Test : Avec Lapis x Labyrinth, devenez riche en 3 millisecondes !

Lapis x Labyrinth
Lapis x Labyrinth
Développeur :
Nippon Ichi Software
Version :
Nintendo Switch
Prix :
49€99

Testé par :
Note :
3/5
Le 2 juin 2019
Modifié le :4 juin 2019

Résumé :


Test réalisé à partir d'une version commerciale, fournie par Koch Media. Capture d'écran maison et éditeur, vidéo maison et éditeur.

Depuis la sortie de la PS Vita, je découvre jour après jour la scène indépendante japonaise, très différente de celle occidentale. Ainsi, j’ai pu découvrir ces derniers temps Penny-Punching Princess, ou plus récemment The Princess Guide, tous deux sur Nintendo Switch d’ailleurs ^^ ! Et ce Lapis x Labyrinth est une drôle de surprise ^^ !

https://www.youtube.com/watch?v=qPjZhkDevkA

La mignonnerie à l’état pur

Comme les titres cités précédemment, Lapis x Labyrinth propose une charadesign dans la pure tradition de l’animation japonaise. On retrouve donc 8 héros et héroïnes dessinées par Nippon Ichi Software (les développeurs de Disgaea et de Labyrinth of Refrain), avec des caractéristiques (résistance au feu, à la foudre etc) et des combos différents selons les armes qu’utilisent chacuns. On pourra d’ailleurs les personnaliser (légèrement), en changeant les couleurs ou les coupes de cheveux de ceux-ci. Je vous laisse apprécier les 8 classes en question ;) !

Il était une fois…

Côté scénario, on est sur une histoire des plus basiques. On habite un village endetté qui a besoin d’argent. Tout simplement. Et vous savez quel est la façon la plus simple de gagner de l’argent dans ce monde ? En allant tuer des ennemies dans les donjons ! Notez que le jeu est sous-titré en anglais, mais que cela reste suffisamment simple pour être compris avec un bas niveau d’anglais.

Pas d'inquiétude, l'anglais reste très basique.
Pas d’inquiétude, l’anglais reste très basique.

Votre but ? Récupérer la moitié (ou idéalement la totalité) des joyaux d’un donjon pour ouvrir la porte de sortie vers le niveau suivant ! Pour cela rien de plus simple : frappez des ennemis jusqu’à en remplir votre jauge de Fever, moment frénétique pendant lequel chaque ennemi lachera des dizaine de rubis multicolores… Un vrai régal pour les yeux !

C'est l'heure du FE-FE-FE-FEVER !!!
C’est l’heure du FE-FE-FE-FEVER !!!

Chaque niveau ne peut être fait que dans un temps limité (5 minutes), sachant qu’une mission en comprends entre 1 et 3, boss compris. Et si vous dépassez cette limite de temps, la Mort (Soul Eater) vous poursuivra et le moindre contact avec elle vous… Tuera ! Vous commencez chaque niveau avec 4 autres héros via le système de Dango : ils sont tous situé sur votre tête tout simplement ^^ ! Sympathique pour varier les combos (vous pouvez changer de héro à tout moment), il est dommage que cela ne permette pas de jouer à 2 sur la même console…

Plus c’est long, plus c’est bon…

Le titre vous propose donc de parcourir 10 chapitres, eux-même composés de 8 missions. Pour parcourir ces 80 missions, il vous faudra environ 10 minutes par niveau, soit un peu plus de 13 heure de jeu ^^ ! Le vrais soucis, c’est que le jeu est très répétitif. Une fois le premier Donjon réussi (environ 1 heure), le jeu se répète inlassablement jusqu’à l’écran de fin…

Les décors sont variés, mais le but reste toujours le même.
Les décors sont variés, mais le but reste toujours le même.

Le principal intérêt du jeu consiste du coup à récupérer de nouvelles armes, combinaisons ou accessoires pour améliorer les compétences de nos héros et affronter les monstres de plus en plus coriaces. Un « Loot Shooter » miniature en somme ^^ !

La Nintendo Switch en PLS ?

Globalement, le jeu est très rapide et très fluide (60 fps), même si, à cause du déluge de pièces et d’ennemis, il n’est pas si rare de se retrouver face à de gros ralentissements. Disons que dans le « bordel » environnant à ce moment, avec des centaines de rubis à l’écran, ça passe largement.

Et des effets à l'écran, vous allez en voir !
Et des effets à l’écran, vous allez en voir !

Je n’ai pas senti de différence entre les graphismes des versions « TV » et « portable » du jeu, mais je l’ai tout de même un peu plus apprécié sur l’écran (720p IPS) de la portable de Nintendo. Car il faut avouer que niveau graphique, c’est du grand art, et le jeu se rapproche d’oeuvres telles que Odin Sphere ou Dragon’s Crown pour les fans de Vanillaware, en plus Kawaii tout de même ^^ !

Verdict

Même si j’ai apprécié l’ambiance totalement déluré, les graphismes « SD » super Kawaii à la Chibi et le défoulement que propose le titre, je dois avouer qu’en une petite heure, j’ai commencé à tourner en rond. Proposé à une cinquantaine d’euros, ce titre amusant manque de consistance pour maintenir son intérêt jusqu’au bout de son histoire. A découvrir… Mais à petit pri ;) !

SuzuKube
Classe B
Un bon jeu, sans être exceptionnel.

J’ai adoré

  • Le sentiment de défoulement après une partie
  • Le charadesign, vraiment réussi
  • L’humour omniprésent
  • Les phases de Fever et son ambiance de casino

J’ai détesté

  • La répétitivité des donjons aux fil des heures
  • Quelques ralentissements.
  • Le prix, élevé par rapport au contenu.

SuzuKube

Gamer depuis 1984, je suis un grand passionné de jeux vidéos. J'adore particulièrement les jeux japonais et je suis le fier fondateur d'Otakugame.fr !

Publicité

Vous aimerez aussi...

Quoi de neuf à l'import ?

2 Réponses

  1. damien dada dit :

    C’est un jeu vraiment bien mais je trouve qu’il coûte un peu cher par rapport à ce qu’il offre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.