Test de Yakuza Like a Dragon sur Xbox One X
Test de Yakuza Like a Dragon sur Xbox One X

Test : Yakuza Like a Dragon sur Xbox One X, véritable perle du Japon !

Test de Yakuza Like a Dragon sur Xbox One X
Test de Yakuza Like a Dragon sur Xbox One X
Développeur :
Ryu Ga Gotoku
Version :
Xbox One X
Prix :
69

Testé par :
Note :
5/5
Le 4 novembre 2020
Modifié le :4 novembre 2020

Résumé :


Ce test est pour moi très particulier. J’ai envie qu’il soit le meilleur test que j’ai écrit sur Otakugame.fr. Pourquoi ? Parce que la licence Yakuza est une de mes préférée dans l’univers du jeu vidéo, et que ce Yakuza : Like a Dragon, 7ème opus de la série, s’annonce comme le renouveau de la série Yakuza, avec en plus l’ambition de se vendre au-delà des frontières du Japon… Je vous explique pourquoi, et cela sans spoilers !

Qui suis-je ?

Je me présente, je suis SuzuKube, chef d’Otakugame.fr, bien sûr, mais également du moins connu Otakoo.fr. L’idée de ce blog m’est venue car on me surnomme très souvent “Otaku”, surtout après un épisode qui m’est arrivé au Japon : TV Tokyo a carrément fait un reportage sur moi, après que je sois arrivé à l’Aéroport d’Haneda en déclarant vouloir voir “les rues du jeu Yakuza” !

Pour la petite anecdote, ce n’est pas très courant de parler de Yakuza dans les rues du Japon ! C’est plutôt tabou, et cela mettra mal à l’aise plus d’une personne… Pourtant, j’avais cette forte envie de voir ce quartier, Kabukichō (歌舞伎町), qui a inspiré Kamurochô (神室町), le nom virtuel de ce district dans les jeux Yakuza.

Je reconnais très bien ce parking :p !
Je reconnais très bien ce parking :p !

Autre petit détail : les japonais ne connaissent pas le jeu “Yakuza” sous ce nom, puisque sur place, le jeu s’appelle Ryū ga Gotoku (龍が如く), qui signifie littéralement… « Comme un dragon ». Vous voyez où je veux en venir ?

Yakuza : Like a Dragon n’est donc pas un épisode numéroté en Occident (et disons en France pour simplifier). Il porte, au Japon, le nom de  Ryū ga Gotoku 7: Hikari to Yami no Yukue (龍が如く7 光と闇の), ce qui signifie, juste pour votre culture “Comme un dragon 7 : Où se trouvent lumière et ténèbres”. Cet épisode est très important pour l’avenir de la série en occident. Après le petit succès de Judgment en France, qui a été sous titré en français, c’est au tour de la Série Yakuza d’être elle aussi traduite dans la langue de molière !

Oui, tous les dialogues sont sous-titrés en français !
Oui, tous les dialogues sont sous-titrés en français !

Et mes amis, quelle traduction ! Elle est d’excellente qualité, évitant la traduction littérale, faisant bien attention aux intonations utilisés par les doubleurs japonais pour une traduction qui fait plaisir à lire. Attention, jouer à Yakuza 6, par exemple, en japonais sous-titré anglais est tout à fait envisageable – l’anglais restant relativement simple à comprendre – mais cette traduction en français apporte plus de profondeur dans les dialogues et un confort de jeu indéniable.

Un grand merci aux équipes de Koch Media et de SEGA d’avoir osé sauté le pas, qui, je l’espère, sera couronné de succès… Et pas d’inquiétude : vous pouvez bel et bien commencer votre expérience dans l’univers des Yakuza par cette épisode, ce sera même la porte d’entrée idéale pour vous !

Un gameplay frais complètement revu !

Contrairement aux anciens épisode du jeu, ici, on ne retrouvera pas Kazuma Kiryû. Bien que tous les fans de la série Yakuza l’adore, c’est un nouvel héro que l’on découvre, le sulfureux Ichiban Kasuga ! Une excellente idée, à bien y repenser, qui permet de relancer la série Yakuza sur de nouvelles rails, car il faut avouer que la série tournait un peu en rond…

Exit les combats en temps réel façon beat’em’up, bonjour les combats au tour par tour ! Au début, j’étais vraiment sceptique de ce choix, mais au final, cela permet non seulement d’avoir plus de subtilité (et d’humour) dans les interactions avec nos ennemis (il y en a plus de 250 différents !), mais en plus, ça m’a permis de mieux me focaliser sur l’histoire, fabuleusement bien écrite, du jeu. D’ailleurs, si vous n’êtes pas à l’aise avec ce mode de combat, sachez qu’un mode automatique est disponible : vous aurez juste à résoudre les QTE, à la manière d’un Shenmue 🙂 ! Pratique pour les longs combats dans les donjons…

Les combats sont vraiment passionnants
Les combats sont vraiment passionnants

Et si vous êtes un fan de Dragon Quest (hé hé hé c’est un easter egg, vous comprendrez en jouant au jeu), sachez que vous ne serez pas perdu : le jeu est un véritable RPG, avec différents types d’attaques :

  • Les attaques normales, n’utilisant pas de PM (Point Magie),
  • Les attaques spéciales, plus puissantes, mais utilisant des PM,
  • Les super attaques permettant de combiner les attaques des protagonistes de notre groupe, très couteux en PM,
  • Les Acolytes, qui feront des attaques ultimes à la manière des Chimères de Final Fantasy, mais il faudra payer en Yen (et c’est cher).

Ajoutez à cela un système de “job” qui permet de changer le métier de chacun de vos personnages (en allant au pôle emploi local) afin de modifier leurs attaques et vous obtenez un jeu complètement délirant… Et pourtant tellement réaliste !

Level Up'o !
Level Up’o !

En effet, pour vous soigner, il vous faudra vous rendre au restaurant pour acheter un bon petit plat – où en acheter à emporter. Pareil pour vos point de magie : un petit tour à la pharmacie pour un bon remontant ou dans un distributeur pour une petite boisson énergisante et c’est parti !

Je passe mon temps à bouffer dans ce jeu...
Je passe mon temps à bouffer dans ce jeu…

Mais que serait un jeu Yakuza (ou même un GTA-Like) sans ses activités annexes ? Et ici, on garde (quasiment) toutes les activités développées dans les anciens jeux, à savoir :

  • Du Base-Ball
  • Du Golf
  • Un jeu de fléchettes (dans certains bars)
  • Le fameux Karaoké
  • Du Pachi-Slot
  • Du Mahjong
  • Du Hanafuda
  • Du Shogi
  • Du Cinéma (où il faut rester éveillé, c’est hilarant)
  • Du Nettoyage des rues à vélo, à la recherche de canettes
  • Du Karting (super injouable au passage)
  • Et bien entendu la salle d’arcade avec :
    • Des UFO-Catchers
    • Des bornes d’arcade avec
      • OutRun,
      • Super Hang On,
      • Fantasy Zone,
      • Space Harrier,
      • Virtua Fighter 2,
      • Virtua Fighter 5 Final Showdown

Bon, je suis quand même un tout petit peu déçu de ne pas retrouver certaines bornes qui étaient pourtant populaires dans Yakuza 6 et Judgment, à savoir Kamuro of the Dead, Motor Raid, Fighting Vipers et Puyo Puyo… Mais globalement, vous aurez de quoi faire… J’estime la durée de vie du jeu, en prenant son temps, à une centaine d’heures quand même !

Un scénario trash, hilarant et sérieux à la fois ^^ !

A la fois cruel et loufoque, le scénario de Yakuza : like a Dragon nous fera passer des rires aux pleurs. Tout débute par une superbe scène d’introduction, totalement inattendue, dont je ne peux vous parler car d’une part, cela atténuerait l’effet surprise, et d’autre part, SEGA me l’a interdit :p ! Mais sachez que cette scène fait une grande part à l’art traditionnel japonais, et c’est juste un régal à regarder… Et un sacré point de départ à toutes nos péripéties ! On suivra dont l’épopée d’Ichiban, avec ses hauts et ses bats. De mon côté, je me suis rapidement attaché à lui, avec son caractère enjôleur, même s’il est un Yakuza, on se rend vite compte qu’il a un grand cœur…

Yakuza : Like a Dragon s’attarde sur tout un pan de la société aujourd’hui mise de côté dans la société japonaise. J’ai été surpris de voir le jeu dépeindre la vie de SDF, mais également de prostituées et d’immigrés au Japon. On parlera également beaucoup du temps qui passe, de la façon dont on vieillit, et comment réagissent ceux qui vous connaissent. Moins philosophique, on retrouvera des histoires liées à la mafia chinoise et coréenne, qui sévissent également au Japon. Le jeu mettra en avant le traitement fait aux anciens dans les maisons de retraite, elles aussi victime du capitalisme. On parlera aussi des inégalités sociale lors de la recherche d’emploi… Et bien entendu, spécialité de la série, les bars à hôtesses auront leur importance centrale dans le jeu – même si je suis un peu déçu que l’on ne puisse pas en gérer un, comme dans Yakuza 6. Il s’agit d’instituts très populaires au Japon (et en particulier à Kabukicho), je vous recommande d’ailleurs cette vidéo d’Asian Boss si vous voulez en savoir plus sur le sujet.

Attention : le jeu aborde ces sujets, mais sans jamais tomber dans le militarisme, il garde toujours cette bonne humeur et son côté délirant donnant une excellente ambiance au jeu ! Ceux qui connaissent la série Ryu Ga Gotoku savent de quoi je veux parler !

A noter que cet épisode se déroule sur 2 villes : Yokohama et Tokyo – Kamurocho (inspiré de Kabukicho). Le territoire de jeu est juste immense, la surface modélisée de Yokohama doit être facilement 3 fois supérieure à celle de Kamurocho – quartier qui est également disponible dans le jeu ! J’en profite pour dire deux petits mots sur les graphismes, qui sont sublimes, du moins dans cette versions Xbox One X. Très peu de clipping, un 30 fps solide (par réellement besoin de plus avec l’orientation RPG du titre), une 4K précise, il n’y a pas à dire, cette version est un véritable régal pour les yeux, et se promener virtuellement au Japon… Ca n’a pas de prix, surtout en cette période difficile où le COVID-19 sévit sur toute la planète… Associez cela à une bande son majestueuse – j’adore les musiques des combats en particulier – et vous vous sentez vraiment au plein cœur de Yokohama, merveilleusement reproduit par Ryû Ga Gotoku Studio !

Yakuza : Like a Dragon
Yakuza : Like a Dragon

Pour finir, et si malgré tout cela je ne vous ai pas convaincu de l’excellence de ce Yakuza : Like a Dragon, sachez que j’ai prévu de vous faire un let’s play complet du chapitre 1 du jeu. Evidemment, cela sera rempli de Spoilers… Mais si vous hésitez vraiment, et que vous avez envie de voir la véritable ambiance du jeu au niveau de sa narration, je pense que ça peut être une bonne façon de se décider à se lancer dans le jeu ^^ !

Verdict

Ce Yakuza : Like a Dragon est pour moi la meilleure façon de rentrer dans l’univers de Yakuza. Avec ses combats au tour à tour, moins brouillons que les combats en temps réel, l’histoire de ce Yakuza passe au premier plan. L’écriture scénaristique, juste sublime, alterne les phases complètement WTF à des phases très émouvantes, chargées d’émotion. Remplacer Kazuma Kiryû n’était pas une mince affaire, mais Ryû Ga Gotoku Studio a su créer un Ichiban Kasuga attachant, qu’on espère déjà revoir dans de nouveaux épisodes de la série… Un titre à ne pas manquer, pour tout amateur de culture japonaise et de jeu vidéo tellement le nombre de référence est juste… astronomique !

Notation Classe S
Incontournable ! Vous devez avoir ce jeu dans votre bibliothèque !

J’ai adoré

  • L’ambiance du titre, carrément géniale !
  • L’intrigue, passionnante, loufoque et réaliste à la fois…
  • Le système de combat, qui colle bien à la série !
  • Les sous-titres en français… Et de qualité !
  • Graphiquement, le jeu est très réussi, on reconnait YOKOHAMA !

J’ai détesté

  • Perdre la moitié de son argent dans un combat, c’est pas un peu rude ?
  • Moins de bornes d’arcades que dans Yakuza 6 🙁 !

Visitez notre boutique de jeux vidéo !

Share

Ecrit par

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Sur la même thématique

S'inscrire
Notification de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Les retours
Voir tous les commantaires