The Legends of Heroes Trails of cold steel III
The Legends of Heroes Trails of cold steel III

Test : The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III sur Nintendo Switch

The Legends of Heroes Trails of cold steel III
The Legends of Heroes Trails of cold steel III
Développeur :
Nihon Falcom
Version :
Nintendo Switch
Prix :
59.99

Testé par :
Note :
4/5
Le 16 août 2020
Modifié le :4 septembre 2020

Résumé :


Commencée il y a quelques années déjà sur PS Vita et PS3, The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel est une série de RPG dont les premiers représentant date de 1989 ! Disponible sur Nintendo Switch et PS4, ce The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III (英雄伝説 閃の軌跡III), dans sa version portative, devrait particulièrement plaire à ceux qui ont commencé la série sur PS Vita… Et ça tombe bien, car le jeu se veut accessible pour tout le monde, connaisseurs de la série ou pas !

On prend les même et on recommence

De mon côté, je n’ai connu que très tard cette série. En avril 2019 pour être précis, sur PS4 ^^ ! Et j’avais pas mal apprécié de retrouver l’ambiance des anciens RPG 3D de l’époque PS2 / PS3… Mais sur PS4 ! The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III se passe donc un an après le second épisode. Si vous avez raté les 2 derniers épisodes, pas de panique : il y a un résumé d’environ 3 heure inclus dans le jeu, avec des captures d’écran, et je vous propose d’ailleurs ci-dessous le résumé du premier épisode ^^ ! Et, pour nous faciliter la tâche, l’ensemble du jeu est traduit en français, pour la première fois (me semble-t-il) dans l’histoire de la franchise ! Plus d’excuses pour passer à côté de cette petite perle… D’autant plus que la traduction est de qualité ^^ !

Vous incarnez donc de nouveau Rean, qui a bien grandit depuis les 2 premiers épisodes, où il était le principal protagoniste… Mais en tant qu’étudiant. Cette fois-ci, vous êtes instructeurs, et vous verrez donc la vie du campus sous un autre angle. Vous devez vous occuper des recrues de la nouvelles promotions de la classe VII. Sachez que, et vous le découvrirez très vite : la paix reste incertaine, et Ouroboros semble toujours planer sur le continent… Je vous laisse découvrir le reste par vous même, pour ne pas spoiler ^^ !

Graphiquement, on est un brin au-dessus des versions PS Vita et PS3 du jeu, et c’est très agréable, d’autant plus en mode portable. Le charadesign est toujours aussi superbe, on s’attache aux personnage et à cet univers sans aucune difficulté. Je n’ai pas constaté de baisse de framerate (avec un jeu tournant à 30 fps), et mieux encore, le mode High Speed est toujours disponible ! Ce mode permet de jouer au jeu en accéléré en « x2 », idéal pour ceux qui connaissent déjà le jeu, ou qui sont impatient lors de certains dialogues ou voyages pas forcément ultra intéressant ! Attention tout de même : si vous êtes très exigeants, vous risquez d’être déçu par les textures et l’aliasing lorsque vous connecterez votre Nintendo Switch à votre dock… Vous voilà prévenu ! On notera également des animations pas toujours de première fraicheur, avec un jeu très rigide, comme on en faisait sur PS3… Mais ça peut également faire le charme du jeu.

Le jeu est vraiment « à l’ancienne », ce qui n’est pas un défaut, mais ne vous attendez pas à un immense open-world. On enchaîne donc les mini-quêtes « Fedex », les donjons qui finissent par des combats de boss, avant de terminer par une petite phase sociale. Un grand classique du RPG japonais, avec un jeu très linéaire.

Un système de combat complexe mais intéressant

En plus de son scénario sous fond de trahisons et de conspiration, The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel I, II et III se distinguent par leur système de combat très complet. Ainsi, vous pourrez contrôler par moins de 12 héros (pas tous en même temps hein) dans des combats au tour par tour. Je ne sais même pas par où commencer, mais je vais vous décrire le système de combat à l’aide d’une liste, je pense que ce sera plus clair pour tout le monde !

  • Les combats se déroulent au tour à tour, avec la visualisation de l’ordre de combat de chaque protagoniste.
  • On peut se déplacer librement sur l’arène, moyennant la perte d’un tour
  • Il y a 3 systèmes d’énergie :
    • Les PC permettant d’envoyer des Crafts.
      • Ce sont des magies rapides, qui peuvent s’utiliser instantanément.
    • Les PE, permettant d’envoyer des Arts.
      • Ce sont des magies puissantes, qui necessite un tour de « charge » avant d’attaquer.
    • Les BP, permettant d’utiliser des Ordres.
      • Les ordres permettent d’obtenir des effets collectifs pour le groupe, selon leur formation (vitesse, attaque, défense).
  • Les attaques peuvent agir par zone (linéaire, circulaire) ou sur un seul ami (ou allié pour les magies)
  • Attaquer les ennemis avec leurs point faibles leurs feront avoir une rupture (pensez aux « Break » dans Final Fantasy XIII).
  • Les Super Crafts, qui utilisent presque la totalité de votre magie, font des dégâts colossaux !
  • Les affinités entres vos personnages peuvent les pousser à automatiquement attaquer après leur « chéri » :p !

Je pense ne rien avoir oublié au niveau du système de combat, qui est extrêmement prenant. Vous pourrez passer des heures à farmer, uniquement pour le plaisir de vous battre, d’autant plus que les menus sont extrêmement clairs et bien pensés !

Niveau durée de vie, ne vous inquiétez pas… Même s’il n’y a que 4 chapitres, le jeu possède une durée de vie énorme. Terminer le premier chapitre du jeu vous prendra environ 20 heure, et il est commun d’arriver au chapitre 3 après plus de 60 heures de jeu ! Je n’ai d’ailleurs pas terminé le jeu à l’heure où j’écris ces lignes (cela me prendrais encore probablement plusieurs mois, je plaide coupable, entre Paper Mario The Origami King, Ghost of Tsushima et The Last of Us Part II, mon été est très chargé), il faut en moyenne compter une centaine d’heures de jeu pour le terminer… Autant dire que vous en aurez pour votre argent 🙂 ! Et si ça ne vous suffit pas, sachez qu’il y a un jeu de carte inclus dans le jeu. Il s’appelle Vantage Masters et devrait plaire aux amateurs de Gwent 🙂 ! Ah, et une petite astuce : pensez à sauvegarder souvent et par vous même ! Le jeu ne dispose pas de système de sauvegarde automatique, et ce serait dommage de perdre plusieurs heures de jeu en tombant sur un boss que vous n’arrivez pas à battre… Ca m’est arrivé, et j’ai pas mal pesté, j’avoue ^^’ !

Notez que la version physique du jeu propose, dans son édition spéciale intitulée Extracurricular Edition, 26 DLC, un Artbook A5 de 20 pages et une carte lenticulaire animée… je sens que ça va faire plaisir aux amateurs de jeux physiques ! Autre chose : le jeu dispose d’un superbe doublage en anglais, mais si vous le désirez, vous pouvez télécharger, gratuitement, les voix japonaises directement sur l’eShop ! C’est ce que j’ai fait de mon côté après plusieurs heures de jeu, et je me régale ^^ !

Verdict

En attendant la suite (et le final de la série), qui s’intitulera The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel IV, et qui sortira en 2021 sur Nintendo Switch et PS4, Trails of Cold Steel III sur Nintendo Switch est surement une des meilleure façon de découvrir la série, si l’on s’y investi bien sûr. Après avoir lu le résumé des deux premiers épisodes, on peut se lancer dans cet univers suffisamment armé pour comprendre ce qu’il s’y passe, et on est parti pour une centaine d’heures d’aventure… L’avantage avec cette version Nintendo Switch, c’est qu’on peut y jouer n’importe où. Au lit, à la piscine, durant la pause déjeuner, toutes les excuses sont bonnes pour jouer à ce petit JRPG, comme à l’époque des versions PS Vita. Cela fait vraiment plaisir de voir le jeu sur la console de Nintendo, qui confirme son titre de console idéale pour le JRPG !

Classe A
Un excellent jeu, vous devez au moins l’essayer !

J’ai adoré

  • Le sous-titrage intégral en français.
  • Les voix en japonais.
  • téléchargeables gratuitement
  • Le charadesign, toujours aussi superbe.
  • L’univers et le scénario du jeu, très riche et poussé.
  • Le système de combat, jouissif !
  • L’édition physique pleine de goodies, et on aime ça ^^ !
  • La durée de vie, gargantuesque…

J’ai détesté

  • La gestion des sauvegardes qui peut devenir catastrophique.
  • Tire parfois un peu trop sur la longueur…
  • Moteur graphique daté, même pour de la Switch.

Share

Ecrit par

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Sur la même thématique

Nouveau chez Play-Asia !

S'inscrire
Notification de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Les retours
Voir tous les commantaires