tie, sous peine de vous retrou­ver les 4 roues en l'air !

Dès votre pre­mière par­tie, le ton est don­né : Le jeu nous pro­pose de faire un petit his­to­rique de l'histoire du Rallye, en com­men­çant par le Rally Classic. Et quel plai­sir de retrou­ver la Mini Cooper S, la Citroën DS21 et Lancia Fulvia HF pour faire nos pre­miers tours de roue sur la piste ^^ ! Elles sont lentes, mais croyez moi, il vous fau­dra bien cela pour vous échauf­fer avant la suite !

Une petite Renault 5 Turbo qui vous rappellera bien des souvenirs !
Une petite Renault 5 Turbo qui vous rap­pel­le­ra bien des sou­ve­nirs !

Et c'est par­ti pour des heures de jeu ! Et je dois dire qu'au niveau de la phy­sique, le jeu est tou­jours aus­si réus­si, repre­nant les acquis de Dirt 4 tout en les mêlant aux bases de Dirt Rally. Il en résulte un jeu où la glisse est par­fai­te­ment retrans­crite, tout comme les trans­ferts de masse lors des accé­lé­ra­tions et des frei­nages. On "res­sent" bien le poids du véhi­cule, et cerise sur le gâteau : Chaque véhi­cule se conduit tota­le­ment unique ! Passer d'une R5 Turbo à une Lancia Stratos est juste phé­no­mé­nal, et ce ne sont pas les véhi­cules de RallyCross qui me feront chan­ger d'avis : Les sen­sa­tions de conduite sont justes par­faites, avec un côté simu­la­tion pous­sé mais assez équi­li­bré pour prendre du plai­sir même à la manette ! Surtout en mode RallyCross ^^ !

C'est quoi le RallyCross ?

En par­lant de RallyCross, je tiens à pré­ci­ser que si le jeu ne dis­pose pas de la licence WRC (et du coup, pas mal de véhi­cules sont absents), le jeu pos­sède bel et bien la licence offi­cielle du World Rallycross ! Ce mode de jeu prend du coup une place pré­pon­dé­rante dans ce Dirt Rally 2.0, avec, tenez-vous bien, la pré­sence de 20 pilotes offi­ciels, de leurs véhi­cules bien enten­du, mais éga­le­ment de 8 courses offi­cielles de la sai­son 2018 du cham­pion­nat ! Un mode de jeu dyna­mique, où vous serez au coude à coude contre 7 autres adver­saires ! Un mode de jeu bien­ve­nu, qui vous per­met­tra de souf­fler entre 2 ral­lye. Ce mode est mieux inté­gré que le mode Rally World RX qui était déjà dis­po­nible dans le pre­mier Dirt Rally (via une mise à jour). Cette fois-ci, le mode est dis­po­nible "Day One" dans le jeu ^^ !

Avouez que c'est ban­dant ^^ !

C'est dans les détails que l'on reconnaît les grands jeu.

Le nombre de détail pour faire de ce jeu le "Dark Souls" des jeux de ral­lye, comme le disent les déve­lop­peurs du jeu, est juste hal­lu­ci­nant. Pour com­men­cer, au niveau de la ges­tion des dégâts de notre véhi­cule, c'est assez impres­sion­nant ! Il m'est arri­vé de voi­ler ma roue gauche au point que celle-ci (et seule celle-ci) ne pou­vait plus tour­ner, m'obligeant à aban­don­ner l'étape ! Les rayures et la boue, marque de fabrique de la série, sont bien enten­du tou­jours pré­sents, et le nombre d'options de conduites sont énorme, alors la pos­si­bi­li­té de conduire avec une boite de vitesse en "H" asso­cié à un embrayage, de bien enten­du desac­ti­ver l'ABS, l'ESP et autres aides de conduite, mais éga­le­ment de désac­ti­ver le départ et l'arrivée manuelle, héri­tés de Dirt 4. Car oui, vous devrez vous même mettre votre frein à main et démar­rer au bon moment au début de chaque spé­ciale, et idem, à l'arrivée, vous allez devoir rou­ler jusqu'au com­mis­saire de piste pour garer votre véhi­cule devant lui en évi­tant de l'écraser. De petits détails, certes, mais qui, encore une fois, ren­force la sen­sa­tion d'être au coeur du jeu.

La poussière est représentée avec brio !
La pous­sière est repré­sen­tée avec brio !

C'est beau, mais ça ne plaira pas à tout le monde

Là où la plu­part des jeux de course de nos jours misent à 200% sur leurs gra­phismes, Dirt Rally 2.0, lui, reste assez sobre à ce niveau. Et si du côté des effets de lumière, on a droit à de très jolies lueurs de soleil tami­sées par les arbres, mais éga­le­ment des lens flare de qua­li­té, on ne peut pas en dire autant des tex­tures font très "jeux vidéo", en étant rela­ti­ve­ment som­maires… Le moteur vieillis­sant de Dirt Rally se fait res­sen­tir, même si, de mon côté, je trouve que ça donne un côté "arcade" visuel­le­ment au jeu, me rap­pel­lant SEGA Rally et autre Rally Sport Challenge sur la pre­mière Xbox ^^ ! De plus, cela per­met de main­te­nir un excellent fra­me­rate de 60 images par seconde dans cette ver­sion PS4 Pro, même si j'ai l'impression d'avoir déce­ler quelques baisses de réso­lu­tion à cer­tains endroits de la piste. De même, les effets météo­ro­lo­gique sont hon­nêtes, sans plus, avec des effets de pluie à des années de ce que pro­pose un Forza Horizon 4 par exemple…

Ah... La Golf GTi :) !
Ah… La Golf GTi 🙂 !

Cela dit, le jeu reste plein de vie, avec un public très vivant dis­po­sé aux 4 coins du jeu. Je me suis même sur­pris, lors de ma pre­mière ses­sion de jeu, de voir un drone au des­sus de la route ten­tant de cap­ter un de mes sauts de cabri au volant de ma Mini ! Ce genre de petit détail a ten­dance à ren­for­cer l'immersion dans le jeu, et est bien enten­du bien­ve­nue !

Une petite Ford Fiesta ^^ !
Une petite Ford Fiesta ^^ !

Par contre, il y a une chose qui met­tra tout le monde d'accord : ce sont les effets sonores ! C'est tout sim­ple­ment par­fait, avec des bruits de moteur ayant béné­fi­cier d'un soin divin ! Il faut dire que ça fait plus de 19 ans que cette série existe, et que Codemaster a su mas­te­ri­ser (ha ha) à la per­fec­tion les sons des dif­fé­rents véhi­cules dis­po­nible dans le jeu. Et même si j'ai ten­dance à me plaindre du copi­lote qui n'arrête pas de par­ler, notez que Stéphane Prévot a fait un excellent tra­vail de dou­blage, avec des indi­ca­tions uti­li­sant le voca­bu­laire des copi­lotes de ral­lye, ce qui devrait plaire aux experts. Sachez éga­le­ment que l'on peut choi­sir des copi­lotes dans divers langues (dont le japo­nais et le por­tu­gais bré­si­lien pour me rap­pe­ler mes soi­rées Overwatch). Bref, du tout bon à ce niveau (et je n'ai pas envie de par­ler des musiques, dis­crète et c'est très bien comme cela).

Mais où sont les modes de jeu ?!

Bon, ok, je ne vais pas tour­ner autour du pot : On a vir­tuel­le­ment deux modes de jeu, le mode "Rally" et le mode "World RallyCross". On peut bien enten­du y ajou­ter le mode "Mon écu­rie", qui per­met d'ajouter d'autres com­po­santes au jeu (comme le fait que la piste sera beau­coup plus sale si vous débu­tez en 150ème posi­tion qu'en pre­mière posi­tion, ou bien encore l'aspect stra­té­gique de la ges­tion de vos pneus et de votre équipe), mais qui reste, au final, cela reste une ver­sion++ du mode Rally à mes yeux.

L'Audi A1 est également présente dans le jeu !
L'Audi A1 est éga­le­ment pré­sente dans le jeu !

En revanche, on ne trou­ve­ra rien à redire sur les véhi­cules dis­po­nibles. Au nombre de 50, ceux-ci regroupent la plu­part des légendes du monde du Rallye. Juste pour le plai­sir, voi­ci la liste com­plète, je suis sûr que vous allez baver ^^ !

  • Aston Martin V8 Vantage GT4
  • Audi S1 EKS RX quat­tro
  • Audi Sport quat­tro S1 E2
  • BMW E30 M3 Evo Rally
  • Chevrolet Camaro GT4.R
  • Citroen C3 R5
  • Citroen DS 21
  • Datsun 240Z
  • Fiat 131 Abarth Rally
  • Ford Escort Mk II
  • Ford Escort RS Cosworth
  • Ford Fiesta OMSE SuperCar Lites
  • Ford Fiesta R2 Ford Fiesta R5
  • Ford Fiesta Rallycross (MK7)
  • Ford Fiesta Rallycross (MK8)
  • Ford Mustang GT4 Ford RS200
  • Ford Sierra Cosworth RS500
  • Lancia Delta HF Integrale
  • Lancia Delta S4
  • Lancia Fulvia HF
  • Lancia Stratos
  • MG Metro 6R4
  • MINI Cooper S
  • Mitsubishi Lancer Evolution VI
  • Mitsubishi Lancer Evolution X
  • Mitsubishi Space Star R5
  • Opel Adam R2
  • Opel Ascona 400
  • Opel Corsa Super 1600
  • Opel Kadett C GT/E
  • Peugeot 205 GTI
  • Peugeot 205 T16 Evo 2
  • Peugeot 208 R2
  • Peugeot 208 T16 R5
  • Peugeot 208 WRX
  • Renault 5 Turbo
  • Alpine Renault A110 1600 S
  • Renault Clio RS S1600
  • Renault Megane RS RX
  • Skoda Fabia R5
  • Speedcar Xtrem
  • Subaru Impreza 1995
  • Subaru WRX STI NR4
  • Subaru WRX STI Rallycross
  • Volkswagen Golf GTI 16V
  • Volkswagen Polo GTI R5
  • Volkswagen Polo R Supercar
  • Volkswagen Polo S1600

Mentions spé­ciales à la Renault 5 Turbo, la Peugeot 205 GTI, la Lancia Stratos, la Volkswagen Golf GTI 16V et l'Alpine Renault A110 1600 S, que les puristes recon­nai­tront 😉 !

Il y a même une Porsche en précommande !
Il y a même une Porsche en pré­com­mande !

Et même si de mon côté, je regrette de ne pas voir la DS3 WRC, la Toyota Yaris WRC, Hyundai i20 Coupe WRC ou la Ford Fiesta WRC, rap­pe­lons que la licence n'appartient pas à Codemaster mais à Bigben… Il fau­dra voir du côté de WRC 8 en fin d'année pour voir ces nou­velles stars du ral­lye !

Pas de WRC, mais du Rallycross tout de même...
Pas de WRC, mais du Rallycross tout de même…

Par contre, de mon côté, je suis assez déçu du nombre de pays tra­ver­sés dans ce nou­veau Dirt Rally 2.0. Alors que le pre­mier épi­sode pro­po­sait 5 pays, ce nou­vel opus en pro­pose… 6. Oui, vous avez bien lu, et si l'on a bel et bien droit à plus de 72 spé­ciales en tout, ce qui n'est pas trop mal, on reste au final dans 6 envi­ron­ne­ments seule­ment, qui sont l'Espagne, l'Australie, l'Argentine, la Nouvelle-Zélande, les USA et la Pologne. Je pinaille­rais même en pré­ci­sant que seule l'Espagne fait vrai­ment la part belle à l'asphalte, les autres spé­ciales étant plu­tôt mixte de boue/gravier…

Je sais que le jeu s'appelle DIRT... Mais de l'asphalte s'il vous plait !
Je sais que le jeu s'appelle DIRT… Mais de l'asphalte s'il vous plait !

Le pire, c'est que le jeu aurait pu être exem­plaire à ce niveau, si les DLC annon­cés étaient dis­po­nible "gra­tui­te­ment" en tant que sui­vi du jeu sur le long terme ! En effet, 3 autres pays ont été annon­cés dans le Season Pass "Saison 1" du jeu :

  • Le Monte-Carlo, pro­po­sant un mix entre asphalte & glace,
  • La Suède, pro­po­sant des ral­lye sur glace,
  • Et l'Allemagne, venant repré­sen­ter les ral­lye sur l'asphalte aux côté de l'espagne.

La sai­son 1 se ter­mi­ne­ra le 21 mai pro­chain, comme vous pou­vez le voir sur le calen­drier ci-des­sous… Et sera dis­po­nible pour ceux qui auront ache­té la ver­sion Deluxe du jeu à près de 89€ (qui per­met éga­le­ment d'y jouer dès le 22 février au lieu du 26 février pour la ver­sion "de base").

Le contenu de la saison 1 de Dirt Rally 2.0 dévoilé en image.
Le conte­nu de la sai­son 1 de Dirt Rally 2.0 dévoi­lé en image.

Finissons ce long tour d'horizon (déso­lé, j'ai tel­le­ment à dire sur ce jeu) avec les dif­fé­rents mode de jeu en ligne, pro­po­sant du clas­sique cham­pion­nat à com­po­ser par vous même et vous per­met­tant d'inviter jusqu'à 8 joueurs en ligne en pri­vé comme en publique (y com­pris en mode RallyCross), mais éga­le­ment la pos­si­bi­li­té de par­ti­ci­per à de "véri­tables" évé­ne­ments com­mu­nau­taires en ligne en mode Ecurie. De quoi don­ner de la consis­tance au jeu, dans ce mode qui se joue comme un mode Carrière dans Gran Turismo Sport. Ouf ! En revanche, aucune trace d'un quel­conque mode de jeu mul­ti­joueur local en écran split­té, ce qui ne serait pas pour nous déplaire, après y avoir goû­té sur V-Rally 4… C'est tou­jours plai­sant de pou­voir par­cou­rir les pistes avec un pote à la mai­son 😉 !

Verdict

Bon, je sup­pose que vous l'aurez devi­né à la lon­gueur de ce test : J'adore ce Dirt Rally 2.0 ! Même s'il n'est pas un claque gra­phique, le jeu reste fluide et lisible en toutes cir­cons­tances, ce qui me semble être le plus impor­tant dans un jeu de ral­lye ! Au final, le jeu souffre juste d'un conte­nu qui semble tron­qué, et je n'aurais pas dit non à 1 ou 2 pays sup­plé­men­taires inclus dans le jeu de base… Dommage, car il fau­dra débour­ser pas moins de 90€ (en ver­sion deluxe) pour béné­fi­cier des sai­sons I et II du jeu, avec en tout 6 nou­veaux pays et 10 nou­veaux véhi­cules. Le prix de la qua­li­té diront cer­tains, mais de mon côté, addi­tion­né à l'absence de la licence WRC, c'est ce qui coû­te­ra la classe S à ce magni­fique jeu de ral­lye…

SuzuKube
Classe A
Un excellent jeu, vous devez au moins l'essayer !

J'ai aimé

  • Les sen­sa­tions, juste excep­tion­nelles !
  • Le son des moteurs, par­fai­te­ment retrans­crit !
  • La sélec­tion de véhi­cules, juste légen­daires.
  • Le nombre ahu­ris­sant de réglages dis­po­nibles pour vos véhi­cules
  • Les effets de lumière, vrai­ment convain­cants.
  • La ges­tion des dégâts, tou­jours aus­si bluf­fante.

J'ai détes­té

  • Seulement 6 pays à tra­vers…
  • Aucun ral­lye sous la neige dans la sélec­tion de base.
  • Et 6 autres pays d'ors et déjà pré­vus en DLC.
  • On aurait pu avoir mieux gra­phi­que­ment (PS4 Pro).

En tant que Partenaire Amazon, nous réa­li­sons un béné­fice sur les achats rem­plis­sant les condi­tions requises.

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. Adepte de la team Nintendo Switch et fier fondateur d'Otakugame.fr !

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S'inscrire  
Notification de